Balade en long-tail boat dans la baie de Phang Nga. (Thaïlande, février 2009)
Balade en long-tail boat dans la baie de Phang Nga. (Thaïlande, février 2009)

Koh Yao Noi, une île bien tranquille en Thaïlande

#Thaïlande

  Thaïlande : îles - février 2009

Au cœur de la baie de Phang Nga, en Thaïlande, Koh Yao Noi est une île méconnue, paisible. Restée authentique malgré la proximité de Phuket, à une heure de bateau.

Au milieu de la baie de Phang Nga

Koh Yao Noi, février 2009. C’est là que j’ai choisi de me poser, pour attaquer en douceur ces petites vacances thaïlandaises… Bien m’en a pris !

Koh Yao Noi est au cœur de la fabuleuse baie de Phang Nga, semée d’îlots et pitons calcaires, qui se découpent dans la brume bleutée de l’horizon. (Thaïlande, février 2009)
Koh Yao Noi est au cœur de la fabuleuse baie de Phang Nga, semée d’îlots et pitons calcaires, qui se découpent dans la brume bleutée de l’horizon. (Thaïlande, février 2009)
À l’horizon, les rochers karstiques qui parsèment la baie de Phang Nga. (Thaïlande, Koh Yao Noi, février 2009)
À l’horizon, les rochers karstiques qui parsèment la baie de Phang Nga. (Thaïlande, Koh Yao Noi, février 2009)

On trouve encore sur cette petite île des bungalows à 500 bahts (une dizaine d’euros) et des maisons traditionnelles en bois sur pilotis.

Il y a des rizières, des forêts d’hévéas, des buffles gris et des chèvres brunes qui broutent le long des talus. On peut rouler à moto les cheveux au vent, le long de la petite route qui fait le tour de l’île, sans crainte du trafic, minime.

Mais ce qui happe d’abord le regard, ici, c’est la mer et son spectaculaire archipel d’îlots et pitons calcaires, qui se découpent dans la brume bleutée de l’horizon.

Tout le monde connaît la baie d’Halong, au Vietnam. La baie de Phang Nga, c’est « same same but different »… En mieux, même, je trouve.

La vue depuis Tabeak View Point

Aujourd’hui, j’ai déménagé de mon petit bungalow de Koh Yao Noi Beach où je m’étais d’abord installée, au confort basique mais sympa (photo de gauche ci-dessous), pour un autre chez Tabeak View Point, à peine moins basique, mais qui a l’avantage d’être plus en hauteur, à flanc de colline (photo de droite).

J’ai déménagé pour la vue… 😮 😎 😜 Pour 600 bahts, de ma terrasse en surplomb, je peux admirer à n’en plus finir le spectacle fabuleux de la baie, côté Krabi. Je ne m’en lasse pas…

La vue depuis la terrasse de mon bungalow à flanc de colline, chez Tabeak View Point. (Koh Yao Noi, Thaïlande, février 2009)
La vue depuis la terrasse de mon bungalow à flanc de colline, chez Tabeak View Point. (Koh Yao Noi, Thaïlande, février 2009)

Vidéo : balade en long-tail boat

Balade en long-tail boat dans la baie de Phang Nga. (Thaïlande, février 2009)
Balade en long-tail boat dans la baie de Phang Nga. (Thaïlande, février 2009)

Alex, le neveu de Tabeak, promène les touristes sur son long-tail boat, ou bateau « longue-queue » comme il y en a partout dans la baie. Ce sont de grandes barques traditionnelles, appelées ainsi en anglais à cause du long arbre du moteur à l’arrière – généralement un moteur diesel de récup’, très bruyant…

On a passé la journée à naviguer de rochers en îlots, dans les eaux jade de Phang Nga, avec halte sur de petites plages mignonnettes pour la baignade…

Les vacances commencent bien !

Seul petit souci : mon appareil-photo (un petit Canon A95 compact, qui me suit en voyage depuis plusieurs années) commence à montrer des signes de faiblesse et ne s’allume plus que de temps en temps, quand ça lui chante (lire plus bas, à la fin de ce post).

Par chance, il a daigné continuer à fonctionner le temps de la balade… Du coup, j’en ai profité pour actionner aussi le mode vidéo et en ramener quelques images tressautantes, pour le souvenir. Au retour, j’en ai fait un petit montage, que je vous ajoute ci-dessous :

Très très chouette, vraiment, cette balade au milieu des îlots karstiques de la baie Phang Nga…

😎

Koh Yao Noi, l’île tranquille

Les îliens sont très sympas. Grands sourires chaleureux partout. À Koh Yao Noi est loin de la frénésie touristico-commerciale de Phuket… C’est apaisant.

Il y a un gros bourg, où se trouvent les principaux commerces, et une poignée de villages disséminés dans l’île. Si j’en crois la brochure avec la carte de l’île, Koh Yao Noi compte dans les 4 000 habitants.

On est dans le sud de la Thaïlande, beaucoup de gens sont musulmans. Mais la religion ici n’a rien d’austère ni de pesant pour la touriste étrangère que je suis. Pas de contrainte vestimentaire particulière à observer en tant que femme, sinon la simple décence. Beaucoup de femmes de l’île portent le foulard, mais pas toutes, et elles sont nombreuses à se coiffer de cette espèce de bonnet en résille qu’on voit souvent dans les îles du coin. Les avant-bras et le bas des jambes restent découverts et les vêtements sont colorés.

Brochettes au marché du bourg. Koh Yao Noi. (Thaïlande, février 2009)
Brochettes au marché du bourg. Koh Yao Noi. (Thaïlande, février 2009)
Dans la rue principale du bourg de Koh Yao Noi. (Thaïlande, février 2009)
Dans la rue principale du bourg de Koh Yao Noi. (Thaïlande, février 2009)

Côté tourisme, on trouve pas mal de guesthouses familiales et quelques hôtels de luxe.

Koh Yao Noi me rappelle un peu Siquijor aux Philippines et Nusa Lembongan au large de Bali en Indonésie, pour son atmosphère paisible et décontractée, simple, sans artifice.

Mangrove et grève mélancoliques

Même si l’on peut observer de nouvelles constructions en cours, j’ai bon espoir que l’île échappe encore quelque temps au tourisme de masse, grâce à ses plages point tout à fait aussi « paradisiaques » que celles de Phuket ou Koh Phi Phi, selon les rêves de cartes postales vendus par les tour-opérateurs. À marée basse, le sable laisse place à de la rocaille et du corail mort, ou à du sable vaseux de mangrove.

La grève, avec ses barques échouées, a un petit côté mélancolique et sauvage.

Marée basse à Koh Yao Noi. (Thaïlande, février 2009)
Marée basse à Koh Yao Noi. (Thaïlande, février 2009)

Moi je les trouve belles, ces plages pas trop domestiquées. Pas de marchands ambulants ni de banana-boats bruyants, pas de rangées de transats avec leur parasols hideux.

Les plages de Koh Yao Noi me rappellent un peu aussi celles de l’île malaisienne de Tioman, entre le village de Tekek et ABC Beach.

L’appareil-photo me lâche…

En tout cas, profitez bien de ces images. Il n’est pas dit que je pourrai continuer à en faire beaucoup d’autres. Mon appareil-photo me lâche… Je parlais de « petit souci » plus haut, mais c’est ma grosse contrariété depuis mon arrivée ici.

👿

L’un des composants électroniques de ce modeste compact Canon A95 doit être mort. Neuf fois sur dix, quand je l’allume, l’écran reste noir. Et le capteur ne « voit » que du noir. Même si je déclenche, j’obtiens un rectangle noir… Je dois l’allumer et l’éteindre une bonne dizaine de fois pour espérer le voir s’illuminer, sans garantie de succès.

Pour les photos spontanées, de scènes prises sur le vif, c’est un peu foutu.

Sur le bateau, dans la baie de Phang Nga, il a daigné marcher. Mais du coup, je l’ai laissé allumé, pendant toute la balade, n’osant pas l’éteindre de peur qu’il ne retourne définitivement en mode « noir » et ça m’a bouffé la batterie en un rien de temps…

J’ai cependant enfin en photo l’attraction qui est dans tous les appareils des touristes visitant le coin, le fameux rocher de James Bond Island !

Le fameux rocher de James Bond Island, vu du large. (Phang Nga Bay, Thaïlande, février 2009)
Le fameux rocher de James Bond Island, vu du large. (Phang Nga Bay, Thaïlande, février 2009)
Balade dans la baie de Phang Nga. (Thaïlande, février 2009)
Balade dans la baie de Phang Nga. (Thaïlande, février 2009)

Mais je ne peux pas vous montrer la vue bien connue, plus spectaculaire, qu’on prend depuis la plage… Quand on a vu la foule débarquer par speed-boats entiers sur les rochers, pour piétiner cette minuscule langue de sable, on a préféré rester au large et filer vers d’autres îlots, moins fréquentés…

Je suis un peu triste. Ça fait quatre ans que je le trimballe partout, ce petit appareil. Jusqu’alors, il était fiable et robuste. La chaleur et l’humidité ont dû avoir raison de lui.

Il va être temps que je m’équipe plus sérieusement… 😉

Une superbe vidéo de Koh Yao Noi

Je vous mets ici, après coup, cette vidéo magnifique, qui n’est pas de moi. Je l’ai dénichée en 2017, soit six ans après ce voyage qui date de février 2009. Publiée en 2014 sur Vimeo par le réalisateur britannique Philip Bloom, elle restitue bien l’atmosphère de l’île, qui ne semble pas avoir beaucoup changé depuis mon passage. C’est vraiment l’anti-Phuket :

😎

  Thaïlande : îles - février 2009

86 Partages
Partagez72
Tweetez6
Enregistrer8
Partagez