Requin à Sipadan. Bornéo, Malaisie. Juillet 2009.

Poser avec les requins de Sipadan

Édité le

J’en rêvais, j’y suis ! J’avais gardé un souvenir ébloui de mes plongées à Sipadan, il y a trois ans. Celles d’aujourd’hui m’émerveillent tout autant. Les tortues, les requins et les barracudas sont toujours là ! C’est spectaculaire. Et si beau !

Tortues et requins partout

Ah, Sipadan ! Un spot de plongée situé en Malaisie, au large de Bornéo, vraiment unique, extraordinaire. C’est bien simple : à chaque plongée, c’est la rencontre quasi-garantie avec des requins et des tortues…

C’est mon deuxième voyage, ici. Et, comme lors du premier séjour, je m’émerveille !

Tortue à Sipadan. (Bornéo, Malaisie. Juillet 2009.)

Requin pointe blanche. Sipadan, Malaisie. Juillet 2009.

J’ai de la chance, je suis encore très bien tombée, question binôme, comme il y a trois ans avec Sabrina.

Ma nouvelle « buddy » pour ces plongées à Sipadan, s’appelle Linda. Elle et moi sommes vite devenues très copines, le temps de ce court séjour – avant, pendant et après nos fabuleuses plongées à Sipadan.

Linda et moi à Sipadan... Tortues et requins à gogo!!! (Bornéo, Malaisie, juillet 2009)
Linda et moi à Sipadan… Tortues et requins à gogo ! ! ! (Bornéo, Malaisie, juillet 2009)

Linda est une plongeuse expérimentée, qui a longtemps été instructrice en Mer Rouge. Elle connaît aussi très bien les fonds de Maurice, car elle a de la famille là-bas.

Nous étions ravies de plonger ensemble, après avoir constaté que nous étions bien « appariées » sous l’eau . On a pu faire durer nos plongées tranquillement, jusqu’au bout, de façon autonome, sans avoir à se soucier de la consommation d’air du restant de la palanquée.

Car sur un site aussi fabuleux, rien n’est plus frustrant que de devoir écourter le temps sous l’eau à cause de plongeurs plus novices qui « tètent » trop vite leur air. Aujourd’hui, par exemple, je suis chaque fois remontée avec 90-100 bars encore dans le tank… Frustrant, je vous dis ! ! ! (Pour ceux qui ne connaissent rien à la plongée, je n’avais donc épuisé que la moitié de ma bouteille, remplie au départ à 200 bars.)

Bref, je suis vraiment bien tombée avec Linda comme binôme. À ce sujet, lire mon petit billet d’humeur pour Plongeur.com Magazine, publié en 2010 :
La loterie des binômes

😉

Sipadan, c’est renversant !

Linda, elle, ne connaissait pas Sipadan. Elle a halluciné.

Avant même la mise à l’eau, plusieurs tortues viennent nous saluer en surface. Quand nous descendons dans une guirlande de bulles sur Barracuda Point, nous ne savons plus où donner de la tête.

Des bancs de poissons-cochers et poissons-papillons virevoltent à faible profondeur. Un énorme platax me tourne un peu autour pour m’inspecter, puis s’éloigne.

Sous l'eau, à Sipadan... Bornéo, Malaisie, juillet 2009.

Hafiz, notre guide, nous fait signe de relever le nez. Des dizaines de perroquets à bosse se découpent en ombre chinoise au-dessus de nos têtes.

Et puis on croise une première tortue, qui roupille sur le récif, le nez dans le corail. Une autre vient nous frôler, légère, gracieuse, d’un souple mouvement de nageoire. Dans le bleu, tout près, file la silhouette grise d’un requin.

Linda pointe le doigt sur la bête pour être sûre que je l’ai bien vue. C’est un requin pointe blanche, l’espèce la plus répandue, ici.

Tu parles que je l’ai vu. Je suis déjà en train de le filmer, mon appareil-photo à bout de bras.

À Sipadan, les requins sont partout ! Bornéo, Malaisie, juillet 2009.

Mais Linda tend encore le bras dans ma direction. Je me retourne. Ah, tiens ! En voilà un autre. C’est bien, ça, très bien ! Je l’ai, mon “champ contre-champ” !

Quelques minutes après, nous tombons sur un banc de carangues. Un banc énorme ! ! ! Un nuage de poissons qui ondoie autour de nous, nous enveloppe, puis s’éloigne…

Renversant !

Mais le meilleur de la plongée à Barracuda Point, ce sont… les barracudas.

Nous tombons à mi-parcours sur un banc bien dense de gros bestiaux. Ils ont vraiment une sale gueule, avec leur museau pointu plein de dents. Le mur d’écailles défile, à n’en plus finir… Bigre.

Et je fais comment, là, pour mon “champ contre-champ”, dans le courant ?

Barracuda Point, Sipadan. Bornéo, Malaisie. Juillet 2009.

Barracuda Point, Sipadan. Bornéo, Malaisie. Juillet 2009.

Le banc s’éloigne dans le bleu, nous laissant médusées, émerveillées.

Linda renverse la tête en arrière, exécute une petite danse de joie.

Station de nettoyage pour requins

Un peu plus loin, nous arrivons à une station de nettoyage. C’est un plateau de débris de corail et de sable mêlés, qui tranche avec la vie foisonnante du récif. Les petits poissons nettoyeurs et autres crevettes besogneuses sont à l’œuvre.

Les requins viennent se poser là, sur le fond, pour se faire faire une beauté. S’ils ne se sentent pas dérangés, ils restent là, tranquilles, sans plus bouger.

Requins à Sipadan. Bornéo, Malaisie. Juillet 2009.

Requin à Sipadan. Bornéo, Malaisie. Juillet 2009.

L’occasion est trop belle. On s’approche en douceur, pour ne pas effrayer les bestioles… Et on se passe l’appareil-photo.

Poser à côté d’un requin, j’adooore !

Requin à Sipadan. Bornéo, Malaisie. Juillet 2009.

Linda, elle, comme en prière, observe l’un des requins les mains jointes…

😄

Petite mise à jour : je suis retournée à Sipadan en 2013, soit quatre ans après ce séjour de 2009… Et les sites sont restés exceptionnels, avec toujours des requins, des tortues, des barracudas et des carangues en pagaille ! Mais j’étais aussi autrement mieux équipée pour la photo sous l’eau, avec mon Canon Eos 7D dans son caisson, acquis en 2010 et j’en ai ramené des images autrement plus spectaculaires, comme celles ci-dessous… Et j’ai encore réussi à me faire prendre en photo avec un requin ! :lol : Tous mes articles sur ce nouveau voyage à Bornéo de 2013 sont à retrouver ici :

→ Indonésie + Malaisie 2013 : retour à Bornéo 

Spectaculaire, le banc de carangues ! (Sipadan, Bornéo, Malaisie, juillet 2013)
Spectaculaire, le banc de carangues ! (Sipadan, Bornéo, Malaisie, juillet 2013)
Requin et carangues. Sipadan, Bornéo, Malaisie. Juillet 2013.
C’est l’heure du goûter pour ce requin qui surgit au milieu du banc ! (Sipadan, Bornéo, Malaisie, juillet 2013)

  Bornéo [Malaisie+Indonésie] - juil 2009

  1. eh bien je vois que tu t’éclates!!tu as raison, c’est marrant que tu parle de MAURICE car je viens de croiser un copain qui y vit 6 mois par an, du coup je commence à envisager sérieusement 10 jours de vacances là bas en novembre,eh eh….. 😉
    Continues les photos je ne suis jamais rassasiée 😀

  2. Tiens, ils ont déplacé le panneau où ils ont détruit le bâtiment qui était derrière ?
    Elle a l’air rigolote ta copine Linda. J’aime bien sa façon « karatéka » d’effectuer le signe du requin 🙂 Tu pourrais me faire passer son e-mail en mp pour voir si elle ne pourrait pas me donner des cours particuliers… 😉
    Oui, c’est rageant de remonter avec 100 bars sur des sites pareils et donc Corinne voilà un inconvénient de voyager en solitaire 😆
    Pour l’anecdote, à Sipadan on laissait généralement la palanquée au bout d’1/2 h et on essayait de finir nos blocs sans dépasser les 60 mn comme nous le demandait les guides. Un jour on a été obligé de recompter les barracudas, puis on s’est intéressé aux ébats de 2 puis 3 tortues en train de revisiter le Kamasutra, ce qui fait qu’on est remonté après 70 mn. L’atmosphère à bord du bateau fut « lourde » pendant tout le retour. Le lendemain, on était tout seul sur notre bateau. Le guide nous a expliqué que les autres personnes ne voulaient plus plonger avec nous car elles nous avaient attendu 3/4h 🙁
    Bien ta photo avec le requin, mais à Sipadan il faut te faire prendre absolument avec une tortue, un peu comme celle là :
    http://alimata.free.fr/images/Temp/IMG_8605.jpg
    Profites en bien, veinarde… 🙄

  3. Oui ça fait rêver, et même ça donne carrément envie de poser des vacances, prendre un ou deux avions et aller y plonger ! Il faudra bien que j’y aille un de ces jours, à Sipadan…
    En tout cas, merci de ce récit et de ces photos!

  4. C’est tout simplement magnifique… j’adore. Profites de toutes ces merveilles et continue à nous faire si bien partager ce beau voyage.Merci de nous faire rêver…

  5. Il y a des tortues qui se laissent apprivoiser. Je me suis baladé dessus pendant des heures, a Mayotte. Lorsqu’elles en ont marre, elles se mettent sur le dos ou font un peu de rodeo. Ca veut dire « lache-moi les baskets » en language tortue.

  6. Salut Corinne,

    Que de bons souvenirs sur Sipadan…J’imagine que Derawan c’est pour dans les prochains jours 😉

    Nous préparons aussi les sacs pour Sumatra et prévoyons un petit trip sur Pulau Weh et les banyaks… j’espère « dégotter » quelques petits trésors !

    bonnes bulles °0oO°

    amicalement 8)

    yann

  7. @Laurence: D’après Linda, ça ressemble par certains côtés à Maurice ici, avec, au loin le récif qui protège l’île… Je dois dire que moi aussi, Maurice me tenterait bien.
    😉

    @Alimata: Non, non, il y a bien un bâtiment derrière… c’est l’angle de la photo qui doit donner cette impression. A moins qu’ils aient avancé le panneau?
    Je transmettrai à Linda ton admiration et ta demande de cours particulier. Avec elle, l’autre jour, on a fait comme vous, on est remontées longtemps après les autres. C’était très très bien!!! Ces jours-ci, j’ai dû me contenter chaque fois d’une cinquantaine de minutes, faute de buddy économe en air… Mais bon, je ne vais pas commencer à me plaindre!!!
    Pour la tortue, j’ai encore mieux que ta photo: une vidéo!!! 😛 J’essaierai de poster des images qui bougent un de ces jours pour prouver mes dires!
    😀

    @Marie-Julie: Demain, je refais un petit post avec tout plein d’images.
    😉

    @Malene: Oui, si tu as l’occasion de voyager en Malaisie, n’hésite pas. Sipadan est vraiment un site hors norme!!! Les plus belles plongées que j’aie jamais faites.
    🙂

    @Cathy: Merci! C’est un grand plaisir pour moi aussi, de lire ce genre de commentaire en retour. Je vais continuer, promis!
    😉

    @Sundance: Je sens que je vais me mettre au language tortue, moi aussi. Elles sont très familières, ici. Tous les matins, il y a en a deux-trois qui viennent respirer sous les pilotis de ma chambrette à Mabul. J’adore!
    🙂

    @Yann: Oui, je pars à Derawan dans la semaine qui vient. Je vais suivre de mon côté les voyages de ta petite famille baroudeuse. Voilà un programme qui m’a l’air bien alléchant!
    8)

  8. Bravo pour les photos Corinne ! J’aime beaucoup celle avec les plongeurs et le banc de carangues. 😀
    Super les requins, ils ont l’air moins furtifs qu’à Perhentians. Je commence à y penser à Sipadan… Vol Londres-KL à 190€ AR avec Air Asia… y’a une arnaque tu crois ??? 😯
    Dur le retour à Marseille… hier l’eau était à 14° à cause du Mistral… les 31° me manquent ! 😥
    Bonnes prochaines plongées !
    A+!

  9. Si vous aller a l Ile Maurice allez voir mon ami SOM de ma part (Michel du bateau)Il est venu a bord de mon bateau plusieurs mois. Il a un petit trimaran a voile et propose des croisieres dans les iles du nord. Repas indien delicieux. Vous pouvez le trouver a grand baie.Tout le monde le connait Il est indien et les cheveux tres long qui descende sur les fesses.
    Lors d une balade en zodiac et a pleine vitesse il a pris le tournevis qui se trouvait au fond du bateau, a legerement ralenti tout en discutant avec moi et a embrocher une carangue avec. Remis les gaz et a continuer sa discussion !!!! Personnage celui la !
    Je l habillais le matin avec des morceaux de combinaison. Un veritable pathwork de couleurs. Je lui cousais avec du fils a meme la peau. Il gardais la combi toute la journee. Bref, de bon souvenirs avec lui.
    Il peut vous emmener dans les iles du nord et sur la fosse a requins de la roche Pigeon a cote de l ile plate. Il a un fusil Lepeltier anti requin. Ce n est pas un professionnel, pas de dilome de plongee mais excellent apneiste.

  10. Salut! Mon premier commentaire, même si je lis ton blog depuis que je l’ai découvert il y a quelques mois. Juste une question terre-terre (down to earth?) sur le paradis de sidapan. Est-ce qu’il y a des méchants moustiques le soir? Je suis en train de réfléchir à une croisière plongée aux îles de Komodo pour l’année prochaine (je ne pars pas sur un coup de tête!!), et un ami m’as dit que dans ce coins là (Malaisie et Indonésie) les moustiques sont formidables et même sur un bateau on ne lui échappe pas.

    @Alimata Quel histoire! Les autres se sont plaint de vous avoir attendu? Même des parisiens ne feraient pas ça…:-)

  11. @Manta: Tu adorerais!!! Sipadan est n°1 dans mon petit best-of personnel des destinations plongée en Asie…
    🙂

    @Anthony: Merci!!! Sipadan, ça n’a rien à voir avec les Perhentian. On y croise quantité requins et des tortues à chaque plongée, en plus de la faune tropicale habituelle, incroyablement dense et variée.
    Pour Air Asia, y’a pas d’arnaque. Ce sont les tarifs low-cost, donc il faudra payer des suppléments pour bénéficier des services qui d’ordinaire sont inclus dans le billet: bouffe, choix du siège, supplément bagages, etc. Mais tout ça est indiqué sur leur site.
    Sinon, pour en revenir aux Perhentian, j’ai finalement fait le trajet retour vers l’aéroport en compagnie de… Peter! On a bavardé tout le long du chemin (bateau+taxi) et on a parlé de toi! Tu as visiblement laissé un très bon souvenir…
    😉

    @Sundance: Merci de ces indications! Je compte bien aller plonger à Maurice un jour. C’est une île qui m’attire beaucoup.
    🙄

    @Max: Sipadan n’est réellement un « paradis » que sous l’eau. L’île étant gardée et occupée par les militaires, on n’y séjourne pas. On n’y va que pour déjeuner, vers midi, entre deux plongées. Sur la plage où accostent les plongeurs, j’ai noté la présence de sand-flies, ces petits moucherons agaçants qui piquent, et il doit sûrement avoir quelques moustiques en soirée.
    Sur terre, il faut loger à l’île voisine de Mabul ou au port de Semporna, qui sont bien éloignés de nos clichés « carte postale tropicale ». Peu de moustiques à Mabul si on loge sur l’eau, dans les maisons à pilotis: il y a souvent du vent, donc peu de bestioles.
    En revanche, quand je suis passée au resort de Borneo Divers pour profiter du wifi, je me suis fait becqueter les chevilles (ces satanées moustiques doivent préférer bouffer chez les riches plutôt que chez les backpackers). Mais globalement, je n’ai pas trouvé qu’il y avait tant de moustiques que ça dans le secteur.
    C’est vrai que les moustiques asiatiques sont des durs à cuire, mais un bon repellent + des manches longues suffisent à se prémunir de leurs cuisantes incursions.
    😀

  12. It’s time to write in English!
    I commend you on a lovely website. I had a great time diving in Sipidan and especially with you. Thankyou 🙂
    I look forward to seeing more photos! 🙂
    Warmest regards and safe travels 🙄
    Linda, your buddy! x

  13. @Linda: Many thanks!!! I’m so happy to find your comment here, on my blog. The next dives in Sipadan after you left were great too, but I really missed my buddy… 😉

    Good luck in Jakarta!!!
    🙂

  14. Top ! Que de souvenirs ! Notamment une remontée de -46 m sur le tombant avec a la surface pendant tous les palliers, l’énorme tornade de barracudas et le finish en son centre….definitely love this place! 8)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

58 Partages
Partagez54
Tweetez4
Enregistrer
Partagez