Dauphins. Sataya, Égypte. Décembre 2011.

Danse avec les dauphins

#ÉGYPTE #SATAYA

  Égypte : Hamata - Mer Rouge - novembre 2011

Préparez votre tuba, mais oubliez Le grand bleu et Flipper le dauphin… Y’a mieux ! ! ! Je vous emmène admirer des dauphins égyptiens, en 1 minute 30 de vidéo.

Vidéo : les dauphins de Sataya


→ Lien direct vers la vidéo : Les dauphins de Sataya

Le site où j’ai filmé cette petite séquence vidéo en novembre 2011 s’appelle Sataya. C’est en mer Rouge, dans les eaux égyptiennes. On peut même apercevoir le récif sur les images satellite des Google Map (voir ci-dessous).

Là, vivent en permanence des dauphins à long bec, que l’on peut observer sous l’eau en palmes-masque-tuba (PMT) ou snorkeling en anglais. Il n’est pas permis de faire de la plongée-bouteille près du récif, pour éviter de les déranger. Le récif est censé être un lieu de repos pour eux.

Lors de notre petite excursion là-bas, nous avons eu de la chance. Deux impressionnants bancs de dauphins étaient là. Nous n’avons eu le droit de nous mettre à l’eau que pour une courte session d’une vingtaine de minutes. Durant ce bref intervalle, les dauphins nous ont semblé joueurs, farceurs, n’hésitant pas à venir frôler les nageurs, pas du tout effarouchés.

Émotion

Nager avec les dauphins : l’expérience était inédite, pour moi. À Bali, j’avais renoncé à voir les dauphins de Lovina, ne souhaitant pas contribuer au business touristique organisé sur place qui me semblait peu respectueux de l’animal.

Avertissement : ce séjour en mer Rouge date de novembre 2011. Depuis, le nombre de bateaux et de touristes qui arrivent chaque jour dans la baie de Sataya a beaucoup augmenté, ce qui n’est évidemment pas une bonne chose pour la tranquillité des bancs de dauphins résidents… Tous les opérateurs et tous les visiteurs ne se comportent pas de manière respectueuse, n’hésitant pas à leur couper la route, ne réduisant pas les moteurs, etc. J’y suis retournée en 2017 et ce que j’ai vu ne m’a pas beaucoup plu (du coup, à l’époque, j’ai préféré ne rien poster sur le sujet) : des bateaux partout et des dauphins fuyant les humains en train de barboter, au lieu de venir à leur rencontre pour jouer et nager comme je l’avais vu en 2011… Sans être une spécialiste des mammifères marins ni du site, je me rends bien compte que la pression est devenue trop forte et qu’il est sans doute préférable, désormais, de renoncer à aller voir les dauphins de Sataya. Ils seront plus heureux sans nous !

Sataya pourrait devenir une zone protégée en 2019. Pour favoriser les bonnes pratiques sur le site et éviter que la zone ne se transforme en vulgaire « parc touristique », une pétition, lancée par Frédéric Chotard de Sea Dolfin, spécialiste de l’observation et de l’approche de ces mammifères marins en apnée, est en cours. Il espère que les autorités égyptiennes tiendront compte de ses recommandations. Contactez-le pour avoir le détail de son projet, qui me semble vraiment bien pensé. La pétition est ici → Aidez-nous à protéger le lagon de Sataya

Approche éthique des baleines et des dauphins. Pour en savoir plus sur le comportement de ces mammifères marins et sur les interactions possibles avec eux, dans des conditions respectueuses et à des fins scientifiques, je vous renvoie sur les sites d’Éric Demay, grand spécialiste de ces cétacés : BaleinesetDauphins.com et Groupement Tursiops.

Sur le moment, je n’ai pas eu l’impression que les quelques petits groupes de snorkelers présents dérangeaient beaucoup les dauphins. Inutile de palmer pour les approcher. Ce sont eux qui viennent vous voir, ou pas…

Nous ne sommes restés que quelques minutes à nager avec eux. Des minutes fantastiques !

Dauphins. Sataya, Égypte. Décembre 2011.

Je ne suis pas vraiment cliente de la mythologie pseudo-écolo, un peu new-age et souvent niaise qui entoure les dauphins. Seulement voilà. Les voir évoluer librement sous l’eau, tout près de moi, m’a beaucoup plus impressionnée que je ne l’aurais cru. C’est réellement une rencontre extraordinaire.

Pourtant, j’en avais déjà vu, des dauphins, mais toujours depuis un bateau. Il n’est pas rare, quand on navigue en Indonésie, en Malaisie, ou en Thaïlande, de croiser des bancs de dauphins qui viennent jouer plusieurs minutes devant l’étrave.

Mais là, sous l’eau, c’était autre chose. J’étais tellement fascinée, que pour une fois j’ai un peu négligé les vidéos et les photos, pour mieux les contempler…

Dauphins. Sataya, Égypte. Décembre 2011.

Leurs virevoltes incessantes semblaient une danse. Et puis il y avait ces petits sifflements facétieux, presque moqueurs, quand ils venaient quasiment au contact pour filer aussitôt vers le fond. Impossible de ne pas être touchée, remuée.

Je vous jure, ça fait quelque chose, de nager près des dauphins… C’était à la fois beau et émouvant. Une émotion esthétique, presque.

Et vous ? Avez-vous déjà vécu une expérience semblable ? Avez-vous ressenti cette émotion-là ?

  Égypte : Hamata - Mer Rouge - novembre 2011

135 Partages
Partagez120
Tweetez13
Enregistrer1
Partagez1