Un regard sur la planète

Édité le

J’aime son regard sur le monde. J’aime son travail photographique. Marie-Ange Ostré est globe-trotteuse et plongeuse, comme moi. Elle vient de publier son premier livre et c’est un bonheur de redécouvrir ses images ainsi mises en valeur.

Un autre regard

Du Groenland aux îles Marquises, du Brésil à la Namibie, des rizières indonésiennes aux lagons des Bahamas, elle nous entraîne dans d’incroyables voyages. Et son enthousiasme sincère à les partager, à les raconter, à nous donner à voir, par ses yeux, ces lointains horizons, me touche beaucoup.


Faire des photos est devenu chose banale, accessible à tous, avec les progrès du numérique. Mais faire de la photo, c’est différent.

C’est poser un regard sur le monde, avoir un point de vue. Et oser ensuite, éventuellement, le confronter, le soumettre à d’autres regards.

« Depuis des années, je ne voyage plus sans mon appareil photo ; il est mon alter ego, mon carnet de route, mon complice et mon pense-bête parfois. »

Les mots d’introduction de Marie-Ange résument bien la philosophie de cet ouvrage. J’imagine ce qu’il a dû lui en coûter, de trier et sélectionner les photographies qu’elle tenait à réunir dans son premier livre. Les textes qui les accompagnent ont la grâce de rester courts, pour laisser l’image parler.

Page après page, c’est d’abord un hommage à la splendeur de la nature, qu’elle soit plage, désert, geyser ou jungle. Des paysages propices à l’évasion, au rêve, à l’émerveillement. Et puis, il y a les regards et les visages croisés sous ces lointaines latitudes. Des hommes et des femmes qui ont transformé le voyage en rencontre.


Si loin, si proche… J’aime ce « regard sur la planète » qui va au-delà de l’esthétisme facile d’images exotiques. Ce regard posé avec franchise et respect sur l’autre.

Sans doute ma perception est-elle un peu biaisée : je lis le blog de Marie-Ange, Un monde ailleurs, depuis si longtemps, que je connais l’histoire de chacune de ces photographies ou presque ! Cette familiarité explique que j’aie tant de plaisir à les admirer de nouveau sur papier (ça change de l’écran).

N’empêche. On partage un peu le bonheur brut que la photographe a eu à réaliser ses images, je trouve… J’ai l’impression de percevoir les sensations qui ont dû la traverser au moment de déclencher. Le choc, la curiosité, l’émotion. La timidité, aussi, parfois.

L’ensemble dégage une belle sérénité, quelque chose d’apaisant, qui donne envie de parcourir le monde. De poser sur la planète un regard optimiste. Et ce, malgré les messages d’alerte de l’auteure, qui nous rappelle entre deux chapitres les menaces qui pèsent sur notre Terre.

Une aventure photographique

La belle aventure de ce livre, Marie-Ange Ostré l’a déjà racontée sur son blog. Je vous invite donc, via les liens ci-dessous, à la suivre à travers ses mots à elle.

Dans ces deux posts, elle confie sa joie autant que ses doutes, et explique comment commander l’ouvrage en quelques clics. J’ai testé, ça marche très bien. Elle se fait même un plaisir de le dédicacer avant envoi, pour ceux qui le souhaitent !
 » Mon livre : Un regard sur la planète
 » Un regard sur la planète, sa création

Un nouvel éditeur sur le web

Car l’autre intérêt de ce travail, c’est qu’il s’agit du premier ouvrage publié par une toute jeune maison d’édition à la démarche originale : les Éditions Tucana s’intéressent à des auteurs révélés sur Internet. Et elles font aussi le choix de distribuer les livres par le même biais. Une autre aventure à suivre !

PS. Petit clin d’œil à l’éditeur au passage : moi qui ai bossé dans l’édition dans une autre vie, j’aurais bien aimé en savoir plus sur ce choix de la distribution via le web, au lieu de tomber sur cette note laissée en souffrance

 ;-)

  Entre deux voyages

  1. Ce livre fait envie, ou est-ce ta manière d’en parler qui incite à aller l’acheter…je ne suis pas certaine d’avoir bien compris, on ne le trouve que sur le web c’est ça?
    En tout cas,ce nouveau sujet me plait bien!Merci!

  2. @Hélène: Oui, l’éditeur a fait le choix d’une diffusion-distribution en ligne. Il est néanmoins en vente dans une librairie à Paris, dans le 11e : Chemins en Pages, 121 avenue Ledru-Rollin.

    @Hélène de l’île Maurice: Je ne sais pas s’il est possible de se faire envoyer l’ouvrage à l’île Maurice. Faudrait envoyer un mail à l’éditeur pour leur demander.

    @Pac’: J’ai vu sur le site qu’il est quand même en vente dans une librairie à Paris (voir le commentaire fait à Hélène). Mais je m’interroge moi aussi sur ce mode de diffusion. Surtout pour un « beau livre » de photographie, c’est le genre d’ouvrage qu’on apprécie de pouvoir avoir entre les mains avant d’acheter. À suivre, comme je disais…

  3. Effectivement, je crois que c’était après avoir lu un de tes tweets, j’avais recherché dans notre base livre le moyen de commander ce livre, car j’aime aussi le blog « Un monde ailleurs » de Marie-Ange. Je n’avais malheureusement pas trouvé de réseau de distribution…C’est dommage comme politique de diffusion, même si compréhensible pour des raisons de coût, car outre les lecteurs du blogs qui conaissent le travail de l’auteur, les acheteurs « potentiels » qui ne connaissent pas Marie-Ange seront peut-être réfractaire pour un achat en ligne sans avoir vu l’ouvrage…

  4. Bonjour Corinne, et merci d’avoir parlé d’Un Regard sur la Planète ici… 🙂

    La démarche d’édition d’un livre pour moi est toute nouvelle, je suis une « apprentie du livre » en quelque sorte, mais cette aventure a été superbement enrichissante : voir mes images numériques passer au stade papier, regarder mes photos sur écran se transformer en matière satinée, ce fut très émouvant en effet…

    L’éditeur lui-même est un nouveau venu qui s’est enthousiasmé sur ma banque d’images et qui a envie de développer le mode de ventes en ligne pour promouvoir des auteurs qui n’ont pas les relations nécessaires pour entrer par la grande porte des « grands éditeurs » (La Martinière, Le Chêne, etc.). Je crois que son objectif premier n’est pas de faire fortune mais plutôt de publier ceux qui sont moins « visibles » tout en ayant du potentiel. Et je suis vraiment très heureuse de cette preuve de confiance… L’équipe de la maison d’édition apprend au jour le jour, et travaille dur !

    Hélène de l’île Maurice > oui, le livre peut être commandé sur la page de commande des Editions Tucana en sélectionnant, grâce au menu déroulant, la zone géographique concernée. Le livre peut être acheté et envoyé dans le monde entier, sans aucun problème.

    Pac’ > le réseau de distribution de ce livre se met en place doucement, et même si l’éditeur souhaite privilégier la vente par Internet (les acheteurs font bien confiance à Amazon.fr pour acheter leurs livres !), ce livre est distribué également dans la librairie indiquée ci-dessus par Corinne, et depuis vendredi dans la librairie Agora Presse, située au 12, rue de Passy à Paris, dans le 16e. L’éditeur cherche d’autres points de vente et ils seront indiqués au fur et à mesure sur la page « Points de vente » du site des Éditions Tucana. Mais il faut aussi savoir que les libraires sont frileux face aux éditeurs nouveaux-nés, et qu’en période de pré-Noël ils sont déjà TRÈS sollicités par leur réseau de distribution qui — disons-le — coûte les yeux de la tête aux éditeurs, même si le résultat pour le lecteur est de trouver les livres partout (sachant que pour ceux qui ne sont pas passés par la case Drucker ou Canal +, il faut parfois fouiller longtemps pour trouver un livre dans le déluge de publications annuelles)…

    🙄 🙄

  5. PS : bravo pour la sélection sur la Coupe de l’Info des meilleurs blogs 2010 ! J’étais absente – et déconnectée depuis 4 jours – et j’apprends en même temps que toi que nous allons être « concurrentes » pour la catégorie Tourisme !

    Allez, je vote pour toi !!! 🙂

  6. @Hélène de l’île Maurice : Sur la page Acheter le livre vous avez une option « Expedition ». Je pense que pour l’ile Maurice il s’agit de « Monde, hors CEE et France » pour un total, cout du livre + frais d’expedition, de 41,90 euros.

  7. @R.: Merci pour les infos!

    @Un Monde Ailleurs: Vu ton long silence, je me disais bien que tu devais être déconnectée. J’aime beaucoup ton livre et en fidèle d’Un Monde Ailleurs, j’avais vraiment envie de le faire connaître à d’autres. J’imagine (j’espère) que d’autres projets de livre vont voir le jour?… Quant à la Coupe de l’info, oui, j’ai vu que nous étions « concurrentes »… 😆
    Alors, merci pour ton vote, c’est vraiment sympa!!!

    @Hélène de l’île Maurice: Tu sais maintenant ce qu’il te reste à faire… 😉

  8. Une déconnexion due à des déplacements en régions cette fois sans sortir des frontières nationales (Vendée + Bretagne eh oui ! mais pas du côté de Rennes) et donc peu de temps… 🙄

    Je réfléchis déjà au concept du prochain livre bien sûr, et les idées se multiplient, je soumets à mon entourage, nous faisons de petits « brainstorming » et je teste ensuite sur des amis patients… Mais je connais déjà le sujet du prochain livre (et du 3ème, et du 4ème !!!). Promis, ils te plairont (d’autant qu’ils seront + écrits que le premier).

    A vrai dire mon seul problème est toujours le même : le manque de temps !!! 8)

  9. @Un Monde Ailleurs: Quelle bonne nouvelle, il y aura donc bien d’autres livres!!! Je m’en réjouis d’avance… 🙂
    Quant au manque de temps, je sais, je sais… J’ai le même problème.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

11 Partages
Partagez11
Tweetez
Enregistrer
Partagez