Ces mots sont déjà un voyage. Avant de découvrir la Polynésie en 2012, je pensais que c’était surtout du folklore pour touristes en mal d’exotisme. Pas du tout. Ce sont vraiment des symboles culturels forts, ancrés dans le quotidien des Polynésiens.

ARTICLE SPONSORISÉ 

L’omniprésente fleur de tiaré

(Photo : © GIE Tahiti Tourisme / Sébastien Joly)

(Photo : © GIE Tahiti Tourisme / Sébastien Joly)

Le tiaré Tahiti, c’est l’emblème de la Polynésie française ! Hommes et femmes portent la fleur à l’oreille (en bouton pour les premiers, en corolle pour les secondes) et on prend l’habitude de faire de même, lors d’un séjour à Tahiti et dans ses îles. C’est tout à fait normal ! Elle sent merveilleusement bon et le parfum du collier de fleurs qu’on vous passe autour du cou à l’arrivée est inoubliable. Bon à savoir : la fleur à l’oreille gauche signifie que votre cœur est déjà pris, à l’oreille droite que vous êtes disponible…

Le monoï et son doux parfum

(Photo : Monoï de Tahiti / FlickR)

(Photo : Monoï de Tahiti / FlickR)

J’ignorais, avant d’en ramener une bouteille chez moi, en Bretagne, que cette huile au doux parfum figeait en dessous d’une vingtaine de degrés… Mais il suffit de la passer sous l’eau chaude pour qu’elle redevienne liquide et c’est sans conséquence sur sa conservation. Le monoï est obtenu par macération de fleurs de tiaré dans de l’huile raffinée de coprah (noix de coco). Il ne faut surtout pas en mettre avant de s’exposer au soleil, mais au contraire s’en servir après, comme le font les Polynésiennes, pour hydrater la peau et nourrir les cheveux.

Les tatouages polynésiens

(Photo : © GIE Tahiti Tourisme / Nicolas Pérez)

(Photo : © GIE Tahiti Tourisme / Nicolas Pérez)

Je ne crois pas avoir croisé un Polynésien sans tatouages, lors de mon voyage là-bas en 2012 ! Banni par les missionnaires occidentaux débarqués dans le Pacifique à la fin du XVIIIe siècle, un peu « oublié » jusqu’à une époque récente, le tatau est désormais redevenu très populaire. Cette tradition avait autrefois une dimension sacrée et sociale, c’était un signe de prestige – les guerriers et les chefs arborant les plus élaborés. Aujourd’hui, les tatouages polynésiens sont vraiment un symbole identitaire.

L’indispensable paréo

(Photo : © GIE Tahiti Tourisme / Tim McKenna)

(Photo : © GIE Tahiti Tourisme / Tim McKenna)

Ce morceau d’étoffe aux couleurs vives est porté en pagne par les hommes et noué de mille façons astucieuses par les femmes. Indispensable ! Dans les îles, le paréo, c’est le vêtement de plage parfait, adopté par les touristes du monde entier. En vacances, j’en ai toujours plusieurs avec moi. Il reste l’emblème de la vahiné, la femme polynésienne, et on le retrouve souvent dans les toiles de Paul Gauguin.

 

CRÉATION DE CONTENU EN PARTENARIAT AVEC AIR TAHITI NUI

La compagnie Air Tahiti Nui s’est inspirée des sites de « crowdfunding » (financement participatif), pour créer sa plateforme J’irai à Tahiti. On peut y constituer, avec l’aide de proches et d’amis, une cagnotte en ligne, pour financer peu à peu son voyage. À tester au moment des cadeaux d’anniversaire, de Noël, listes de mariage, etc. (Et ils créditent toute nouvelle cagnotte ouverte de 100€ !)

→ FAITES D’UN RÊVE UNE RÉALITÉ : CRÉEZ VOTRE CAGNOTTE « J’IRAI À TAHITI »  

 

Voyage en Polynésie - octobre 2012

Polynésie : Maupiti + Rangiroa + Moorea - oct 2012

2 commentaires

  1. Ysbilia

    Très intéressant, tout simplement, ça donne envie, mais ce beau coin de France est bien loin!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

71 Partages
Partagez51
Tweetez
+19
Enregistrer11