Zoom sur le ponton de Sipadan.
Zoom sur le ponton de Sipadan.

Je géolocalise

  Entre deux voyages

Ça y est. Mes Petites Bulles sont « géolocalisées ». Désormais chacun de mes articles peut être retrouvé sur une Google Map !

C’est beau, la géolocalisation

J’adore les cartes. Il y en a trois aux murs actuellement dans ma chambre… Un immense planisphère au-dessus du lit, la Thaïlande en face et les Philippines à gauche. Comme ça, je voyage en dormant. En rêvant à mes prochains départs.

C'est le jeu, ma pauv' Lucette !
C’est le jeu, ma pauv’ Lucette !

Quand je suis fixée sur une destination, je n’aime rien tant que dessiner mes futurs itinéraires, imaginer mes points de chute, repérer les routes à emprunter, les traversées à faire, les survols à accomplir. Comme une réminiscence de mes jeux d’enfant…

Avez-vous, comme moi, dessiné de fausses cartes de pirates et les côtes d’îles au trésor imaginaires quand vous étiez petite fille ou petit garçon ? Avoir aujourd’hui le monde comme terrain de jeu virtuel, c’est encore plus grisant.

Depuis qu’existent les cartes interactives, les outils de géolocalisation, les mapemondes virtuelles façon Google Earth, je me régale. Comment dire ? Il y a quelque chose de follement excitant à zoomer, via son écran, sur la côte de Bornéo, puis à voir apparaître l’île de Sipadan, puis le ponton, ce fameux ponton où s’arriment les bateaux de plongée. Jusqu’au jour, où, enfin, on le contemple de ses propres yeux…

Zoom sur le ponton de Sipadan.
Zoom sur le ponton de Sipadan.
Le ponton de Sipadan, en vrai ! Malaisie, Bornéo, juillet 2009.
Le ponton de Sipadan, en vrai ! Malaisie, Bornéo, juillet 2009.
Le ponton de Sipadan sous un autre angle. Malaisie, Bornéo, juillet 2009.
Le ponton de Sipadan sous un autre angle. Malaisie, Bornéo, juillet 2009.

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais ces nouveaux joujous de géographie sur le web me procurent un doux vertige.

Installation de GeoMashup

Ça faisait longtemps que je cherchais le moyen d’en intégrer un, qui me convienne, dans ce blog. (Pour ceux qui utilisent WordPress, je me suis servie du plugin GeoMashUp, dont je ne maîtrise pas encore toutes les subtilités…

J’ai testé : en principe, ça marche sous les dernières versions d’Internet Explorer, Firefox, Safari. Il faut juste parfois patienter un peu le temps que la carte apparaisse, selon la vitesse de connexion.

[geo_mashup_map map_content= »global »]

L’ensemble de mes posts géolocalisés est réuni sur une carte générale, qu’on retrouve dans ma rubrique Cartes et itinéraires. Bon, voilà. La géolocalisation, c’est fait. Il ne me reste plus qu’à reprendre le fil de mes récits de voyage !

Allez, pour se donner du courage, au cœur de la grisaille hivernale, deux dernières petites photos de Sipadan, pleines d’eau turquoise…

La plage de Sipadan. Malaisie, Bornéo, juillet 2009.
La plage de Sipadan. Malaisie, Bornéo, juillet 2009.
L'île de Sipadan, vue du large. Malaisie, Bornéo, juillet 2009.
L’île de Sipadan, vue du large. Malaisie, Bornéo, juillet 2009.

8)

  Entre deux voyages

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez