Dans le détroit de Lembeh, d'énormes cargos croupissent au mouillage.

Lembeh : cargos rouillés et sable noir

Dernier jour à Lembeh. Le temps passe décidément trop vite! C'est un drôle de coin, ce détroit. D'un côté, l'énorme port de Bitung. Il y a là des ferries, de gros cargos en escale, un va-et-vient permanent d'embarcations de toutes tailles, qui ravitaillent les différents coins de l'île de Lembeh juste en face ou qui rentrent de la pêche.