Entre deux voyages

De mes voyages en Asie, je ne ramène plus guère de souvenirs, sinon du thé et du café. Le café indonésien, comme le café vietnamien, est excellent. Le breuvage est noir comme la nuit, savoureux, corsé.

Depuis mon retour de Bali, fin juillet, mon café du matin est donc balinais. Je finis de me réveiller en humant le parfum de mon kopi Bali, que je déguste à petites gorgées.

Kopi Bali

Le café, ou koffie en néerlandais, la langue des colons, se dit kopi en bahasa indonesia. Les F, imprononçables pour les Indonésiens, deviennent des P (France, Frankrijk, a ainsi donné Perancis, à prononcer « p’rane-tchisse »). Depuis 1935, Kopi Bali est même une marque.

Dans les restos à Bali, s’il n’y a pas de machine à expresso et pour échapper à l’infâme Nescafé, il convient donc de préciser que vous voulez un « kopi Bali », un café à la balinaise. En France, on parlerait plutôt de café turc : l’eau bouillante est versée directement sur la poudre de café, moulu très fin. Après avoir touillé son sucre, il faut patienter un peu et laisser retomber le marc au fond.

Nostalgie

Chaque matin, depuis mon retour, je continue de le préparer à la balinaise, délaissant ma machine à café et ses filtres. L’arôme du café me semble ainsi plus prononcé. Il est moulu si fin qu’il reste bien au fond de la tasse. Pas de souci pour y tremper ses tartines.

Bien sûr, il me manque l’environnement tropical pour aller avec. Et au lieu de partir plonger après mon kopi Bali, je file au boulot… Rien n’est plus vraiment pareil. Le goût reste, la nostalgie aussi.

  Entre deux voyages

  Indonésie : Bali - juillet 2008

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. J’aime bien ce petit article sur le café…
    Moi, en petite « bourgeoise » je bois un café Nespresso que je fais grâce aux petites capsules qui coutent la peau des fesses… Mais qui résiste au beau George? (pub) « Nespresso… What else? »
    Faudrait que j’aille à Bali pour faire des économies… en café!!!
    Gros bisous… et courage pour l’après café… car, que ça soit Nespresso ou Kopi Bali, l’après café reste le même pour nous deux: ALLER BOSSER!!!!

  2. Oui, mais tout au bout de longues semaines de kopi+boulot, pour toi comme pour moi, il y aura en principe un nouveau départ pour l’Asie… (What else?)
    😉

    Ça motive!

  3. Sauriez-vous s’il y a un site de vente en ligne pour acheter du kopi bali arabusta
    merci d’avance !!!!

    1. Bonjour,
      Je suis allée à Bali en novembre 14 et j’ai ramené du kopi, mais je n’aime pas trop, il me reste un grand paquet et un petit si ca peut intéresser quelqu’un, je les donne…

  4. Je reviens de Bali, j’y ai fait de la plongée (glop glop les raies manta !!!) et c’est d’abord sur le bateau de plongée que j’ai découvert cet excellent café infiniment supérieur à l’habituel nescafé. J’ai exactement le même paquet de café que celui de la photo et j’appréhende le moment ou celui-ci sera vide. Auriez-vous une idée sur comment se le procurer en France ? Je vais essayer chez un bruleur.

  5. Kopi Bali forever ! <3
    je reviens de Bali et savoure mon café…jusqu'à temps que le paquet soit terminé. Dans ce cas je retournerai à Bali ! 😉

  6. Idem pour le café Balinais!
    Savez-vous où peut-on en acheter à Paris (j’ai fini celui que j’avais apporté de Bali) ?

    1. @Alexandre : je ne sais pas, j’habite à Rennes… Demandez peut-être dans un magasin spécialisé en café et thé, ils pourront sûrement vous renseigner. Si vous dénichez une bonne adresse, n’hésitez pas à revenir la partager ici ! 😉

  7. Je déguste avec nostalgie mon petit kopi et à la recherche d’une boutique où je pourrais en trouver en France je tombe sur ton article qui me fait bien sourire…. Quel réconfort de le boire il prolonge un peu plus ces belles vacances..

15 Partages
Partagez15
Tweetez
Enregistrer
Partagez