Sourire radieux des petites danseuses de Reef Seen. Pemuteran, Bali. Juillet 2008.

Bali, le sourire et la grâce

  Indonésie : Bali - juillet 2008

Je reste sous le charme de Pemuteran, que j’ai quitte lundi pour Amed. Presque une semaine entiere passee a plonger et lezarder. Et j’ai drolement bien fait de scotcher ici jusqu’a la fin du week-end. Cela m’a permis d’assister a des repetitions de danse et aux preparatifs d’une ceremonie de mariage…

Sous le charme de Pemuteran

L'anse de sable noir de Pemuteran. Bali. Juillet 2008.

J’emporte de Pemuteran le souvenir de fonds sous-marins superbes et de sourires radieux. L’accueil des gens d’ici est simple et chaleureux. Loin, tres loin du harcelement touristico-commercial de Kuta ou Lovina.

Une parenthese a part, durant ce sejour balinais. Detente absolue. Avec une grave question au saut du lit : quel maillot de bain vais-je mettre aujourd’hui ?

😂

Les petites danseuses de Reef Seen

Le centre de plongee Reef Seen accueille et organise, les samedi et dimanche, des cours de danse pour les enfants. Beaucoup de petites filles, quelques petits garcons, et des adolescentes.

Vers 14h30-15h, on pousse les tables et chaises du « debriefing bar » des plongeurs, qui est alors transforme en piste de danse pour les petits pieds nus des gamines.

Sourire radieux des petites danseuses de Reef Seen. Pemuteran, Bali. Juillet 2008.

Et c’est un spectacle infiniment gracieux, attendrissant, que de les voir, plus ou moins appliquees, s’efforcer d’imiter les gestes de danse traditionnelle de la professeur.

→ Voir la vidéo : Reef Seen Dancers

Répétition des Reef Seen Dancers, le samedi apres-midi, au centre de plongée. Pemuteran, Bali. Juillet 2008.

Les hanches menues des fillettes, enserrees dans les sarongs, suivent tant bien que mal le rythme du gamelan, ces percussions balinaises traditionnelles, enregistrees sur un CD. Il faut aussi rouler des yeux, balancer la tete de gauche a droite, et pousser la delicatesse de chaque geste jusqu’au bout des doigts, la precision de chaque pas jusqu’au bout des orteils.

La danse des tortues des Reef Seen Dancers. Pemuteran, Bali. Juillet 2008.Je fonds devant ces gamines. Samedi soir, les plus douees font le spectacle pour les touristes de l’hotel Pondok Sari, ou d’un autre resort a proximite. Reef Seen sert de backstage.

Ça me change des spectacles que je couvre habituellement dans la vraie vie quand je bosse… 😀 Ici, pas besoin d’accreditation ni de pass-photo pour acceder aux coulisses et observer les petites se pomponner devant la glace, a grand renfort de maquillage et de chevelures postiches.

Le spectacle final, avec la fameuse danse des tortues, choregraphie creee par Reef Seen s’il vous plait, est bien kitsch, avec costumes satines et dores.

J’ai applaudi a tout rompre, histoire de bien chauffer la salle et encourager les petites artistes. Heureusement, pas de « Vu » a chaud a rediger derriere pour le journal du lendemain… Ça me change du boulot ! ! !

😉

Mariage traditionnel chez les voisins

Dimanche, j’ai ete conviee a boire le the et deguster des petits gateaux chez mes voisins, enfin, la famille qui tient le mini-market juste derriere les bungalows du centre de plongee. Motif : le mariage du fils, avec une fille du village d’a cote. On m’a fait asseoir a une longue table dressee dans l’arriere-cour, avec tout un tas d’autres gens, en habits du dimanche, je veux dire en sarong et turban traditionnels.

Cela faisait plusieurs jours que j’avais remarque les preparatifs, en passant devant leur maison pour aller au warung (resto) d’en face qui fait aussi centre internet. Decoration de l’entree avec une fausse porte en carton-pate facon temple balinais, fleurs, tentures…

Les mariés prennent la pose, un peu figés, dans leur somptueux habits de cérémonie. Pemuteran, Bali. Juillet 2008.En fait, j’ai rate le vrai jour du mariage, qui etait lundi, jour de mon depart. La soiree a laquelle je suis passee est celle, festive, ou l’on invite la famille, les amis, les voisins a boire et a manger. Le lendemain, jour de la ceremonie officielle, c’est plus serieux : on s’habille en blanc ou en jaune, on prie.

Les maries etaient la, accueillant chacun a l’entree. Ils ont gentiment pris la pose, un peu figes, dans leurs somptueux et kitchissimes costumes. Dans la cour d’en face, l’heure du diner approchant, les hommes se sont peu a peu rassembles, pour manger et boire entre eux, autre chose que du the, a mon avis… Pas moins de trois cochons doivent etre tues pour les festivites. Il y en avait deja un en train de rotir a la broche.

Je me suis sauvee au bout d’un moment, apres avoir discute un peu avec mes voisins de table et grignote deux gateaux, enchantee d’avoir eu un petit apercu de ces preparatifs de mariage.

  Indonésie : Bali - juillet 2008

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez