Cartes postales de Montréal

  Canada : Montréal [Québec] - septembre 2009

Montréal, j’adore. Il y a des gratte-ciel, des érables, des écureuils et des citrouilles. On y cause français, mais on a l’impression d’être dans une série-télé américaine. Trop l’fun !

Oh… c’est haut !

Montréal, c’est d’abord une ville bien nord-américaine. Avec des buildings en verre et béton qui donnent le vertige. Mais… aucun ne dépasse la butte du parc du Mont-Royal (232 mètres) d’où j’ai pris la première des photos ci-dessous.

D’ailleurs, c’est plus qu’une butte. C’est « la montagne » comme disent les Montréalais.



Vroum !

À Montréal, il y a des avenues interminables, rectilignes, qui se coupent à angle droit. On y voit passer de très grosses bagnoles et de vrais trucks de cinéma, d’énormes camions de pompiers rutilants qui clignotent de partout et des voitures de flics qui foncent avec leurs sirènes hurlantes…

Ouaaaah ! C’est l’Amérique. Comme dans les séries-TV.

Mais parmi ces véhicules « vus à la télé », mes préférés restent les jolis bus jaunes avec marqué « écoliers » dessus.

Cucurbitacés

À Montréal, on se prépare déjà à Halloween…

Faut dire que c’est la saison des citrouilles.

Il y a des cucurbitacés (des courges, quoi) de toutes formes, toutes tailles et toutes couleurs, du mauve presque noir au vert sombre en passant par de subtils dégradés d’orange, chez tous les marchands de fruits et légumes.

Mais c’est au marché Jean-Talon, dans le quartier de la Petite Italie, que j’ai vu les plus grosses. De vraies citrouilles de Cendrillon ! J’adore.

Façades

Ce qui est plaisant, dans le paysage urbain de Montréal, c’est la variété de l’architecture et des façades. Les rues résidentielles du centre, en particulier dans le quartier du Plateau (quartier devenu « bobo » et hors de prix), présentent ces alignements typiques de jolies maisons en briques, avec des escaliers de fer en guise de perron.

Dans les quartiers chics, il y a aussi des bâtisses cossues, façon manoirs anglais. Parfois bien kitsch, il faut l’avouer…

La nature

Montréal a beau être une grosse ville (1,8 million d’habitants sans compter la proche banlieue, d’après mon guide de voyage), on ne s’y sent pas étouffé par le béton. Les parcs et espaces verts sont nombreux, vastes.

Beaucoup de rues sont bordées d’arbres, en particulier dans les quartiers résidentiels. L’essence reine, ici, c’est l’érable, bien sûr.

Ça, c’est la vue de ma fenêtre, côté rue.

Je l’aime bien, « mon » érable. Mais il est encore loin d’avoir la couleur incendiaire des arbres plantés dans le petit parc à l’entrée du vieux Montréal.

Avec tous ces parcs et tous ces arbres, Montréal est le paradis des écureuils ! Au parc du Mont-Royal, qui est une véritable forêt au cœur de la ville (j’y reviendrai dans un prochain post), impossible de ne pas en voir. Ces petites boules de poil n’arrêtent pas de traverser les allées. Hop, hop, hop… trois petits bonds et ils s’en vont.

Mais ces écureuils ne sont pas farouches du tout. J’imagine que les gens doivent les nourrir… En tout cas, ils ne se font pas prier quand il s’agit de venir prendre la pose pour les touristes !

Trop l’fun, je vous dis !

 :-)

  Canada : Montréal [Québec] - septembre 2009

11 Partages
Partagez11
Tweetez
Enregistrer
Partagez