La croisière fait des bulles aux Similan

  Thaïlande : îles - février 2009

Je viens de rentrer de cette croisière-plongée de quatre jours aux îles Similan. Je ne vais guère avoir le temps, ce soir, de poster un bien long billet, mais voici déjà quelques photos. Des photos sur l’eau, sous l’eau…

Similan Islands

Et voici quelques images de cette fabuleuse plage de l’île dite « numéro 8 » des Similan, où nous avons fait escale, entre deux ploufs.

L'île n°8 de l'archipel des Similan. sable blanc de chez blanc et eau azur...

Rien n’a changé depuis mon passage d’il y a trois ans.

Le même sable blanc, fin comme de la farine, les mêmes flots translucides, la même baie azur que l’on peut admirer d’en haut, depuis les gros rochers ronds sur lesquels on grimpe en s’agrippant à des cordes, avec passerelles en bois entre deux blocs de granite.

Similan Island n°8.

Pour le reste, bateau confortable et super ambiance. J’ai ma cabine single et mes compagnons de plongées sont des gens sympas, faciles à vivre. Pas de contingent d’Allemands, mais au contraire une clientèle carrément internationale.

Treize plongeurs, trois guides, un vidéaste, six membres d’équipages et un responsable d’Eden Divers. En tout treize nationalités : trois Français dont moi, une Canadienne, deux Japonais, deux Australiens, un Américain, deux Slovaques, deux Suédois, une Turque, un Allemand, un Israélien, un Sud-Africain, un Suisse et les Thaïlandais, bien sûr.

MISE À JOUR – octobre 2014 : le récit que je fait ici date de juillet 2009, n’allez pas réserver chez Eden Divers aujourd’hui, la compagnie n’existe plus… Elle a fait faillite entre les mains d’un Allemand, aujourd’hui poursuivi en Autriche pour escroquerie, qui a été arrêté en Thaïlande en mai 2014. Voir les articles en anglais de ThePhuketNews et ChiangRaiTimes.

Dam et Medic font les malins sur la plateforme de plongée du bateau d'Eden Divers.

Chouette ambiance, pas de boulet, que des gens charmants ! Pour que tout soit parfait, il aurait fallu que les mantas et les requins-baleines soient au rendez-vous. On les a espérés. Mais aucune des grosses bébêtes n’a surgi dans le bleu… Je vais être obligée de revenir pour les voir !

😀

Je me rends compte à quel point j’avais eu de la chance, il y a trois ans, de croiser les deux sous l’eau…

Photos sous l’eau

Qu’importe. Les plongées étaient excellentes quand même, et je me suis consolée avec un paquet d’autres bestioles, dont les inévitables nudibranches que j’aime tant…

Mon petit Canon (Powershot A95), qui faisait des caprices depuis quelque temps, m’a lâché pour de bon dès le deuxième jour. J’ai tout tenté pour le ranimer : le chaud, le froid, les tapes, les prières à Bouddha, le démontage avec un tournevis rouillé… En vain.

Mais j’ai eu de la chance dans mon malheur. La dive-master turque m’a gentiment prêté son petit Powershot S30 avec son caisson.

Pas terrible, moins performant que mon A95. Mais c’était mieux que rien. Et je suis malgré tout arrivée à faire quelques petites images sympathiques.

Je reviens enchantée de ces quatre jours de ploufs, de mer et de soleil.

Demain dimanche, je dois me lever très tôt, encore. Le pick-up pour le ferry à destination de Koh Lipe est entre 6h15-6h45… Ah, les joies des « pick-up » thaïlandais aux horaires incertains ! Jusqu’à la dernière minute, on n’est jamais trop sûr que le taxi/bus/minivan attendu va bien arriver… En général, il finit toujours par se pointer. Jamais tout à fait à l’heure annoncée.

Allez. Demain, rendez-vous à Koh Lipe ! Et je trouverai bien le moyen de faire des photos quand même. Promis !

 ;-)

• • • • • • • • • • • • • • • • • • •
Ajout du 13/04/2009 :
Ci-dessous, deux liens pour compléter ce billet.
 » Mes photos des Similan
 » Vidéo de la tortue croisée à East of Eden
 :-)

  Thaïlande : îles - février 2009

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez