L'île de Mantabuan, au large de Semporna. Bornéo, Malaisie. (Juillet 2006)
L'île de Mantabuan, au large de Semporna. Bornéo, Malaisie. (Juillet 2006)

Projet d’expédition à Derawan

  Bornéo [Malaisie et Indonésie] - juillet 2009

J’ai enfin décidé des étapes pour mon périple malaisien-indonésien de juillet : Perhentian, Mabul (Sipadan), Derawan. Rien que des îles ! Ces vacances seront donc insulaires et aquatiques.

Archipels lointains

Ce sont les sites de plongées exceptionnels de ces archipels lointains qui m’attirent. Et la beauté des îles.

L'île de Mantabuan, au large de Semporna. Bornéo, Malaisie. (Juillet 2006)
L’île de Mantabuan, au large de Semporna. Bornéo, Malaisie. (Juillet 2006)
Sipadan (Bornéo, Malaisie). Juillet 2006.
Sipadan (Bornéo, Malaisie). Juillet 2006.

J’ai déjà plongé en 2006 aux Perhentian et à Sipadan, destinations faciles d’accès et touristiques. En revanche, Derawan sera une découverte, un peu plus hors des sentiers battus.

C’est loin, Derawan…

Passer la frontière entre la Malaisie et l’Indonésie à Bornéo

Même quand j’aurai franchi les milliers de kilomètres séparant l’Europe de l’Asie du Sud-Est, ce sera loin, encore. Derawan est une toute petite île située sur la côte est de Bornéo, dans l’État indonésien du Kalimantan.

Je compte me rendre à Derawan à partir de Tawau, mon point d’entrée à Bornéo. Pour aller jusque-là, c’est facile : il y a plusieurs vols quotidiens Kuala Lumpur-Tawau avec Air Asia.

Itinéraire Malaisie-Indonésie : les étapes de mon périple de juillet 2009.
Itinéraire Malaisie-Indonésie : les étapes de mon périple de juillet 2009.

J’irai d’abord plonger à Sipadan et Mabul, côté malaisien. Puis je passerai la frontière pour descendre jusqu’à Derawan, côté indonésien.

Il me faudra au préalable passer une journée à Tawau pour faire faire le visa indonésien au consulat. Eh oui, ici, pas de « visa on arrival » à la frontière ! Ensuite, le trajet en lui-même va me prendre au moins deux jours… Moi qui ai horreur de tout planifier à l’avance, je suis un peu obligée, là, d’anticiper mon périple.

J’ai pris contact avec Kadek Wirawan, un dive-master indonésien qui organise des plongées autour de Derawan. Pour ceux d’entre vous que cet itinéraire intéresse, voici les détails pratiques qu’il m’a envoyés par e-mail.

  • Trajet Tawau-Tarakan. On quitte la Malaisie pour l’Indonésie par bateau… Il y a un ferry tous les jours, sauf le dimanche. La traversée dure dans les 3-4 heures. Le ferry est censé arriver à destination vers 17h. Il faut donc passer la nuit à Tarakan.
  • Trajet Tarakan-Derawan. Après, il y a deux options, m’indique Kadek : en prenant le ferry puis avec un trajet qui passe par Berau, ou bien en trouvant un bateau à Tarakan pour faire le trajet directement par la mer…
Carte des trajets possibles de Tawau à Derawan.
Carte des trajets possibles de Tawau à Derawan.

Option n° 1 : via Berau

Trajet bateau + route + bateau, via Tanjung Selor, Berau et Tanjung Batu :

  • La première traversée est une liaison par public boat entre l’île de Tarakan et Tanjung Selor. Elle doit bien durer 1 heure 30 si j’en crois les témoignages glanés çà et là sur le web. Tarif annoncé : 80.000Rp (environ 8USD).
  • Ensuite, Kadek me suggère de charteriser un véhicule, pour aller d’une traite jusqu’à Tanjung Batu (le port d’où on embarque pour Derawan). Durée du trajet annoncée : 4 heures. À mon avis, ça risque d’être bien plus… je sais d’expérience que le temps est très élastique en Indonésie, et la dernière portion de route qui mène à Tanjung Batu est apparemment bien pourrie ! Si jamais il pleut, c’est embourbage garanti… En plus, j’ai intérêt à trouver des gens pour partager ledit trajet, car le tarif serait dans les 800.000Rp (soit 80USD).
  • Je suppose qu’on passe par Berau (aussi appelé Tanjung Redep) pour faire ce trajet. Le Lonely Planet indique qu’il y a des bus pour aller de Tanjung Selor à Berau. Ça me permettrait donc de faire le trajet pour moins cher (mais évidemment, ça sera moins confortable). Une fois à Berau, pour rejoindre le petit port de Tanjung Batu, on trouve des kijangs (véhicules 4×4 qui partent quand il y a assez de passagers, c’est-à-dire au moins 5-6) pour environ 50.000Rp (5USD) par tête de pipe.
  • Ensuite, une fois à Tanjung Batu, on peut rejoindre Derawan en « speed boat » en une vingtaine de minutes pour 300.000Rp (30USD) selon Kadek. Mais j’imagine qu’il y a moyen de trouver aussi des « slow boats » moins onéreux ou de charteriser ledit speed-boat.

Option n° 2 : traversée en speed-boat

Trajet direct par la mer, en faisant la traversée Tarakan-Derawan :

  • Durée de la traversée : 4 heures environ. Mais là, il faut « charteriser » un speed-boat pour la coquette somme de… 4.000.000Rp soit dans les 400USD ! D’autres voyageurs me parlent d’un tarif plus raisonnable de 1.000.000Rp seulement.
  • Conclusion : je me rencarderai sur place. Si c’est le tarif est trop exorbitant, et sauf à tomber sur un groupe de dix Japonais prêts à embarquer le même jour et à partager les frais avec moi, je devrais plutôt me rabattre sur la première option.

Bon. Ce n’est pas la première fois que je me tape des trajets à la con sur des routes pourries. Que je dors dans des endroits « improbables » comme dirait l’autre. Ou que j’embarque avec optimisme sur des ferries asiatiques rouillés… Ça promet d’être bien folklo cette expédition jusqu’à Derawan !

Voir tous les articles sur ce voyage :

→ Bornéo [Malaisie+Indonésie] : juillet 2009

  Bornéo [Malaisie et Indonésie] - juillet 2009

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez