Batutumonga, Tana Toraja, Sulawesi, Indonésie. Juillet 2010.
Batutumonga. Ce nom étrange et beau est synonyme, pour moi, d'une fantastique virée à scooter au cœur du Pays Toraja, dans le centre de Sulawesi. Rizières sublimes... mais routes pourries ! J'ai bien failli rester dormir dans les montagnes, à cause d'un pneu crevé.
Le terminal de la compagnie Litha, à Makassar, d'où partent les bus pour le pays Toraja.
Le pays Toraja, ça se mérite ! Depuis Manado (nord-Sulawesi), il faut d'abord rejoindre Makassar tout au sud, soit une heure et demie d'avion. Ensuite, c'est 8 à 10 heures de bus pour Rantepao.
La plage de Gapang. (Pulau Weh, Sumatra, Indonésie, mars 2010.)
J'en rêvais, j'y suis ! Pulau Weh, c'est une petite île indonésienne située sur la pointe nord de Sumatra. La région est connue : c'est celle de Banda Aceh, dévastée lors du tsunami de décembre 2004. Pulau Weh est peu touristique et réputée pour ses fonds sous-marins.
Un nouveau petit film, pour les amoureux des raies mantas… Je me suis enfin attelée au montage de mes vidéos, ramenées de Sangalaki ! Cette petite île indonésienne, située au large de Bornéo, fait partie de l’archipel de Derawan, où j’ai séjourné une dizaine de jours, en juillet dernier.
Learning Indonesian, par Cici et Shaun.
Voici Learning Indonesian : des podcasts pour apprendre les bases du bahasa indonesia, la langue indonésienne, proche du bahasa melayu, parlé en Malaisie.
Je suis nulle en teasing et en auto-promo ! J'aurais dû en causer plus tôt : sont parus hier, dans dimanche Ouest-France, deux de mes articles, inspirés par des périples dont je vous ai déjà parlé, en République dominicaine et à Bali.
Coucher de soleil sur la plage de Kuta. Bali.
Pour lutter contre le spleen du retour, je marche sur la plage de Kuta-Legian-Seminyak. Une immense et splendide langue de sable gris, que j'adore parcourir dans un sens puis dans l'autre, jusqu'à l'heure du fabuleux coucher du soleil.
Wayan et moi prenons la pose, au palier, après la rencontre avec le mola-mola à Crystal Bay. (Nusa Penida, Bali, juillet 2008)
Eh oui ! Je suis une petite veinarde. J'ai revu un mola-mola aujourd'hui, à Crystal Bay, encore. Une fois n'est pas coutume, ce matin : excellente visibilité et peu de courant, tant pour cette belle première plongée, que pour la deuxième, à Toyah Pakeh Bay.
Le mont Agung vu depuis le large. (Amed, Bali, Indonésie, juillet 2008.)
Mon séjour à Amed, dans le nord-est de Bali, s'achève (soupir). Que j'aime cet endroit !!! En voici deux images-souvenirs : un coucher de soleil sur le volcan Agung et un poisson-crapaud photographié à Tulamben.
Une petite crique de la region d'Amed, du cote du village de Lipah. Bali.
Me voici à Amed, tout à l'est de Bali. La côte est ourlée d'une série de mignonnes criques de sable et galet noirs, où s'alignent les couleurs vives des junkungs, les petits bateaux de pêche à balanciers du coin.
Bons baisers des nuages...
À l'heure où vous découvrirez ce message, je serai dans les nuages, en direction de l'Asie... Le voyage va être un peu long, puisqu'il m'a fallu jongler avec les promos de tarifs aériens, les correspondances, les disponibilités et les compagnies, pour voler jusqu'à Bali à moindre frais.
La suite de mon périple à Sulawesi !!! Nous sommes le samedi 14 juillet 2007. Départ de Rantepao, au cœur du pays Toraja à 7h du mat, sous un grand soleil. Arrivée douze heures plus tard, de nuit, sous une pluie battante, aux Siuri Beach Cottages, sur la rive ouest de l'immense lac Poso.
Ariane, la librairie du voyage
Les photos du précédent voyage ne sont pas encore triées, que je songe déjà au prochain... Et pour mieux y songer, je suis déjà retournée faire un petit tour dans ma librairie favorite à Rennes : Ariane, la librairie du voyage.
Un hippocampe pygmée jaune, gros comme l'ongle de mon petit doigt. (Bunaken, Nord-Sulawesi, Indonésie, juillet 2007.)
Déjà mon dernier jour à Bunaken! Je suis un peu triste à l’idée de partir demain... Je commence déjà à prendre mes petites habitudes ici. À me faire aux moustiques (nyamouk), à la douche fraîche et salée du mandi, au poisson grillé-riz du soir, au fabuleux buffet du midi chez Froggies, à la gentillesse inépuisable des gens du coin.