« Alors ? Raconte !… » Raconter Raja Ampat, pas si simple. J’ai la sensation de revenir du bout du monde. Je ne sais par où commencer.

Retour en Papouasie

  Ci-dessus, le « viewpoint » spectaculaire sur les îlots de Fam, emblématique des paysages de Raja Ampat… On aperçoit Otto, mon super guide de plongée papou, et ma binôme Sarah.

Raja Ampat, ce sont des miettes de roche karstique couvertes de forêt primaire au milieu d’une mer de corail. C’est un archipel de Papouasie, gouverné par l’Indonésie. C’est une nature préservée où le National Geographic vient filmer les requins et les raies mantas. C’est un paradis de biodiversité pour plongeurs avides de merveilles sous-marines.

J’en reviens. C’est mon troisième voyage là-bas !

Et je n’en suis toujours pas rassasiée…  :-o

Îlot dans l'archipel de Fam. Raja Ampat, Papouasie occidentale, Indonésie, janvier 2015.
Le récif grouille de vie. Raja Ampat, Papouasie occidentale, Indonésie, janvier 2015.

En savoir plus sur Raja Ampat :

→ Infos pratiques pour organiser son voyage
→ Mon 1er voyage de mars 2012 (Raja Ampat + Bali)
→ Mon 2e voyage de juillet 2012 (Alor + Raja Ampat)

Rennes-Sorong : un très long voyage…

Pour rejoindre l’île de Kri, à Raja Ampat, j’ai parcouru 14 994 km exactement depuis Rennes, selon le site Tripline avec lequel j’ai dessiné l’itinéraire ci-dessous. Le bout du monde.

 

En ce mois de janvier 2015, près de trois ans se sont écoulés, déjà, depuis mon tout premier périple à Raja Ampat. C’est en Papouasie Occidentale, dans l’extrême est de l’Indonésie. Je rêve d’y retourner. C’est là que j’ai fait les plus belles plongées de ma vie.

Je prends l’avion quelques jours après les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes à Paris. Dans ma ligne de mire : deux semaines de vacances et d’insouciance.

Ce départ me fait l’effet d’un baume après ces événements terrifiants. Il y a quelque chose d’apaisant à contempler la Terre d’en haut, à glisser sur les fuseaux horaires dans la nuit, à quitter un monde pour un autre. L’iPhone se transforme en capteur d’instants.

C’est un long voyage, donc. Il commence en gare de Rennes, avec le TGV qui m’emmène directement à l’aéroport Charles-de-Gaulle à Paris. Environ 3 heures de trajet.

Premier tronçon aérien : Paris-Jakarta via Dubaï sur Emirates Airlines. Environ 14 heures dans les airs et une courte escale au milieu. À l’arrivée, j’ai prévu une nuit de repos près de l’aéroport de Jakarta avant de redécoller le lendemain pour la Papouasie.

Deuxième trajet aérien : Jakarta-Sorong via Makassar sur Garuda Airlines. Près de 6 heures dans les airs avec une escale un peu longuette au milieu.

J’arrive à Sorong au lever du jour. Il ne reste plus qu’une quinzaine de minutes de route jusqu’à l’embarcadère et une heure et demie de traversée en bateau rapide pour atteindre mon but : l’île de Kri.

On me pose souvent la question du temps passé dans les transports. Pour ce voyage, à la louche, depuis Rennes, cela représente environ 24 heures en tout. Avec les escales et si on s’accorde une nuit de repos, il faut pas loin de deux jours au total pour rallier Raja Ampat depuis l’Europe ! Mais ça en vaut la peine.

Pendant la traversée entre Sorong et Kri, un banc de dauphins croise notre route, comme un heureux présage. Quand le triangle familier de Kri commence à se préciser à l’horizon, je n’y tiens plus !

Je vais retrouver l’île dont je rêve depuis de si longs mois. Je vais revoir le ponton du Sorido Bay Resort et son incroyable trou bleu au milieu du corail. Et puis, surtout, cette fabuleuse, extraordinaire, unique profusion de vie sous l’eau. Raja Ampat, enfin !

Kri Island, Raja Ampat. Papouasie occidentale, Indonésie, janvier 2015.
Le ponton du Sorido Bay Resort. Raja Ampat, Papouasie occidentale, Indonésie, janvier 2015.
Le ponton du Sorido Bay Resort et son trou bleu au milieu du corail. Raja Ampat, Papouasie occidentale, Indonésie, janvier 2015.

  Ci-dessus, l’île de Kri et le ponton du Sorido Bay Resort.

Le bateau de Papua-Diving dans l'archipel de Fam. Raja Ampat, Papouasie occidentale, Indonésie, janvier 2015.
Bateau traditionnel. Archipel de Fam, Raja Ampat. Papouasie occidentale, Indonésie, janvier 2015.

Petit rappel historico-politique : la moitié occidentale de l’île de Nouvelle-Guinée, autrefois colonisée par les Néerlandais, a été annexée par l’Indonésie en 1963 (la moité orientale est aujourd’hui la Papouasie Nouvelle-Guinée). Les Indonésiens se sont comportés en envahisseurs et l’armée a commis des massacres. Aujourd’hui encore, le mouvement séparatiste papou continue de mener des actions et les autorités indonésiennes n’hésitent pas à réprimer brutalement toute manifestation, même pacifique. Je referme la parenthèse, mais quand on va dans les provinces indonésiennes de Papouasie en tant que touriste, il faut aussi avoir conscience que la région est instable et n’est pas exactement un « paradis » pour tous les Papous qui y vivent…

Voyage Indonésie : Raja Ampat - janvier 2015

  Indonésie : Raja Ampat - janvier 2015

50 commentaires

  1. Thierry

    Hello Corrine,
    encore un voyage hallucinant de beauté. Tes photos sont absolument magnifiques et ta passion communicative. Je ne me lasse pas de consulter tes carnets de voyage.
    Encore bravo et merci. Thierry

    Répondre
  2. mohela

    Bonjour Corinne,

    Ca y est je suis décidée!! je suis convaincue que c’est bien à raja ampat que je dois aller. j’essaie de m’organiser, j’ai bien compris, tu n’es pas une agence de voyage mais je connais mal cette région, je dois partir en mai. question météo, qu’en penses-tu? le reste j’ai les infos, j’embêterai pas , promis!

    merci et belle journée

    Répondre
    • Corinne Bourbeillon

      @Mohela : je n’en sais rien du tout… Je ne suis jamais allée là-bas en mai. C’est la période entre deux saisons, semble-t-il, encore que les saisons ne soient pas très marquées à Raja Ampat. La météo sur cet archipel de Papouasie occidentale, comme je l’explique dans le post « Infos pratiques pour organiser son voyage à Raja Ampat » est chose bien difficile à prévoir pour moi qui vit à Rennes en Bretagne… Les infos dont je dispose sont compilées ici :
      http://petitesbullesdailleurs.fr/2013/03/03/voyage-raja-ampat-infos-pratiques/
      Le mieux c’est de poser la question plutôt à des gens qui vivent là-bas (les resorts ont tous une page « contact » ou un e-mail).

      Répondre
  3. laurence

    Rajat Ampat …..quelle destination de rêve ! Heureusement que tu es là pour donner un peu de consistance à mon rêve car je ne pense pas pouvoir y aller un jour (pas du tout dans mon budget 😥 )
    Au fait je suis ravie de t’avoir croisée sur le forum de la formation du photographe animalier ! 😉

    Répondre
  4. julie33

    Bonjour, votre voyage a l’air super j’envisage d’y aller cet hiver par contre l’hôtel que vous mentionnez « sorido bay resort » a l’air super par contre je trouve le prix abérant plus de 2000 euros par personne pour 7 jours Soit plus de 4000 à deux. est ce vraiment cela le prix ou y a t-il qq chose de moins chère a cet hôtel?
    Merci

    Répondre
    • Corinne Bourbeillon

      @julie33: il y a des options moins chères que le Sorido Bay Resort, à Raja Ampat. C’est effectivement l’endroit le plus « luxueux » possible à Raja Ampat. Le resort est idéalement situé dans le détroit de Dampier, à quelques minutes des sites de plongée les plus intéressants. Le même propriétaire (Papua Diving) a aussi le Kri Eco Resort, sur la même île (Kri Island), plus abordable. Sinon, pour des budgets plus serrés, il y a aussi d’autres hôtels et resorts dont je dresse la liste dans cet article, ainsi que des « homestays » gérés par les locaux, autour de 500.000Rp indonésiennes (parfois plus), incluant l’hébergement et 3 repas par jour :
      http://petitesbullesdailleurs.fr/2013/03/03/voyage-raja-ampat-infos-pratiques/
      Consultez le site StayRajaAmpat dont je donne le lien dans l’article pour les possibilités d’hébergements à pas cher. Bons préparatifs !
      🙄

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

376 Partages
Partagez338
Tweetez34
+11
Épinglez3