La cascade au bout du chemin

  Thaïlande : îles du Sud - janvier 2007

Aujourd’hui, mini-expédition dans la jungle pour aller à la cascade, dans le sud de Koh Lanta, plus sauvage, peu après l’endroit où la route en dur devient une route en terre. Il faut alors s’engager sur un autre chemin de terre rouge vers la gauche, signalé par un panneau “waterfall”.

J’étais prévenue, en saison sèche, ladite cascade est réduite à un maigrelet filet d’eau. Mais qu’importe, c’est la balade sous les arbres qui vaut vraiment la peine.

On est à l’ombre, dans la verdure, et on suit le ruisseau, dans lequel on marche parfois, quand le sentier disparaît. Balade les pieds dans l’eau, rafraîchissante.

Une petite demi-heure plus tard, sous la canopée tropicale, avec troncs immenses et feuilles énormes, on arrive à une espèce de mur rocheux en arc de cercle, d’où ruisselle, en effet, une vague « cascade ».

J’ai de la chance, j’ai réussi à ne pas m’y trouver en même temps que d’autres groupes de touristes. L’endroit est frais, paisible. Je fais une petite pause, au milieu des bruits de la forêt et du clapotis de l’eau, avant de m’en retourner vers Bamboo Beach, belle plage tranquille.

Le séjour s’amenuise : je replonge une ultime fois demain, puis je me donne un jour de battement pour sécher avant de reprendre, vendredi, l’avion pour Bangkok à Krabi airport. Et samedi 3, retour en France.

Toujours ni requin-baleine ni raies mantas lors des deux précédents jours de plongée… Une bien jolie tortue, en revanche, a pointé le bout de son bec sur un récif de corail à Koh Haa.

  Thaïlande : îles du Sud - janvier 2007

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez