Marcher sur la plage, c’est fatiguant

  Indonésie : Bali - juillet 2008

Si, si, je vous jure ! C’est épuisant d’arpenter de long en large cette plage. Du losmen (petit hôtel) au dive-shop (centre de plongée), puis du dive-shop au resto, du resto au bar, puis du bar au losmen… Crevant, je vous dis !

Jungut Batu Beach

Le sable est tout mou, on s’enfonce dedans a chaque pas, avec l’impression de mettre un temps infini a avancer.

Et puis on se coince des bouts de corail qui font mal (ouille-ouille-ouille) entre la semelle de la tong et la plante des pieds.

Gros nuages gris sur Bali, a l’horizon. Mais sur la plage de Jungut Batu, a Nusa Lembongan, le soleil brille.

Bref, marcher sur la plage, c’est fatiguant. Vraiment dur. Voire dangereux : les plus etourdis ou les moins reveilles se prennent les pieds dans les bouts des bateaux amarres.

Mais vraiment, le pire, c’est apres les plongees du matin, a l’heure chaude du debut d’apres-midi, quand le soleil cogne. C’est ereintant, on creve de chaud a fouler ce sable ramollo. Du coup, on est oblige de commander un banana-shake, quand on arrive au resto, pour se rafraichir et se remettre, affale sur une chaise.

On est vraiment a plaindre, je sais.

Kimberly, une Californienne tres sympa, dive-master, avec qui je plonge depuis le debut de mon sejour, a trouve la parade. A l’aller, pour aller de chez Linda’s, ou elle loge, a World Diving, elle passe par la petite route derriere. C’est un poil plus long, mais c’est ferme, plat, un peu ombrage par endroit, et on peut dire bonjour a tout un tas de gens en chemin. Au retour, il y a toujours un des garcons de World Diving, Wayan ou Made, qui se devoue pour la ramener a moto…

Trop dure, la vie

Trop dure la vie, ici, je vous jure. Aujourd’hui, l’adorable Wayan m’a reconduite moi aussi a mon bungalow en moto, apres avoir transbahute les affaires de plongees de Peter, qui rentre en Allemagne demain, et le sac a dos de Kimberly qui repartait aujourd’hui… Les dive-masters sont epuises de tant se devouer pour les clients.

D’ailleurs, ca se voit. Sur le bateau, ils font tout le temps grise mine et ont un mal fou a etre aimables et gais… Heureusement qu’ils n’ont pas a marcher sur la plage.

:lol :

  Indonésie : Bali - juillet 2008

  1. Yo Corinne

    Vraiment trop dur la vie! Ta photo a fait le tour de la rédac et je te passe les commentaires. ENERVANT alors que nous, on continue à fouler les pavés à la recherche de sujets. Et sans banana shake à l’arrivée. Vraiment trop dur la vie et fait attention à ne pas trop de fatiguer; Arghhhhhhh :mrgreen:

  2. Je l’ai toujours dit, c’est un metier d’être touriste, en plus pour ceux comme toi qui plonge ça devient un métier à risque:D c’est évident:!:

    On devrait nous payer pour toutes ces contraintes 😉

    Bon courage pour la fin
    8) 🙂 😉

  3. Ma pauvre,comme je te plainds!!!!Ceci dit,de mon côté,c’est loin d’être de tout repos aussi:pour retrouver notre chambre on doit se taper un montée à pic,mais vraiment à pic…..c’est l’horreur……et puis,faut descendre du scooter pour aller à la plage,qui n’est pas près de l’endroit où on l’a garé,du coup,oui,on doit marcher!!!!Et puis,comme il fait chaud,on doit aller se tremper à la mer…..donc,on doit se lever de notre serviette,affronter le changement de température entre l’extérieur et la mer….pas facile!!!Heureusement,pas de murènes en vue……juste une eau claire,bleue…..trop dur!!!
    Bref,je pense qu’il va nous falloir du temps pour se remettre de ces vacances tellement fatiguantes!!!!
    Je t’embrasse fort!

  4. @ Funny World :
    MDR ! Au lieu de fouler les paves rennais, regardez dessous… Vous trouverez peut-etre une plage. Sinon, Transat en Ville, ca a du commencer, non?
    Bon, j’arrete de faire du mauvais esprit. La fin de mon calvaire approche… et les vacances des juillettistes aussi! Vous devriez etre soulages. Bizzz a tous.
    8)

    @ Framac :
    Merci pour ces encouragements. Cela va m’aider a affronter bravement les derniers jours qu’il me reste a tirer. Non, vraiment, je ne souhaite a personne de vivre ce que je vis ici au quotidien…
    😆

    @ Helene :
    Oh, ma pauvre!!! Je vois que tu souffres beaucoup toi aussi. C’est vraiment infernal, d’etre en vacances, avec le soleil et la mer, et toutes ces distances a parcourir a pied, entre le scooter et la plage… Je te plains aussi. Courage!!!!
    😀

  5. Oui,on est bien à plaindre…..Là,je viens de manger une salade grecque,une brochette de poulet, du poulpe grillé….Et faut rentrer à pied à notre chambre,avec cette fameuse route qui monte à pic……Pfffftttttt,trop dur……
    P.S:bon,je suis quand même aller courir aujourd’hui….30 minutes…..Après un mois sans rien faire du tout du tout,sauf marcher de ma serviette à la mer….ben,c’était difficile……Je vais avoir de sacrées courbatures demain….
    Gros bisous!!!

  6. Allez,encore un tout petit message pour le plaisir,suis encore à Folegandros,au café Nikos….évidemment…..!!!
    Aujourd’hui,on a fait la découverte d’une très belle plage,après avoir marcher plus d’une demi heure quand même…..et descendu au moins 400 mètres…..Bon,j’exagère peut être un peu,mais sous le soleil…..c’était pas facile…
    Gros bisous!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez