Si vous êtes de passage à Tahiti, il faut absolument aller manger aux populaires « roulottes » de Papeete, sur le front de mer. L’ambiance est sympa, familiale. C’est bon et pas cher.

ARTICLE SPONSORISÉ 

Rendez-vous sur le front de mer

Les roulottes, tout le monde y va. Les Tahitiens comme les touristes s’y retrouvent pour dîner sans chichi, en famille ou entre amis. Dès la tombée de la nuit, vers 17 h 30, les restaurateurs ambulants envahissent la place Vaiete de Papeete avec leurs camionnettes. Ils déballent leurs cuisines, déploient leurs étals, allument les braseros, disposent tables pliantes et chaises en plastique.

Le plus difficile, c’est de choisir sa roulotte. Chacune a sa spécialité et on trouve de tout : steaks-frites et pizzas, grillades et fruits de mer, galettes bretonnes et nouilles sautées chinoises, sans oublier les spécialités polynésiennes, où le poisson, les tubercules et la saveur de la noix de coco dominent.

Les roulottes animent le front de mer de Papeete jusque tard dans la nuit. C’est de la « street food » à la polynésienne, copieuse et bon marché.

Les roulottes de la place Vaiete, à Papeete, sur le front de mer. Tahiti, Polynésie, octobre 2012.

Les roulottes de la place Vaiete, à Papeete, sur le front de mer. Tahiti, Polynésie, octobre 2012.

Les roulottes de la place Vaiete, à Papeete, sur le front de mer. Tahiti, Polynésie, octobre 2012.

Les crêperies bretonnes sont partout ! (Tahiti, Polynésie, octobre 2012.)

Délice de poisson cru mariné

La spécialité dont je raffole, l’une des plus populaires, servie partout, dans les hôtels chics comme les bouis-bouis de plage, c’est la salade de poisson cru mariné. Comme tous les plats en Polynésie, on vous la sert en portion énorme, qu’on a toujours un peu de mal à finir. Pourtant, c’est un délice !

Salade de poisson cru au lait de coco... Miam ! Polynésie, octobre 2012.

La recette est simple : du poisson frais un peu ferme, thon ou dorade, mariné dans du jus de citron vert, puis mélangé à des crudités (concombre, carottes, tomates, poivrons, petits oignons blancs…) et nappé de lait de coco. C’est plein de fraîcheur et de douceur à la fois. À manger avec du riz ou des frites, arrosé d’une bière Hinano !

La recette est assez facile à reproduire à la maison, au retour, quand on a la nostalgie des îles. Et sur d’autres plats, je m’amuse parfois à ajouter un peu de lait de coco par ci, un peu de citron vert par là – sur les crevettes, le poulet, le riz – juste pour avoir un petit goût de là-bas !

 

CRÉATION DE CONTENU EN PARTENARIAT AVEC AIR TAHITI NUI

La compagnie Air Tahiti Nui s’est inspirée des sites de « crowdfunding » (financement participatif), pour créer sa plateforme J’irai à Tahiti. On peut y constituer, avec l’aide de proches et d’amis, une cagnotte en ligne, pour financer peu à peu son voyage. À tester au moment des cadeaux d’anniversaire, de Noël, listes de mariage, etc. (Et ils créditent toute nouvelle cagnotte ouverte de 100€ !)

→ FAITES D’UN RÊVE UNE RÉALITÉ : CRÉEZ VOTRE CAGNOTTE « J’IRAI À TAHITI »  

 

Voyage en Polynésie - octobre 2012

  Polynésie : Maupiti + Rangiroa + Moorea - oct 2012

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

274 Partages
Partagez43
Tweetez
+126
Épinglez205