Derawan Island. Bornéo, Indonésie. Juillet 2013.
L'île de Derawan, sur la côte orientale de Bornéo. (Indonésie, juillet 2013)

Itinéraire : de Kuala Lumpur à Derawan en un jour

#Bornéo #Indonésie #Malaisie

  Bornéo : Indonésie + Malaisie - juillet 2013

Derawan, c’est une minuscule indonésienne, sur la côte orientale de Bornéo. J’y étais déjà venue en 2009. Mais pour ce voyage de 2013, j’ai revu mon itinéraire.

Revoir Derawan

Quatre ans après mon premier passage, je voulais revoir Derawan et son archipel, les îles de Kakaban, Maratua, Sangalaki… Mission accomplie !

C’était la première étape de ce voyage de juillet 2013 à Bornéo.

Je suis restée un peu plus d’une semaine à Derawan, qui n’a pas beaucoup changé. Il y a peut-être un peu plus de guesthouses et de petites boutiques à touristes qu’avant, mais le minuscule village est plutôt resté paisible.

Vue du large, l’île fait toujours son petit effet… Cocotiers et mignonne bande de sable blanc.

Derawan Island. Bornéo, Indonésie. Juillet 2013.

Derawan Island. Bornéo, Indonésie. Juillet 2013.
Derawan Island. Bornéo, Indonésie. Juillet 2013.

Derawan, c’est loin. Pour y aller, plusieurs itinéraires sont possibles… J’ai réussi, lors de ce dernier voyage, à accomplir le trajet Kuala Lumpur → Derawan dans la même journée. Lors de mon précédent périple, le trajet Tawau → Derawan avait nécessité deux jours…

Je reçois beaucoup d’e-mails me demandant des infos sur l’itinéraire pour rallier Derawan. Voici donc un article « pratico-pratique » qui répondra à pas mal de questions !

Itinéraires et dilemmes

Un peu de géographie pour commencer… D’ailleurs, c’est souvent ainsi que je prépare mes voyages. En regardant des cartes. Rien de plus inspirant !

Carte de BornéoDerawan est une île située dans la partie indonésienne de Bornéo, sur la côte est.

Pour rappel, trois pays se partagent l’île de Bornéo : la Malaisie et Brunei au nord, l’Indonésie pour les trois-quarts sud.

Les deux gros aéroports internationaux les plus proches pour rallier Derawan sont Tawau (dans l’État malaisien du Sabah) et Balikpapan (dans l’État indonésien du Kalimantan).

On le voit bien sur la carte ci-contre, l’itinéraire pour rejoindre Derawan dépend du côté par lequel aborde Bornéo : Malaisie ou Indonésie.

Ceux qui lisent ce blog depuis plusieurs années s’en souviennent peut-être. L’itinéraire, quand je préparais mon voyage à Bornéo de 2009, me posait déjà quelques dilemmes.

Puis je m’étais renseignée sur les trajets possibles pour rallier Derawan depuis Tawau.

Enfin, une fois sur place, j’avais accompli le trajet Tawau-Tarakan (puis Tarakan-Derawan) quasiment les doigts dans le nez. Pas peu fière… 😄

Un clic ici pour tous les articles sur ce voyage de 2009 à Bornéo

Quatre ans ont passé depuis, et de nouvelles liaisons par avion permettent d’envisager d’autres itinéraires… Nouveaux dilemmes.

Itinéraire de 2009 : Tawau → Derawan

Voici un premier itinéraire possible. Celui que j’avais accompli en 2009.

J’étais arrivée par Tawau, côté malaisien (vol Air Asia depuis Kuala Lumpur). J’avais  choisi d’aller d’abord plonger à Sipadan / Mabul (Malaisie), puis de descendre jusqu’à Derawan (Indonésie). Après avoir atterri à Tawau, j’avais directement filé à Semporna, le port d’où l’on embarque pour Mabul et Sipadan.

Après mon séjour à Mabul / Sipadan, mon itinéraire jusqu’à Derawan avait été le suivant :

  • Semporna → Tawau (environ 1 heure de route)
  • Visa indonésien au consultat + nuit à Tawau
  • Tawau → Tarakan en ferry (environ 4 heures)
  • Nuit à Tarakan
  • Tarakan → Derawan en speed-boat charterisé avec d’autres touristes (environ 4 heures)

Il fallait forcément deux jours, même en faisant le trajet direct Tarakan-Derawan par speed-boat.

Carte des trajets possibles de Tawau à Derawan.
Carte des trajets possibles de Tawau à Derawan.

Itinéraire de 2013 : Balikpapan → Derawan

Cette fois-ci, j’ai opté pour l’itinéraire inverse : Derawan (Indonésie) comme première étape, Sipadan / Mabul (Malaisie) ensuite. Je me suis décidée pour plusieurs raisons :

  • d’abord parce qu’il m’était possible d’accomplir le trajet complet Kuala Lumpur → Derawan dans la même journée (j’ai pu enquiller un vol Air Asia, puis un vol Sriwijaya Air, via Balikpapan, voir le détail ci-dessous)
  • ensuite parce que je voulais monter en puissance questions plongées, et je savais que Sipadan serait un cran au-dessus (j’avais déjà eu quelques échos de la dégradation de l’archipel de Derawan quant à la faune sous-marine)
  • enfin, parce que la suite du périple vers la Malaisie s’annonçait facile, car désormais réalisable par avion : la Kalstar [mise à jour : la compagnie a disparu en 2017] fait la liaison Berau↔Tarakan, et MAS Wings a ouvert une liaison Tarakan↔Tawau. Durée pour chaque vol : environ 40 minutes. (Facile, mais pas plus court : il m’a fallu deux jours, comme en 2009 dans l’autre sens, les horaires des vols ne permettant pas la correspondance… Voir les détails dans l’encadré en bas d’article.)

Bref, mon trajet, pour cette première partie du voyage jusqu’à Derawan, a donc été le suivant, le tout dans la même journée, le lendemain de mon arrivée à Kuala Lumpur :

  • Kuala Lumpur → Balikpapan sur Air Asia (environ 2 heures de vol) + Visa on arrival
  • Balikpapan → Berau sur Sriwijaya Air (environ 1 heure de vol)
  • Berau → Tanjung Batu par la route (environ 2 h 30 en voiture, pick-up par le resort)
  • Tanjung Batu → Derawan en speed-boat (environ 20 minutes, transfert par le resort)

Je suis arrivée à la nuit tombée à Derawan. Bien contente de passer cette première nuit indonésienne sur une île plutôt que dans une moche ville bétonnée comme Tarakan… Et de pouvoir attaquer les premières plongées dès le lendemain !

Bon à savoir : Berau ↔ Tarakan ↔ Tawau par avion

Tarakan-Tawau avec MAS Wings.Grâce à la nouvelle ligne MAS Wings Tarakan ↔ Tawau, dont j’ai découvert l’existence en préparant ce voyage de juillet 2013, le passage de la frontière indo-malaisienne par l’est de Bornéo est devenu beaucoup plus rapide et plus facile.

La ligne est ouverte depuis juillet 2012 seulement et offre une alternative au ferry lent et surchargé qui fait la liaison en 4-5 heures.

MAS Wings est la filiale de Malaysia Airlines, compagnie nationale malaisienne, qui a l’avantage de ne pas être en liste noire (contrairement à la Kalstar pour Berau↔Tarakan).

Je ne sais pas si j’ai bénéficié d’une période de promo spéciale pendant ce mois de juillet 2013, mais les tarifs étaient plus qu’abordables. Berau-Tarakan sur Kalstar était autour de 40€ le vol. Tarakan-Tawau sur MAS Wings autour de 20€ le vol. Du coup, je n’ai pas hésité bien longtemps…

Seul souci : impossible de faire Berau→Tarakan→Tawau dans la même journée. Les horaires de Kalstar et de MAS Wings ne permettaient pas de connecter les vols. J’ai donc dû me résigner à passer une nuit à Tarakan. Je n’ai pas vérifié si la correspondance dans la même journée est possible dans l’autre sens : Tawau→Tarakan→Berau.

La seule option envisageable, pour accomplir le trajet Derawan→Tarakan→Tawau dans la même journée, consiste à partir tôt de Derawan (vers 6-7h du matin) avec un speed-boat pour un trajet direct par la mer jusqu’à Tarakan. Il faut compter 4 à 5 heures de traversée très tape-cul, et aussi très onéreuse (de 1,5 à 2,5 millions de roupies indonésiennes, soit 150-250 dollars environ, selon les années, le loueur, la tête du client, le bateau, le prix du gazole, etc. etc., l’idéal étant de trouver d’autres touristes avec qui chartériser le bateau). Ça permet d’arriver en fin de matinée à Tarakan et d’attraper le vol MAS Wings de 13h15 pour Tawau.

Si vous voulez savoir les horaires, les tarifs, les connexions, etc., ne me les demandez pas, je ne les connais pas par cœur. Je vous ai indiqué ce que je sais ci-dessus. Et puis tout ça peut changer très vite, comme souvent en Indonésie… Je vous recommande d’aller voir vous-même sur les sites des compagnies :

Kalstar : attention, les horaires indiqués en ligne ne sont pas toujours à jour, et, quand j’ai testé, c’était impossible de faire une réservation sur le site. Il vous faudra donc demander à quelqu’un en Indonésie de vérifier et de réserver pour vous. [Mise à jour : la compagnie a disparu en 2017]

→ Malaysia Airlines est fiable et les billets sont payables en ligne avec une carte française.

  Bornéo : Indonésie + Malaisie - juillet 2013

71 Partages
Partagez65
Tweetez5
Enregistrer
Partagez1