Air Batang Beach, aussi appelée ABC Beach. Tioman Island, Malaisie.
À Tioman, il y a de la jungle, de la montagne et des plages pas encore domestiquées... J'adore ! Ici, la plage d'Air Batang, aussi appelée ABC Beach.

Tioman, l’île belle et sauvage

  Malaisie : péninsule et Bornéo - juillet 2006

À l’approche de l’île de Tioman (ou Pulau Tioman en malaisien), je sens que l’endroit va me plaire. C’est grand, immense ! Dans la brume maritime du petit matin, surgit un profil pentu, couvert d’une végétation dense et humide, où s’accrochent encore des lambeaux de nuages.

Il y de la jungle partout, des montagnes, des plages encore point trop construites.

La plage d’Air Batang (ABC Beach)

Je me fais déposer à la plage d’Air Batang, dite également ABC Beach, au nord-ouest de l’ile. C’est la plage tranquille des voyageurs « à petit budget » et dès les premiers pas sur le chemin qui longe l’étroite langue de sable, je suis emballée.

C’est calme, verdoyant, charmant. On est loin, ici, de la surpopulation de Perhentian Kecil et de son alignement de bars, restos et chalets.

Air Batang Beach, aussi appelée ABC Beach. Tioman Island, Malaisie.
À Tioman, il y a de la jungle, de la montagne et des plages pas encore domestiquées… J’adore ! Ici, la plage d’Air Batang, aussi appelée ABC Beach.
Air Batang beach. Du sable blond et quelques vagues en ce jour venteux. Et pas un chat...
Air Batang beach. Du sable blond et quelques vagues en ce jour venteux. Et pas un chat…

Un Malaisien, avisant mon sac de plongée, m’escorte gentiment, avec l’habituelle litanie de questions (Where do you come from ? How long are you staying ? etc. etc.) jusqu’au centre de plongée situé peu après le ponton.

Un jeune gars est en train de rincer des détendeurs (l’embout qui se fixe à la bouteille et « détend » l’air sous l’eau, ce qui permet de respirer). Il m’accueille en anglais avec cet inimitable accent bien de chez nous.

😂

On passe aussitôt au francais… « Décidément, c’est la semaine des Francais ! me dit-il. Il y en a plein en ce moment. » Pour me loger, il me conseille la première série de bungalows, les Mawar Chalets.

Devant le centre de plongée, les arbres poussent dans la mer. (Air Batang Beach, Tioman, Malaisie)
Devant le centre de plongée, les arbres poussent dans la mer. (Air Batang Beach, Tioman, Malaisie)

Je m’y rends et pose mon sac sans hésiter. Je visite le chalet 6, qui vient de se libérer. Une affaire, pour seulement 20RM (environ 4,50€), alors que j’avais dû débourser trois fois plus sur Perhentian Kecil pour avoir l’équivalent.

Un bungalow basique (lit, moustiquaire, ventilo, douche), tout en bois, face à la mer, avec une petite véranda, où je vais pouvoir accrocher mon hamac. C’est d’ailleurs la première chose que je fais.

Je suis arrivée très tôt et j’ai la journée entière devant moi pour explorer les environs. Je vais aussi m’inscrire pour les plongées du lendemain…

  Malaisie : péninsule et Bornéo - juillet 2006

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez