Dans la catégorie bateaux de rêve, en voici un sur lequel je me verrais bien embarquer un jour : le mythique Aranui, pour aller aux îles Marquises !

L’Arnaui, une ligne de vie pour les Marquisiens

Aranui, ça signifie « le grand chemin ». Un nom bien choisi pour ce navire qui accomplit une très longue traversée : à 1 500 km au nord-est de Tahiti, les Marquises c’est vraiment le bout du monde… Impossible de les caser dans mon itinéraire, lors de mon premier (trop court) voyage de 2012 en Polynésie.

L’Aranui 3. (Photo : CPTM / Aranui.com)

La Compagnie polynésienne de transport maritime (CPTM) ravitaille les îles Marquises depuis 1959. Ci-dessus, l’Aranui 3. (Photo : CPTM / Aranui.com)

L’Aranui décharge denrées alimentaires et produits manufacturés et embarque coprah, fruits, poissons… L’arrivée du bateau est toujours un événement. C’est une véritable ligne de vie pour les insulaires.

En ce début 2016, je découvre qu’un tout nouveau navire, l’Aranui 5, vient d’être mis en service. Comme son nom ne l’indique pas, il succède à l’Aranui 3, qui tourne depuis 2003.

L’explication ? Le bateau ayant été construit en Chine, où le chiffre 4 ne porte pas bonheur, ils ont préféré passer directement au numéro 5 !  😀

L'Aranui 5, flambant neuf, à son arrivée à Tahiti, en novembre 2015. (Photo : CPTM / Aranui.com)

L’Aranui 5, flambant neuf, à son arrivée à Tahiti, en novembre 2015. (Photo : CPTM / Aranui.com)

Du cargo au paquebot de croisière

Depuis 1984, la particularité de l’Aranui, qui fascine les voyageurs, est d’être un cargo « mixte », embarquant aussi des passagers en plus des marchandises.

(Photo : CPTM / Aranui.com)

L’Aranui est à la fois un cargo et un navire de croisière. (Photo : CPTM / Aranui.com)

Aujourd’hui, plus de trente ans après, la partie « croisière » n’est plus du tout anecdotique : le nouvel Aranui  peut accueillir jusqu’à 254 passagers ! Il se positionne désormais sur le haut de gamme, en proposant des cabines luxueuses, avec balcon.

J’ai un peu regardé les tarifs… Pour une croisière complète de deux semaines en 2016, ça démarre autour de 2 400 € pour une couchette en cabine « dortoir » et ça s’échelonne ensuite jusqu’à la suite présidentielle à plus de 7 000 € par personne… En plus, il faut s’y prendre bien à l’avance pour réserver. Les places sur le mythique paquebot des mers du Sud sont très demandées.

Rêve de Marquises

Mais l’idée d’arriver aux Marquises, isolées au milieu de l’immense océan Pacifique, par bateau plutôt que par avion, ça me fait vraiment rêver…

Le spectaculaire relief d'Ua-Pou, aux Marquises. (Photo : © GIE Tahiti Tourisme / Philippe Bacchet)

Le spectaculaire relief d’Ua-Pou, aux Marquises. (Photo : © GIE Tahiti Tourisme / Philippe Bacchet)

Il y a de quoi. L’archipel est formé de douze îles hautes sans lagon (six sont habitées) aux falaises vertigineuses, au relief tourmenté, à la nature préservée. Les Marquises ont inspiré Robert Louis Stevenson et Herman Melville, elles ont envoûté Paul Gauguin et Jacques Brel (qui reposent sur Hiva-Oa). Elles parlent à notre imaginaire et la culture polynésienne y puise ses racines… Et on peut aussi y plonger !

Bref, je ne sais quand je réussirai à organiser un tel voyage, mais j’irai aux Marquises, un jour, c’est certain !

 

CRÉATION DE CONTENU EN PARTENARIAT AVEC AIR TAHITI NUI

La compagnie Air Tahiti Nui s’est inspirée des sites de « crowdfunding » (financement participatif), pour créer sa plateforme J’irai à Tahiti. On peut y constituer, avec l’aide de proches et d’amis, une cagnotte en ligne, pour financer peu à peu son voyage. À tester au moment des cadeaux d’anniversaire, de Noël, listes de mariage, etc. (Et ils créditent toute nouvelle cagnotte ouverte de 100€ !)

→ FAITES D’UN RÊVE UNE RÉALITÉ : CRÉEZ VOTRE CAGNOTTE « J’IRAI À TAHITI »  

Polynésie : Maupiti + Rangiroa + Moorea - oct 2012

5 commentaires

  1. Laurent

    Euh, avoue, tu veux m’envoyer aux Marquises avec ton cargo Corinne ! C’est pas gentil ce genre de tentation alors que je rentre à peine 😉

    Répondre
    • Corinne Bourbeillon

      @Laurent : hé, hé, c’est vrai que j’ai pensé à toi en faisant mes recherches sur l’Aranui et en découvrant que ce cargo « mixte » était désormais devenu un navire de croisière plutôt luxueux… Bien différent, du périple que tu as fait…
      🙄

      Répondre
  2. Marianne

    Arriver en avion à Hiva Oa est assez spectaculaire, même si ça ne vaut pas l’Aranui. Il y a des endroits dans cette île où l’on ressent ce mana, l’âme de Polynesie.
    Je ne suis pas certaine que l’on puisse dire que les Marquises sont des îles hautes au sens polynésien. Elles ne sont pas entourées d’atolls comme dans les îles de la Société.

    Répondre
    • Corinne Bourbeillon

      @Marianne : en ce cas, il faudra que je prévoie le bateau + un survol en avion… Je ne connais pour l’heure les Marquises qu’en photos ou documentaires, des images souvent spectaculaires, qui me font vraiment fantasmer… 🙄
      Je sais qu’il n’y a pas d’atolls protégeant les Marquises, mais je pensais que le terme « île haute » pouvait s’appliquer tout de même. En cas je vais corriger et écrire « îles hautes sans lagon », ce sera plus juste… Merci 8)

      Répondre
  3. Arnaud

    je prépare un voyage professionnel en polynésie et je suis tombé par hasard sur ton blog… Il y a plus de 20ans maintenant, ma mère avait fait une parti de la traversée sur le pont avec les locaux….bcp plus roots mais bien meilleur aperçu de ce que peut être le traintrain (bateaubateau? 😀 ) des insulaires et rencontres garanties!! si c’est toujours possible, ca peut être intéressant…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

93 Partages
Partagez87
Tweetez
+11
Épinglez5