Bangkok, le quartier touristique, de nuit. Thaïlande, février 2009.
Bangkok, le quartier touristique, de nuit. Thaïlande, février 2009.

Farangset is good

  Thaïlande : îles - février 2009

Me voici à Bangkok, dans le quartier des touristes, pour une courte nuit. Je redécolle tôt ce vendredi pour Phuket. Cap sur Koh Yao Noi, ma première étape, dans la baie de Phang Na.

Aéroports : de Charles-de-Gaulle à Dubaï

Voyage sans histoire sur Emirates, via Dubaï. Aéroport flambant neuf, plein de boutiques et de services. Comme d’hab, notre aéroport parisien a du mal à soutenir la comparaison.

À Dubaï, le wifi est en libre accès et gratuit. Contrairement à Charles-de-Gaulle. Y’a du wifi, certes… Mais les tarifs sont prohibitifs : ça démarre à 6€ la demi-heure. No comment.

Mais ce décollage nocturne m’a permis d’admirer les lumières de Paris.

Paris by night... On aperçoit même la tour Eiffel illuminée !
Paris by night… On aperçoit même la tour Eiffel illuminée !

Service et confort top sur Emirates. Le premier avion n’est pas tellement rempli. Presque tous les passagers de la classe éco ont pu s’allonger sur des sièges vacants et dormir un peu.

À signaler quand même, une nouveauté intéressante, à la gare TGV de l’aéroport Charles-de-Gaulle : il y a maintenant un grand tableau lumineux avec tous les vols départ, qui indique le terminal correspondant pour savoir où se rendre. Il était temps que la signalisation s’améliore un peu…

Bangkok : retour à Kao San Road

Ce soir, je suis dans le quartier des touristes à Bangkok, je loge à New Siam I, dans la rue qui prolonge Kao San Road.

Le coin n’est pas authentique du tout, mais c’est bien commode, quand on n’a qu’une nuit à passer. Il y a tout sur place : bars et restos, guesthouses, mini-market 7/11 pour les menus emplettes, connexions internet.

Bangkok, le quartier touristique, de nuit. Thaïlande, février 2009.
Bangkok, le quartier touristique, de nuit. Thaïlande, février 2009.

Je retrouve malgré tout avec plaisir cette drôle d’ambiance, entre les vendeurs de tout dans la rue, les petits restos de nuit avec leurs chaises minuscules en plastique, les farangs (étrangers) qui traînent la tong sur le bitume. Les sourires ici sont plutôt commerciaux, mais qu’importe.

Et puis ça m’amuse de remarquer à nouveau ces petits détails qui demain, déjà, ne m’attireront plus l’œil :

– les lampions et guirlandes partout dans les restos, qui donnent l’impression que c’est Noël chaque fois que la nuit tombe ;
– les tuk-tuk bruyants qui se faufilent partout dans les “soi” (ruelles) étroits ;
– les voitures à bras des marchands de soupe ambulants qui aiguisent l’appétit ;
– les rouleaux de PQ dans leurs petites boîtes en plastique qui servent de serviettes sur les tables des restos ;
– l’inévitable mendiant-chanteur-aveugle avec sa sono crachotante ;
– le premier moustique qui tente de me bouffer le mollet ;
– les motos surchargées de ballots de légumes qui débordent de partout ;
– les taxis-meter rose-mauve et vert-jaune qui guettent le client ;
– le goût suave des mangues jaunes ;
– les backpackers imprévoyants qui défilent avec leurs gros sacs et trouvent des panneaux “full” partout ;
– les petits autels avec leurs offrandes dans chaque commerce…

C'est Noel tous les soirs sur la terrasse du New Siam I, avec ses lampions et ses guirlandes. Bangkok, Thaïlande, février 2009.
C’est Noel tous les soirs sur la terrasse du New Siam I, avec ses lampions et ses guirlandes. Bangkok, Thaïlande, février 2009.
Un petit autel avec ses offrandes, dans le quartier des touristes, à Bangkok. Thaïlande, février 2009.
Un petit autel avec ses offrandes, dans le quartier des touristes, à Bangkok. Thaïlande, février 2009.

Mon chauffeur de taxi m’a déposé pile devant la guesthouse malgré la rue étroite.

Il parlait mal anglais et a juste réussi à me demander « Where do you come from ? » J’ai failli répondre « perancis » vu que l’indonésien me vient plus facilement, et vite rectifié en « farangset ».

Ça lui a plu, à M.Tongsat, mon chauffeur. « Farangset is good ! » m’a-t-il affirmé, pouce levé. Je suis bien d’accord.

😂 👍

Planqué quelque part dans le toit au-dessus de la terrasse de ma guesthouse, un gecko s’époumonne gaiement. Que j’aime le gloussement du gecko, le soir à l’heure de la Singha bien fraîche…

C’est signe que je suis revenue sous des latitudes que j’aime.

😎

  Thaïlande : îles - février 2009

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez