Patate de corail et poissons de verre. Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.
Patate de corail et poissons de verre. Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.

Plonger à Lombok : la baie de Sekotong

Partir sur une île tropicale loin de tout, c’est bien. Mais s’immerger dans une mer tropicale, c’est mieux… Pour moi, le bonheur, c’est sous l’eau !

De nouvelles aventures subaquatiques

6 juillet 2015. Aujourd’hui est un grand jour : je repasse sous la surface ! ! ! Ma nouvelle piscine à bulles : la baie de Sekotong, dans le sud-ouest de Lombok (l’île qui fait face à la côte orientale de Bali).

Je n’y tiens plus. Je suis depuis deux jours sur une petite île, Gili Asahan, et j’ai enfin récupéré mon sac de voyage, « oublié » par la compagnie Emirates à Dubaï… Dedans, il y a quelques trucs indispensables pour mes excursions subaquatiques et photographiques : mon équipement de plongée et des éléments pour le caisson étanche de mon appareil.

Les poissons et les nudibranches n’ont qu’à bien se tenir… J’arrive ! ! !

Le bateau de plongée de Dive Zone. Gili Asahan, Lombok, Indonésie, juillet 2015.
Le bateau de plongée de Dive Zone. (Gili Asahan, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)

Photographier le corail

La baie de Sekotong et les « gilis » (îles) du sud-ouest de Lombok sont encore peu connues, peu visitées, peu plongées. Ici, m’a-t-on dit, les fonds sont moins abîmés par la pêche à la dynamite, la fréquentation touristique et le réchauffement de l’eau (qui fait blanchir les coraux) que dans les gilis du nord (Air, Nemo, Trawangan).

Mon verdict, après plusieurs jours de plongée : oui, il y a de beaux sites dans la baie de Sekotong, avec du corail en pleine forme !

Nuée de poissons de verre atour d'une patate de corail. (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Nuée de poissons de verre atour d’une patate de corail. (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)

Mais au début, la photographe que je suis est un peu déçue par la visibilité sous l’eau, très mauvaise – et elle ne s’améliore guère au fil des jours. Il y a quantité de plancton et de particules en suspension, qui rendent l’eau « brouillardeuse » et ne me facilitent pas du tout la tâche, question photos d’ambiance…

Mais à force de persévérance – je passe mon temps à réajuster l’angle de mon unique flash et à ruser avec la lumière du soleil – je finis par obtenir des images potables. Il faut dire que les sujets photogéniques ne manquent pas : grandes tables de corail, éponges-barriques géantes, gorgones délicates, nuées de poissons de verre…

Patate de corail et poissons de verre. Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.
Couronne de poissons de verre autour d’une patate de corail. (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
L'ombre d'un plongeur se découpe derrière un délicat éventail de corail jaune. Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.
L’ombre d’un plongeur se découpe derrière un délicat éventail de corail jaune. Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.
Cette éponge-barrique fait bien 3 mètres de haut ! (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Cette éponge-barrique fait bien 3 mètres de haut ! (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Table de corail. (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Table de corail. (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)

Les petites bêtes

Question faune, on rencontre peu de « gros », hormis quelques tortues, des napoléons et d’imposants poissons-ballons étoilés. Mais côté « petit », il y a de quoi bien s’amuser.

Du coup, je me suis un peu lâchée avec l’objectif macro…

Nemo, le poisson-clown, ouvre le bal ! (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Nemo, le poisson-clown, ouvre le bal ! (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Ce nudibranche joue les acrobates ! (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Ce nudibranche joue les acrobates ! (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Impressionnant, vu de près, ce petit crabe d'éponge velu. (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Impressionnant, vu de près, ce petit crabe d’éponge velu. (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Un nudibranche aux allures de lapin rose. (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Un nudibranche aux allures de lapin rose. (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Bons baisers du poisson-crapaud chevelu. (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Bons baisers du poisson-crapaud chevelu. (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Quand la seiche se hérisse... (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Quand la seiche se hérisse… (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Nudibranche en livrée blanche à liséré noir. (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Nudibranche en livrée blanche à liséré noir. (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Cet étonnant nudibranche plein d'excroissances, qui arbore deux yeux noirs, s'appelle "Bornella Anguilla". (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Cet étonnant nudibranche plein d’excroissances, qui arbore deux yeux noirs, s’appelle « Bornella Anguilla ». (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Un gros ventre pour un minuscule hippocampe-pygmée... Bientôt des bébés ! (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Un gros ventre pour un minuscule hippocampe-pygmée… Bientôt des bébés ! (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)

Plonger, plonger, plonger

Cinq journées s’envolent comme un chapelet de bulles vers la surface… Je plonge tous les jours, trop heureuse de retrouver l’apesanteur subaquatique et le petit monde fascinant de l’écosystème corallien…  :lol :

Mon guide Rheyn prend gracieusement la pose, à l'indonésienne... (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Mon guide Rheyn prend gracieusement la pose, à l’indonésienne… (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)

Les sites accessibles à partir de Gili Asahan et de la côte de Lombok toute proche sont le plus souvent des récifs en pente douce, descendant vers des fonds sablonneux ou jonchés de débris de corail. Les îles de la baie de Sekotong offrent pas mal de spots différents, ce qui permet toujours un plan B quand il y a trop de courant à un endroit…

Globalement, ce sont des sites accessibles à des plongeurs de tous niveaux. Rien d’hallucinant sous l’eau (on n’est pas à Komodo ni à Sipadan ni à Raja Ampat), mais je qualifierais tout de même les plongées à Sekotong de « sympas » (surtout quand on enchaîne les visites aux gorgones remplies d’hippocampes-pygmées), c’est-à-dire à la hauteur de ce qu’on peut généralement espérer en Indonésie. Cela vaut le coup d’y plonger lors d’une visite de Lombok, mais je n’en ferai tout de même pas une destination plongée en soi. (Peut-être que je commence à devenir difficile, aussi ?)

Quoi qu’il en soit, Sekotong est une région intéressante à explorer. Les « gilis » du coin sont vraiment superbes, tranquilles et authentiques sur le plan « terrestre ».

Mer d'huile, ce jour-là, dans la baie de Sekotong. (Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Mer d’huile, ce jour-là, dans la baie de Sekotong. (Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Ici, les plages sont rarement bondées... (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Ici, les plages sont rarement bondées… (Sekotong Bay, Lombok, Indonésie, juillet 2015.)

Quelques infos pratiques

En cet été 2015, il n’y a (à ma connaissance) que deux structures de plongée localisées dans la baie de Sekotong même : Dive Zone et le centre Odyssea Divers de l’hôtel Cocotinos.

J’ai opté pour Dive Zone (qui s’est associé depuis peu avec une structure connue en Indonésie, Two Fish Divers, qui a aussi des centres à Bali et Manado) et j’ai logé au Pearl Beach Resort sur Gili Asahan. Cet hébergement est partenaire du centre de plongée, qui a son annexe sur place. (Il y a d’autres hébergements possibles sur Lombok même ou les îles avoisinantes, mais c’est moins pratique pour aller plonger tous les jours.)

Le « resort » en question consiste en une poignée de bungalows confortables (en dur) et plus simples (en bambou) disposés dans un très beau jardin face à la mer. L’endroit est magnifique et très tranquille. (De quoi regretter que le management et la bouffe ne soient pas du même niveau, pour ce que j’ai expérimenté durant mon séjour… mais ça peut s’améliorer.)

Le Pear Beach Resort, à Gili Asahan. (Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Le Pearl Beach Resort, à Gili Asahan. (Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Vue sur la plage du Pearl Beach Resort, à Gili Asahan. Lombok, Indonésie, juillet 2015.
Vue sur la plage du Pearl Beach Resort, à Gili Asahan. Lombok, Indonésie, juillet 2015.
Le jardin du Pearl Beach Resort, à Gili Asahan. (Lombok, Indonésie, juillet 2015.)
Le jardin du Pearl Beach Resort, à Gili Asahan. (Lombok, Indonésie, juillet 2015.)

Enfin, Dive Zone est aussi le seul opérateur de plongée à emmener les gens au site The Magnet. C’est un caillou spectaculaire, battu par les vagues et les courants, au large d’une autre baie, la baie de Belongas, à environ une heure de route de Sekotong.

Seuls les plongeurs considérés comme expérimentés (ayant plus de 100 plongées) sont acceptés, car les conditions peuvent y être sportives, voire difficiles. Je ne saurais trop recommander la prudence, plus qu’ailleurs, sur ce site très particulier. La récompense, c’est qu’on y croise de grosses bêtes… Je vous en reparlerai, puisque j’y suis allée.

Mise à jour : ça y est, l’article sur mes plongées à Belongas Bay est en ligne ! À lire ici :
→ L’adrénaline et la beauté

:roll :

Voyage Indonésie 2015

  Indonésie : Lombok + Bali + Bangka - juillet 2015

  1. Bonjour Corinne

    C’est toujours avec plaisir que je lis tes nouvelles, et cela me rappelle d’autant que l’Indonésie et surtout ses fonds sous marins me manquent…. Voila 5 ans que nous n’avons pas mis les pieds . En tout cas merci de ces images elles font du bien, ce n’est que du bonheur! 😉

  2. Bonjour
    Je ne vous connais pas physiquement mais je suis avec le plus grand plaisir toutes vos plongées et transmets à mes amis vos articles.
    C’est passionnant de vous lire et de voir vos photos sous-marines de grande qualité.
    Encore merci et rendez vous pour de nouvelles lectures et de nouvelles aventures.
    Take care comme on dit là bas.
    Bien cordialement Anne (Marseille)

    1. @Anne : grand merci à vous de prendre le temps d’écrire ce petit message. Je suis très touchée que vous partagiez les articles de mes Petites Bulles d’Ailleurs avec vos amis… De quoi m’encourager à continuer dans la même veine !!!
      🙄

  3. Salam Corinne,

    Hé bé, je constate que ce coin d’Indonésie s’est bien développé : j’y avais passé une bonne quinzaine de jours il y a presque 20 ans, seule une guest house basique existait à Sekotong, il n’y avait rien sur les îles environnantes que j’avais un peu explorées, et a fortiori pas de possibilité de plonger. Y a du monde qui vient dans cette partie de Lombok maintenant ? et qui a investi dans cette région paumée et hors sentiers touristiques ? des occidentaux ?
    Des bizzzzzzzzz à toi. Je vais me répéter, mais c’est toujours un immense plaisir de suivre tes aventures, que ce soit pour ton texte ou pour tes sublimes photos sous-marines…

    1. @Pit : et pour moi, c’est toujours un immense plaisir de tomber sur un commentaire de ta part… Tu es un pionnier de l’Indonésie… Il y a vingt ans, il n’y avait rien, mais rassure-toi il y a encore assez peu de monde à venir jusque dans ce coin de Lombok. C’est beaucoup moins développé qu’à Bali ou dans les gilis du Nord et ça reste encore un peu « hors des sentiers battus ».

      Je pense que les investisseurs (alléchés par le nouvel aéroport) sont principalement occidentaux et chinois. Mais je doute que cette partie de Lombok connaisse un développement fulgurant… Nous verrons.

      Des bises aussi !!!! 8)

  4. Bonjour Corinne

    Encore une fois tu nous transportes avec ton récit et tes magnifiques photos 🙂
    Ah ! l’Indonésie quand tu nous tiens ………j’y retourne le 12 Mars et franchement il me tarde 😉
    Merci pour le partage

  5. @Corinne : J’attendais évidemment des news de ton dernier périple ! Euh, pas des bagages, hein ❓ évidemment ! 😉
    J’ai toujours bien aimé ce petit monde parfois insoupçonné et toujours très coloré, des créatures lilliputiennes ! Mais tellement difficile à voir ! Mais j’adore encore plus le gros ! Alors, on va bien voir ce qu’il va surgir du grand bleu ! 🙂

    1. @Didier : hé, hé, les bagages ont fini par suivre, c’est l’essentiel… En plongée, je ne me lasse ni du « petit » ni du « gros ». J’ai encore été gâtée ce coup-ci, je dois dire 🙂

  6. Bonjour Corine ,

    Merci pour ce magnifique reportage sur Sekolong bay ;j’ai spécialement
    admiré les très belles Photos de Nudibranches et micro – hippocampes
    vu mon ,age cela permet de plonger par procuration et c’est Super .
    Encore Merci et bien cordialement .

  7. Une fois de plus, bravo à la photographe ! Cadrage, couleurs, sujets, tout y est ! Et quel bonheur de voir tout ça sans se mouiller et sans mettre la tête sous l’eau ! 🙂 Merci !

  8. Avec une visibilité pas très bonne, tu as réussi à sortir de superbes photos
    !@$¤!#?§grrr => j’enrage que tu ais encore vu un hairy frogfish 👿

    1. Alimata : très flattée du compliment. Les poissons-crapauds chevelus sont mes amis. Les guides indonésiens qui connaissent les sites fréquentés par des poissons-crapauds chevelus aussi. Suffit de demander… 😛 😀 😆 :mrgreen:

  9. Magnifique !! Epoustouflant ! Je l’ajoute dans mes sites favoris! Tres detaille, et surtout comme tes articles sont dates, cela permet de connaitre l’etat actuel des recifs (grosses deceptions en Thailande sur des sites censes etre mythiques…).

    Si tu avais un spot a recommander sur Lombok ou Gili T/Meno/Air (pour un seul jour, apres le trek du Rinjani), avec des baptemes de plongee et du snorkeling a proximite pour mes amis non plongeurs, ce serait quoi ?

    La visibilite est-elle souvent reduite a cause du plancton dans ce genre d’endroit?

    Autre question comme tu as de l’experience en photo sous marine: j’ai un appareil photo compact etanche a 18m Nikon coolpix, me recommanderais-tu de lui acheter un caisson, ou est-ce inutile ? Merci !!

    1. @Chloe : wahou, merci de ce message enthousiaste !!! 🙂 Pour répondre à tes questions :

      – Hélas, oui, les récifs réputés en Thaïlande (je suppose que tu fais allusion aux croisières Similan) ne sont plus aussi beaux que par le passé. La surpêche et le réchauffement de l’eau (qui fait blanchir et mourir les coraux) ont eu des conséquences. Cela fait un moment que je n’ai plus plongé en Thaïlande, ça remonte à 2011, voir ici : http://petitesbullesdailleurs.fr/voyage-cambodge-thailande-2011/ , mais Richelieu Rock était encore splendide malgré tout.

      – Après un trek au Rinjani, avec des non-plongeurs, pour faire du snorkeling ou des baptêmes de plongée, je pense qu’une virée aux gilis du Nord (Meno, Air, Trawangan) peut être une bonne option (même si je n’y suis pas allée récemment). À mon avis, après pareille ascension, tout le monde sera content d’avoir un peu de confort et de « civilisation » (large choix d’hôtels, restos, bars, etc.) en bord de plage, avec activités aquatiques faciles (même si les fonds ne sont plus ce qu’ils étaient aux gilis du Nord d’après ce qu’on m’a dit, on y croise tout de même souvent des tortues).

      – Pour la visibilité, je ne sais pas : j’ai demandé à mes guides, mais leurs réponses n’étaient pas bien claires. Je ne sais pas si c’est tout le temps comme ça ou pas dans le coin…

      – Pour ton appareil Nikon Coolpix étanche à 18 m : je ne sais pas s’il existe un caisson pour cet appareil, vu qu’il est déjà conçu pour être étanche jusqu’à 18 m. Si tu ne prévois pas de plongée au-delà de cette profondeur ça ne sert à rien de lui ajouter un caisson. Si tu comptes aller au-delà avec, alors oui, il faut impérativement prendre un caisson (s’il existe) sinon ton appareil ne résistera pas à la pression, je suppose…

  10. Hello Corinne
    Tes photos sont absolument splendides ! avec une mention spéciale pour tes deux bestiaux à la pilosité exacerbée…
    Je ne connais pas du tout ce coin de la planète, mais tu viens de me donner comme une furieuse envie d’aller y tremper le bout de mes palmes !
    Merci pour ce petit bout de rêve

  11. Merci ! Splendide !
    Si vous cherchez d’autres destinations de plongée, je vous recommande aussi la Mer Rouge notammant Eilat : la beauté des fonds sous-marins dépasse l’imagination … Et si vous êtes en Israel et que vous passez par Tel Aviv, allez dormir au Norman, hotel avec spa (sans poissons) mais parfait pour se détendre….

  12. bonjour
    nous repartons à bali en avril – notre coupe de coeur! Nous souhaitons nous rendre sur gili asahan. Peut on y aller en speed boat de sanur et revenir en speed boat ou ferry à padang bai. Nous avons déjà « visité » gili gede il y’a 3 ans et nous avions apprécié son calme.
    par avance merci

    1. @Couprie : bonjour, ça m’étonnerait qu’il y ait des liaisons directes pour Gili Ashan depuis Bali en speed-boats. J’imagine que si vous voulez faire le trajet par la mer depuis Bali, il vous faudra emprunter les speed-boats et/ou ferries qui font les liaisons habituelles entre Sanur ou Padangbai à Bali et Lombok.

      Je vis en Bretagne, à Rennes, je ne connais donc pas du tout le détail des liaisons maritimes entre Bali et les différentes îles alentours… 😉 Mais je pense que vous trouverez facilement des informations plus précises une fois sur place. La plupart des hôtels de Bali fonctionnent avec des agences de tourisme locales qui organisent ce genre de transports… Bons préparatifs !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

144 Partages
Partagez119
Tweetez24
Enregistrer1
Partagez