Danse avec les poissons-lunes

  Indonésie : Bali - juillet 2008

Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer en vidéo la danse du mola-mola (et, bien sûr, le mola-mola), après avoir (enfin) rencontré ce gros poisson-lune dans les eaux de Nusa Penida.

Mola-mola à Nusa Penida

J’ai monté fissa une petite séquence vidéo pleine de bulles, pour que vous puissiez apprécier le style et la grâce de la grosse bête cosmique. J’ai eu la chance d’admire ce beau poisson-lune fin juillet 2008, dans les eaux de Crystal Bay, à Nusa Penida (cette île est située au sud-est de Bali et accessible en bateau depuis Sanur ou depuis sa voisine Nusa Lembongan, où je séjournais).

Quant à la danse du mola-mola, elle est pratiquée par les plongeurs désireux de partager leur enthousiasme d’avoir rencontré la bête… Une main au-dessus de la tête, l’autre sous les fesses, pour imiter les nageoires du poisson-lune. Admirez ma chorégraphie subaquatique à la fin de la vidéo ! 😂

Une fabuleuse plongée, qui me paraît bien loin déjà… Je ne risque pas de refaire de sitôt la danse du mola-mola au palier.

Un grand danke pour les images finales à mon buddy et bienveillant complice Peter Modrow, qui a filmé mes bulles et mes contorsions aquatiques.

😁

Précédents articles sur mes rencontres avec les mola-molas :
→ J’ai nagé avec un mola-mola
→ Mola-mola, le retour

  Indonésie : Bali - juillet 2008

  1. Mince alors; c’est énorme cette bébête!!! 😯 Suis bien contente d’avoir enfin pu me faire une idée plus juste de ce mola-mola dont tu nous a tant parlé!!!
    Merci!!!!

  2. @ Hélène :

    Oui, c’est très gros, énorme!!! 😯 😛 😮

    C’est la première chose qu’on se dit, quand on en voit un pour la première fois, sous l’eau. C’est beau et impressionnant à la fois, un poisson-lune. Une de mes plus fortes émotions sous-marines, lors de ce voyage…

    Bon, je vais arrêter là avec les molas-molas. Je vire mono-maniaque, avec cette bestiole!

    😆

  3. Impressionant, j’en ai beaucoup entendu parlé du mola, on m’a même promis que j’en verrai et ça ne c’est jamais fait.
    Tu es irrésistible en l’imitant par contre 😉

  4. @ Denis :

    Oui, rien de plus frustrant que de ne pas voir le mola-mola promis… Alors, imagine ma déception, lors de la 2e plongée là-bas, quand j’étais la seule du bateau à avoir raté la bébête! Heureusement, je me suis rattrapée les jours suivants.
    😀

    Sur cinq plongées en tout à Crystal Bay, j’ai vu le poisson-lune à trois reprises (rien lors de la 1ère sortie, raté lors de la 2e, vu à chacune des trois suivantes). Ce qui fait donc une bonne moyenne quand même… Si jamais tu as l’occasion d’aller mouiller tes palmes par là-bas à la bonne saison (de juillet à septembre, sauf erreur de ma part), tu devrais tout de même avoir de bonnes chances d’en croiser un.
    🙄

    Et puis, la « mola-mola dance » au palier, c’est la nouvelle danse de l’été qui rend irrésistible, c’est bien connu!!!
    😆

  5. J’espère bien dire bonjour à ce mola en juillet prochain, j’ai aussi un superbe souvenir d’une coco fraiche sur la plage de Crystal Bay !

  6. @Sonia: Ah… il y avait plus d’un mola-mola à Crystal Bay. Je te souhaite d’avoir la chance, comme moi, de les croiser! C’est un spectacle fabuleux.
    😀

  7. 13 mai 2010, 12 minutes de bonheur…

    Suivi d’un heure à Manta Point…

    Et lundi, je travaille !
    Je passe le lien de cette super vidéo à ma nouvelle « patronne »…plongeuse aussi !

  8. @Krevette Bleue: Chic ! Une nouvelle adoratrice des molas-molas !!! Comme je t’envie d’avoir pu côtoyer ces charmantes bestioles récemment… Bon courage pour la reprise de lundi, alors. Si tu as un coup de mou, n’hésite pas à relancer la vidéo.
    😉

  9. Bonjour,
    Je reviens de 10 jours sur Gili Air après une semaine passée à Bali. Quelle déception !! tous les coraux sont morts, c’est blanc partout, j’ai plongé sur de véritables « autoroutes » blanches. même devant le resort de 7seas où apparemment il devait y avoir du snorkeling pour ma femme : RIEN en coraux, par con tre des poissons.
    Je regrette les champs de coraux de Apo Island près de Siguiyor.

    1. @Dujardin : merci de votre témoignage ! Oui, le piètre état du corail aux îles Gili (Meno, Air et Trawangan) situées au nord-ouest de Lombok est bien connu et je ne conseille pas aux plongeurs d’y aller (je n’ai d’ailleurs jamais évoqué ces Gili-là sur ce blog). Ces îles sont accessibles depuis Bali en speed-boat (ou en avion + bateau) et attirent beaucoup de touristes, mais à mes yeux de plongeuse photographe subaquatique, elles n’ont guère d’intérêt… 😉

      J’y ai mis les pieds une fois, il y a bien longtemps, en 2002, avant qu’elles ne connaissent le développement touristique actuel et avant que je ne démarre ce blog (en 2006). À l’époque, déjà, que du corail mort partout (résultat de la pêche à la dynamite, qui a longtemps été pratiquée dans la zone), mais en guise de consolation, on y voyait beaucoup de tortues. Ce que vous dites confirme ce que je savais par d’autres témoignages : ça ne s’est malheureusement pas du tout amélioré en quinze ans…

      À Bali et à proximité, mieux vaut plonger ailleurs : Nusa Lembongan et Nusa Penida (îles situées au sud-est de Bali et accessibles en bateau depuis Sanur) dont je parle dans l’article ci-dessus sont beaucoup plus intéressantes sous l’eau, et en juillet, j’avais eu la chance d’y croiser les fameux mola-molas, dont je parle ici, donc. Sinon, les autres spots de plongée vraiment intéressants à Bali même, que je peux recommander : Amed et Tulamben (nord-est, au pied du mont Agung) et Pemuteran et Menjengan (nord-ouest).

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez