Le Medion Akoya Mini (10 pouces) posé sur le MacBook Pro (15 pouces).
Le Medion Akoya Mini (10 pouces) posé sur le MacBook Pro (15 pouces).

Mon petit ordi de technomade

  Entre deux voyages

J’ai craqué pour un netbook. Oui, un de ces mini-ordis portables pas chers et tout légers. Quand je voyage en Asie en mode « backpacking », je pars d’habitude sans mon MacBook Pro.

J’ai un peu peur de la casse, du vol, du poids, de l’encombrement (15 pouces). Et je me débrouille sur place avec les bécanes des centres internet…

Mais là, mon départ pour la Thaïlande approche et je n’ai plus envie de passer des heures dans un web-center. Je me vois bien écrire peinarde sur la terrasse de mon bungalow, ou trier mes photos face à la plage. Et ne passer ensuite que quelques minutes au centre internet pour transvaser le tout sur Petites Bulles d’Ailleurs !

Bien sûr, dans le cadre de mon précédent séjour « grand luxe et grand confort » en République Dominicaine, je n’ai pas hésité à embarquer le Mac. Mais pour ce périple thaïlandais qui sera plus « routard » je ne tiens ni à me charger ni à exposer mon précieux ordi aux aléas du voyage.

Medion Akoya Mini 10 pouces

Le Medion Akoya Mini (10 pouces) posé sur le MacBook Pro (15 pouces).
Le Medion Akoya Mini (10 pouces) posé sur le MacBook Pro (15 pouces).

Je serai donc désormais « technomade » avec ma nouvelle acquisition : le Medion Akoya Mini E1210 (c’est aussi celui que commercialise Orange). Si je l’ai choisi, c’est surtout pour le confort du clavier.

J’ai pianoté sur toutes les machines trouvées en magasin, des eeePC d’Asus en passant par les eCafé d’Hercules, les Aspire d’Acer et leurs nombreux petits frères. Sur les écrans, j’ai laissé des messages explicites derrière moi : « Ce clavier-ci est trop petit, pas facile d’écrire des trucs, alors que ça compte, quand même, sur un ordi, non ? »

Ça faisait sourire les gens qui passaient dans mon dos examiner eux aussi les netbooks en rayon. Sur un eeePC, y’a même un gars qui est venu compléter mon texte après : « Oui, en effet, c’est bien trop petit… »

Le Medion Akoya (clone du MSI Wind, plus connu) est l’un des rares netbooks sur lesquels je suis parvenue à saisir un texte rapidement sans regarder mes doigts, comme je fais d’habitude sur un clavier de taille normale. Le trackpad est assez grand, mieux que sur d’autres (je n’aime pas du tout ceux qui ont les touches de clic sur les côtés).

L’écran (10 pouces) offre un confort raisonnable, lui aussi. Il y a de quoi stocker 160Go et les performances semblent correctes pour l’usage qui sera le mien. Enfin, il pèse 1,25kg batterie incluse (la « 6 cellules », celle qui dure longtemps).

Bon, c’est quand même un PC…

Son seul défaut : pour l’instant y’a Windaube dessus (enfin dedans) comme l’indique l’étiquette (que je vais ôter). Une horreur.

Choisissez votre poison... (Source image: Nowhereelse.fr)
Choisissez votre poison… (Source image : Nowhereelse.fr)

Je savais que j’étais Macophile. Et je vais à coup sûr le rester, malgré ce petit coup de canif technomade au contrat…

MISE À JOUR. Après cette expérience avec un mini-PC, qui, à l’usage, s’est révélé manquer vraiment de puissance pour le traitement de la photo et de la vidéo, je suis finalement revenue à mes premières amours. Après le Medion, je me suis mise à voyager avec un MacBook Air, tout petit tout léger, vraiment top. Puis à nouveau freinée par le manque de puissance (ordi veillissant et des fichiers vidéos et photos de plus en plus gros), j’ai acquis une nouvelle machine plus performante en 2016, un MacBook Pro 15 pouces avec écran Retina…

Car j’ai bien failli m’énerver quand, pour la 15e fois, Windows m’a demandé de redémarrer, après 50 millions de mises à jour de sécurité. Et encore plus quand j’ai mis trois plombes avant de dénicher MON réseau wifi, réseau que les Macs trouvent tout seuls (fallait au préalable activer la recherche en appuyant sur la touche Fn + la touche F11, je rêve ! ! !).

Et puis quand l’antivirus, pour la 20e fois m’a dit : « Oh là là, attention, ne voulez-vous pas acheter Notre-super-programme-le-molosse (y’a un gros chien rouge inquiétant dessus, pas comme le clébard bêta du programme d’aide) qui protégera efficacement votre ordinateur ? »

Puréééééééeeee…. Exactement comme dans les fameuses pubs d’Apple « Mac vs PC ».

J’ai désinstallé le molosse, à la niche ! Puis j’ai vite mis Internet Explorer au cachot, et installé Firefox pour naviguer convenablement sur internet.

Ensuite, j’ai supprimé tous les gadgets préinstallés et autres raccourcis à la con dont je n’ai pas besoin, et déjà le bureau est plus propre.

Bref, la machine est mignonne, mais ça confirme tout le mal que je pensais déjà de Windows. Quand je songe à tous ces gens qui ont des PC. Mais ça doit être un CAUCHEMAR d’allumer son ordi tous les jours, pas du tout un plaisir ! ! !

Hackintosh ?

Bon, pour l’instant je ne touche à rien dans les entrailles du système, je suis trop échaudée comme ça, je risque de faire des bêtises. Mais je sens que je vais m’atteler aux joies de Linux un jour prochain. Voire mieux…

Je rêverais d’obtenir le même résultat que sur l’image ci-dessous. Mais formater un PC pour le transformer en « Hackintosh » semble tout de même un peu délicat à réaliser. (Et pas du tout du goût d’Apple, bien sûr.)

Installer Leopard, l'OS d'Apple sur un netbook? Certains l'ont fait. (Source: MacWorld)
Installer Leopard, l’OS d’Apple sur un netbook ? Certains l’ont fait. (Source : MacWorld)

En attendant, je vais coller un sticker en forme de pomme sur mon netbook. Ça, rien ne l’interdit.

😂

Pour finir, j’ai découvert que les nouveaux ultra-portables de MSI (pas encore sortis en France, présentés au CES de Las Vegas) se mettent étrangement à ressembler à des MacBook Air… Ça laisse rêveuse.

Le netbook MSI X-Slim 320 a un petit air de MacBook Air. (Source photo: Journaldugeek.fr)
Le netbook MSI X-Slim 320 a un petit air de MacBook Air. (Source photo : Journaldugeek.fr)

  Entre deux voyages

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez