Bangkok sous l’eau en 2030 ?

Édité le

Bangkok, bâtie sur un sol marécageux, s’enfonce. Avec la montée du niveau de la mer, due au réchauffement climatique, la capitale de la Thaïlande pourrait être engloutie sous 1,50 mètre d’eau dès 2030.

Bangkok coule…

Bangkok vignetteL’auteur de cette prédiction pessimiste (à l’époque où j’ai écrit cet article, en février 2009) est le météorologiste thaïlandais Smith Dharmasaroja. Elle est rapportée dans cet article du 3 février 2009 du Global Post, intitulé Bangkok is sinking (Bangkok coule).

À la fin des années 1990, Smith Dharmasaroja avait prédit l’imminence d’un tsunami meurtrier et n’avait pas été pris très au sérieux dans son pays. Et puis il y a eu la terrible vague de décembre 2004…

L’animation que je présentais à l’origine ci-contre, montrant l’enfoncement de Bangkok, ne fonctionne plus. Je vous mets à la place un autre schéma, ci-dessous, qui résume bien la situation, trouvé sur le site hist-cron.com :

Sinking Bangkok

Le phénomène, complexe, est lié à plusieurs facteurs : constructions, sol argileux, pompage de la nappe phréatique, comblage des canaux, érosion de la côte et de la mangrove, etc.

Pour en savoir plus sur les mesures prises pour endiguer la montée des eaux, je vous invite à lire cet excellent article, très complet, daté de mai 2008, sur le site Gavroche, sous-titré… Bangkok ne veut pas couler !

La Venise de l’Asie

Il fut un temps où l’on surnommait Bangkok « la Venise de l’Asie », en raison de ses nombreux canaux (khlongs). Il n’en reste plus beaucoup, mais on peut encore faire de chouettes balades au fil de l’eau, en embarquant sur l’un des nombreux bateaux qui sillonnent le fleuve Chao Praya. Une manière bien agréable de découvrir Bangkok autrement.

Mise à jour. De nouveaux articles sur l’enfoncement de Bangkok et ses inondations récurrentes sont publiés, année après année… Près de dix ans après la première publication de ce post, la situation ne s’est pas vraiment améliorée… Je vous renvoie ci-dessous sur un article récent de 2018 :

→ Bangkok coule et pourrait être en partie submergée d’ici à 2030 (sur 20Minutes)

Enfin, pour une vue d’ensemble, qui permet de bien comprendre pourquoi Bangkok est si exposée, rien ne vaut une Google Map. Ci-dessous, une capture d’écran tout à fait parlante, que j’avais faite lors de la première publication de ce post, sur le site eBangkok.org (qui n’existe plus). Eh oui, on voit bien que la mer est proche, tout proche…

Google Map

😱

  Entre deux voyages

21 Partages
Partagez20
Tweetez
Enregistrer
Partagez1