Long Beach, à Perhentian Kecil. (Malaisie, juillet 2006)
Long Beach, à Perhentian Kecil. (Malaisie, juillet 2006)

Cap sur Perhentian Kecil !

  Malaisie : péninsule et Bornéo - juillet 2006

Je quitte Kota Bahru, ses femmes enfoulardées et son béton pour les îles Perhentian. Perhentian Besar la grande, et Perhentian Kecil la petite, réputées pour leurs eaux cristallines et leurs récifs coralliens…

Je partage le taxi pour Kuala Besut, d’où partent les bateaux pour les îles, avec deux jeunes Anglaises. Après, tout se fait très facilement. Le chauffeur nous dépose devant la petite agence pour laquelle il bosse, et qui collecte les billets pour la traversée.

Les îles Perhentian seront ma première étape insulaire, lors de ce périple en Malaisie. J’ai prévu d’y passer cinq à sept jours, pour alterner journée de farniente et plongées. On peut aussi plonger à Redang, une autre île réputée pour ses fonds marins, située non loin de là, depuis les Perhentian. Ensuite, je compte découvrir l’île de Tioman, et je prévois de conclure ce voyage en Malaisie par le top du top : Sipadan, à Bornéo…

(Petit ajout, des années après la publication de ce post : je ne sais pas encore, lors de ce voyage de juillet 2006 en Malaisie, que ce premier passage à Sipadan sera suivi de deux autres, car je ne résisterai pas au plaisir de retourner plonger sur ce spot réellement exceptionnel, en 2009 et en 2013.)

Mais pour l’instant, j’en suis au début, aux îles Perhentian, donc…

Eau transparente et sable blanc

Long Beach, la bien nommée, plage principale de l'île de Perhentian Kecil. (Malaisie, juillet 2006)
Long Beach, la bien nommée, plage principale de l’île de Perhentian Kecil. (Malaisie, juillet 2006)

Nous sommes une douzaine de jeunes backpackers (voyageurs avec sac à dos) à nous entasser dans une grande barque, pourvue de deux puissants moteurs: 45 minutes de sauts dans les vagues et nous y sommes !

On descend tous à Perhentian Kecil, la Petite Perhentian (prononcez « ké-tchil »). C’est typiquement l’île des jeunes voyageurs à petit budget lestés de sacs à dos… L’hébergement y est plus rustique et un peu moins cher qu’à l’île voisine de Perhentian Besar (la Grande), et pas mal de bars s’alignent le long de la plage.

Ma première impression des îles est en tout cas conforme aux infos glanées çà et là sur internet : eau transparente, sable blanc, cocotiers, vert profond de la forêt derrière. Vraiment un très joli décor, très carte postale. Le soleil cogne, il fait une chaleur terrible.

L'eau est incroyablement transparente sur la plage de Long Beach, à Perhentian Kecil. (Malaisie, juillet 2006)
L’eau est incroyablement transparente sur la plage de Long Beach, à Perhentian Kecil. (Malaisie, juillet 2006)
Long Beach, à Perhentian Kecil. (Malaisie, juillet 2006)
Long Beach, à Perhentian Kecil. (Malaisie, juillet 2006)

À peine déposée sur la plage, je me dirige vers le grand panneau rouge de Coral Sky Divers, bien visible. C’est le club de plongée avec lequel j’ai pris contact par e-mail avant de partir.

AVERTISSEMENT : ce voyage date de 2006, et Coral Sky Divers n’existe plus depuis plusieurs années. Mais il y a quantité d’autres centres de plongée sur les îles Perhentian, ça se trouve assez facilement via une petite recherche Google.

Des chalets en Malaisie

Perhentian Kecil étant bondée en juillet-août, il est un peu ardu d’y trouver à se loger sans rien avoir réservé, surtout quand on arrive pour le week-end, comme moi.

Du coup, le club s’est chargé de me retenir un bungalow chez leurs voisins. Ici, en Malaisie, l’industrie du tourisme utilise plutôt le terme de chalets (sic !) pour les bungalows.

Je suis donc logée aux Matahari Chalets, qui jouxtent le club de plongée (mata-hari signifie « soleil » en malais, littéralement « l’œil du jour »). Bien pratique.

Les Matahari Chalets. (Perhentian Kecil, Malaisie, juillet 2006)
Les Matahari Chalets. (Perhentian Kecil, Malaisie, juillet 2006)

Je ne vais pas avoir beaucoup de chemin à faire le matin, au saut du lit, pour m’équiper avant la première plongée du jour. Ma seule préoccupation risque donc d’être le difficile choix du maillot de bain à enfiler. Ce début de vacances s’annonce plutôt bien…

😎

  Malaisie : péninsule et Bornéo - juillet 2006

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez