Retour à la vraie vie à Santo-Domingo

Dimanche, visite de la capitale, Saint-Domingue. J’ai revu avec plaisir la place de la cathédrale, avec ses bancs ombragés et la terrasse de l’hôtel El Conde.

Le dimanche à Saint-Domingue

Le dimanche, c’est calme, très calme, à Saint-Domingue.

C’était il y a une semaine. Nous avons fait halte à la capitale. Après la visite « incontournable » de la ville coloniale en compagnie de notre guide, nous avons eu quartier libre. Enfin!

Place de la cathédrale

J’ai retrouvé avec plaisir la place de la cathédrale, avec ses pelouses, ses bancs ombragés, et la terrasse de l’hôtel El Conde. Un endroit que j’avais beaucoup aimé, déjà, lors de mon premier voyage en République dominicaine, il y a neuf ans.

Les Dominicains viennent prendre le frais sous les arbres. On y croise des enfants qui courent après les pigeons et des groupes de touristes en goguette. Le marchand de glace guette les petites bouilles avides. Les jeunes gars lorgnent les filles assises sur le banc voisin.

C’est dimanche… domingo à Santo-Domingo.

Un vieil homme au beau visage, coiffé d’un béret noir, me suit des yeux. J’aperçois après coup la boîte à ses pieds. C’est le cireur de chaussures.

Je montre mon appareil, lui demande d’un geste s’il est d’accord pour la photo. Pas de problème. Il lève le pouce vers le ciel et prend la pose. Ce gars doit servir de modèle à tous les touristes qui passent là…

Calle El Conde

Dans calle El Conde, la rue voisine, dédiée aux commerces et au tourisme, quelques boutiques sont malgré tout ouvertes.

Les peintures d’art naïf étalent leurs couleurs gaies à même le sol. Quelques vendeurs tentent de me convaincre d’acheter de la mamajuana, cet alcool fermenté avec des écorces qui a un goût de vin cuit.


Mais non, je passe mon chemin et mitraille à tout va les étals, les gens.

C’est que mon temps est compté. Nous avons une quarantaine de minutes de liberté, avant de retrouver notre guide. Ah! Je n’ai guère l’habitude des voyages organisés, avec activités minutées…

J’ai éclaté de rire toute seule dans la rue, en découvrant cette voiture déglinguée, estampillée « prensa » (presse). Deux de mes petites camarades journalistes du groupe, qui sont elles aussi passées par là pendant notre « quartier libre », ont bien évidemment fait la même photo… Irrésistible.


Ci-dessus, la plus ancienne « cafeteria » de Saint-Domingue. Même pas eu le temps de m’arrêter boire un café au comptoir… Grrr!

Ces quelques minutes de liberté sont trop vite passées. J’avais pourtant bien envie de traîner encore un peu, de profiter de la nonchalance dominicale de ce bel après-midi ensoleillé. Mais j’ai été sage et disciplinée. J’ai rejoint le groupe à l’heure dite.

J’adore les scènes de rue. Quand je suis dans une ville que je connais pas ou peu, je repère plein de petits trucs qui n’auraient pas forcément attiré mon attention en temps ordinaire. Du coup, je ne résiste pas au plaisir de prendre des tas de photos… Je ne vous en livre ici qu’une toute petite sélection!

Inutile de vous dire que j’ai vraiment beaucoup aimé cette brève halte à Saint-Domingue, qui nous a un peu sortis des resorts « todo-incluido » et rapprochés de la vraie vie!

8)

4 Réponses

  1. Denis

    C’est calme mais il fait beau, j’ai du mal à imaginer qu’en ce moment d’autres sont en t-shirt.
    Belles photos en tout cas.

    Répondre
  2. Corinne

    Merci Denis! Maintenant que je suis rentrée, j’ai peine à croire moi aussi que j’allais et venais gaiement en tongs, il y a à peine quelques jours!
    :roll:

    Répondre
  3. Marie-Julie

    T’en prends de jolis clichés en 40 minutes toi!!! Moi aussi j’adore les scènes de rues, qu’elles soient animées ou quasi-désertes, comme en ce dimanche. Je n’ai vu Santo Domingo que de nuit, alors merci pour ce voyage éclair!

    Répondre
  4. Corinne

    Ravie de t’avoir fait partager un peu du plaisir de cette balade dominicale et dominicaine trop rapide…

    Oui, j’ai mitraillé à tout va pendant ces trois précieux quarts d’heure de liberté. Et encore, dix minutes durant, j’ai eu un moment de panique, j’ai cru que mon appareil, qui n’est plus tout jeune, m’avait lâchée. Mais il a repris du service et j’ai redoublé d’efforts!!!
    :D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

;-) :twisted: :roll: :oops: :mrgreen: :lol: :idea: :evil: :cry: :arrow: :D :?: :-| :-x :-o :-P :-? :-) :( :!: 8-O 8)