Pêche traditionnelle collective à Utheemu. Maldives, février 2014.
Pêche traditionnelle collective à Utheemu. Maldives, février 2014.

Aux Maldives, une spectaculaire partie de pêche

  Maldives - février 2014

Une plage aux Maldives. Sable aveuglant, eau turquoise. Tout le village s’est rassemblé là, face à la mer. Personne ne veut rater cette étonnante partie de pêche traditionnelle…

Mise à jour : j’ai interrompu ma série d’articles sur les Maldives en avril 2014, trouvant difficile de continuer à vanter ici les beautés de cet archipel de l’océan Indien (et donc à encourager les gens à se rendre aux Maldives et à y plonger) alors que le régime, qui n’était déjà pas un modèle en matière de libertés et de droits humains lors de mon passage, a encore durci son application de la charia, après mon séjour de février 2014… Depuis, la situation n’a fait qu’empirer. Et je me pose bien des questions. Le boycott touristique de la destination est-il une partie de la solution ? Est-ce un moyen de pression efficace contre la dictature ? La population a-t-elle les moyens de reprendre son destin en main ? Que vont devenir les Maldiviens qui avaient commencé à ouvrir de petits hôtels et des guesthouses, pour accueillir des touristes différents de ceux des îles-hôtels de luxe ? Je n’ai pas les réponses… Pour en savoir plus, je vous renvoie sur cet article qui résumait bien la situation, fin 2015 → Maldives, sous la terreur la plage, et sur cet autre, mis à jour début 2017 → Maldives : le soleil, le sable et le sang.

Utheem Island

De mon court séjour aux Maldives en ce mois de février 2014, je garderai un souvenir intense de cette scène.

Pêche traditionnelle collective à Utheemu. Maldives, février 2014.

Pêche traditionnelle collective à Utheemu. Maldives, février 2014.

Nous sommes sur la petite île d’Utheem ou Utheemu, dans l’extrême nord de l’archipel. C’est une « vraie île », où vivent de « vrais gens », pas une de ces îles-hôtels réservées aux touristes étrangers…

Contrairement à ce qu’on lit partout, il est tout à fait possible de séjourner aux Maldives parmi les Maldiviens en tant que voyageur indépendant. Les habitants ont été autorisés depuis quelques années à ouvrir des mini-hôtels, petites pensions et maisons d’hôtes, désignées sous le terme guesthouses. Je réside dans une de ces guesthouses, Asseyri Inn, sur l’île voisine d’Hanimaadhoo. Le Maldivien qui tient la pension a organisé, pour la journée, une petite excursion…

Coup de bol, nous sommes là au bon endroit au bon moment pour assister à un événement pas si fréquent. Ce jour-là, à Utheem, tout le village s’est rassemblé sur le sable, face à la mer pour une partie de pêche traditionnelle collective, pleine d’excitation et de gaieté. Une vidéo vaut dix mille mots… Je vous laisse découvrir.

Et puis une image vaut mille mots aussi, alors je rajoute quelques petites photos en bonus ci-dessous.

Notez bien que je ne suis pas la seule à immortaliser l’événement. Si traditionnelle soit-elle, cette pêche est l’occasion pour tous, en particulier les jeunes gens et jeunes femmes du village et des îles voisines, de dégainer smartphones et autres capteurs d’image modernes… 😄

Pêche traditionnelle collective à Utheemu. Maldives, février 2014.

Pêche traditionnelle collective à Utheemu. Maldives, février 2014.

Pêche traditionnelle collective à Utheemu. Maldives, février 2014.

Pêche traditionnelle collective à Utheemu. Maldives, février 2014.

😎

  Maldives - février 2014

159 Partages
Partagez124
Tweetez26
Enregistrer
Partagez9