Article mis à jour le 4 mai 2017

« Alors ? Raconte !… » Raconter Raja Ampat, pas si simple. J’ai la sensation de revenir du bout du monde. Je ne sais par où commencer.

Retour en Papouasie

  Ci-dessus, le « viewpoint » spectaculaire sur les îlots de Fam, emblématique des paysages de Raja Ampat… On aperçoit Otto, mon super guide de plongée papou, et ma binôme Sarah.

Raja Ampat, ce sont des miettes de roche karstique couvertes de forêt primaire au milieu d’une mer de corail. C’est un archipel de Papouasie, gouverné par l’Indonésie. C’est une nature (encore) préservée (mais pour combien de temps ?) où le National Geographic vient filmer les requins et les raies mantas. C’est un paradis de biodiversité pour plongeurs avides de merveilles sous-marines.

J’en reviens. C’est mon troisième voyage là-bas !

Et je n’en suis toujours pas rassasiée… 😍

Îlot dans l'archipel de Fam. Raja Ampat, Papouasie occidentale, Indonésie, janvier 2015.
Le récif grouille de vie. Raja Ampat, Papouasie occidentale, Indonésie, janvier 2015.

En savoir plus sur Raja Ampat :

→ Infos pratiques pour organiser son voyage
→ Mon 1er voyage de mars 2012 (Raja Ampat + Bali)
→ Mon 2e voyage de juillet 2012 (Alor + Raja Ampat)

Rennes-Sorong : un très long voyage…

Pour rejoindre l’île de Kri, à Raja Ampat, j’ai parcouru 14 994 km exactement depuis Rennes, selon le site Tripline avec lequel j’ai dessiné l’itinéraire ci-dessous. Le bout du monde.

En ce mois de janvier 2015, près de trois ans se sont écoulés, déjà, depuis mon tout premier périple à Raja Ampat. L’archipel est situé en Papouasie Occidentale, dans l’extrême est de l’Indonésie. Je rêve d’y retourner. C’est là que j’ai fait les plus belles plongées de ma vie.

Je prends l’avion quelques jours après les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes à Paris. Après l’horreur, j’ai dans ma ligne de mire deux semaines de vacances et d’insouciance.

Ce départ me fait l’effet d’un baume après ces événements terrifiants. Il y a quelque chose d’apaisant à contempler la Terre d’en haut, à glisser sur les fuseaux horaires dans la nuit, à quitter un monde pour un autre. L’iPhone se transforme en capteur d’instants.

C’est un long voyage, donc. Il commence en gare de Rennes, avec le TGV qui m’emmène directement à l’aéroport Charles-de-Gaulle à Paris. Environ 3 heures de trajet.

Premier tronçon aérien : Paris-Jakarta via Dubaï sur Emirates Airlines. Environ 14 heures dans les airs et une courte escale au milieu. À l’arrivée, j’ai prévu une nuit de repos près de l’aéroport de Jakarta avant de redécoller le lendemain pour la Papouasie.

Deuxième trajet aérien : Jakarta-Sorong via Makassar sur Garuda Airlines. Près de 6 heures dans les airs avec une escale un peu longuette au milieu.

J’arrive à Sorong au lever du jour. Il ne reste plus qu’une quinzaine de minutes de route jusqu’à l’embarcadère et une heure et demie de traversée en bateau rapide pour atteindre mon but : l’île de Kri.

On me pose souvent la question du temps passé dans les transports… Pour ce voyage, à la louche, depuis Rennes, cela représente environ 24 heures en tout. Avec les escales et si on s’accorde une nuit de repos, il faut pas loin de deux jours au total pour rallier Raja Ampat depuis l’Europe ! Mais ça en vaut la peine.

Pendant la traversée entre Sorong et Kri, un banc de dauphins croise notre route, comme un heureux présage. Quand le triangle familier de Kri commence à se préciser à l’horizon, je n’y tiens plus !

Je vais retrouver l’île dont je rêve depuis de si longs mois. Je vais revoir le ponton du Sorido Bay Resort et son incroyable trou bleu au milieu du corail. Et puis, surtout, cette fabuleuse, extraordinaire, unique profusion de vie sous l’eau. Raja Ampat, enfin !

Kri Island, Raja Ampat. Papouasie occidentale, Indonésie, janvier 2015.
Le ponton du Sorido Bay Resort. Raja Ampat, Papouasie occidentale, Indonésie, janvier 2015.
Le ponton du Sorido Bay Resort et son trou bleu au milieu du corail. Raja Ampat, Papouasie occidentale, Indonésie, janvier 2015.

  Ci-dessus, l’île de Kri et le ponton du Sorido Bay Resort.

Le bateau de Papua-Diving dans l'archipel de Fam. Raja Ampat, Papouasie occidentale, Indonésie, janvier 2015.
Bateau traditionnel. Archipel de Fam, Raja Ampat. Papouasie occidentale, Indonésie, janvier 2015.

Petit rappel historico-politique : la moitié occidentale de l’île de Nouvelle-Guinée, autrefois colonisée par les Néerlandais, a été annexée par l’Indonésie en 1963 (la moité orientale est aujourd’hui la Papouasie Nouvelle-Guinée). Les Indonésiens se sont comportés en envahisseurs et l’armée a commis des massacres. Aujourd’hui encore, le mouvement séparatiste papou continue de mener des actions et les autorités indonésiennes n’hésitent pas à réprimer brutalement toute manifestation, même pacifique. Je referme la parenthèse, mais quand on va dans les provinces indonésiennes de Papouasie en tant que touriste, il faut aussi avoir conscience que la région est instable et n’est pas exactement un « paradis » pour tous les Papous qui y vivent…

Voyage Indonésie : Raja Ampat - janvier 2015

Indonésie : Raja Ampat - janvier 2015

50 commentaires

  1. benoit

    Waouh!
    Génial, et d’autant plus motivant que nous partons vendredi pour Paris KL -Makassar-Sorong (le même vol Garuda)-Waisai – Kri – et une dizaine de jours en guesthouse à plonger dans le coin !

    Ben & Kayo

    Répondre
  2. domino

    Bonjour,
    Il gèle en Normandie et en ouvrant mon ordi me voilà transporté dans le monde fabuleux de Rajat Ampat, mon rêve depuis plusieurs années !! Vos photos sont toujours aussi magnifiques, car c’est avec ferveur que je vous suis dans tous vos voyages. Petite question ?? (au cas où ?) quelle est la meilleure période pour se rendre à Raja Ampat ? Merci pour tous ces bons moments que vous nous donnez dans ces jours si difficiles
    Dominique

    Répondre
  3. marcopolo8356

    Bonjour
    toujours fidéle à vos posts,,,,,,
    Rajat Ampat reste une destination que je voudrai découvrir ( et que je découvrirai ) , parce que vous m’y avez donné le virus, cette année c’était Rodrigues pour nous.
    Je continue toujours à attendre vos articles, pour m’évader, dans du bleu…Merci

    Répondre
  4. PIERRE DUHARD

    Nous faisons actuellement un tour du monde de 10 mois avec nos deux enfants (trois et cinq ans). C’est dans une échoppe à nouilles en Birmanie ,où nous sommes actuellement, qu’en discutant avec des espagnols nous avons appris l’existence de ce paradis.
    De liens en liens je tombe sur votre blog, c’est décidé en Mai 2015 nous rallierons Raja Ampat!!! Merci de nous avoir convaincu 😉

    Répondre
  5. Didier

    Cà y est ! J’ai décidé d’y aller ! 🙂
    Mais pourquoi faire, si ce n’est pour y pratiquer de la plongée ? Bah, ce ne sera évidemment pas le cas pour moi. 😥
    Alors, tout simplement pour y faire une pause, après un long voyage que je ferai en Asie…Quand ? Euuhh …2020 ou 2021, je ne travaillerai plus !! 😆
    Pfff! Encore 5 ans à attendre ! 🙁

    Répondre
    • Corinne Bourbeillon

      @Didier : ah, ah !!! Convaincu ? 😉 Rien qu’en snorkeling et en apnée, tu vas halluciner de toute manière. Et puis il y a aussi les îles elles-mêmes, les villages, les excursions dans la jungle, les oiseaux et autres bestioles terrestres, et puis la possibilité de faire du kayak. Pour un amoureux de la nature comme toi, même privé de plongée-bouteille, ce sera forcément top. Patience, patience…

      Répondre
    • Hélène

      Pas de soucis pour les non plongeurs!!!J’y suis allée il y a deux ans,en Juillet, je ne suis pas plongeuse, et j’ai adoré…..En snorkelling, j’ai pu admirer des raies mantas et maintes autres bestioles, le son des oiseaux, le silence, les bruits étranges, le paysage, les couchers de soleil, le ciel, un tour en canoë, le farniente qui prend tout son sens là bas, on se sent tellement loin de tout…

      Répondre
  6. Eric

    Bonjour
    Et merci! par les temps qui courent un texte des images comme les tiennes font un bien fou!
    Donc merci c’est sympa c’est gratuit et cela fait du bien au moral 🙂

    Répondre
  7. Catherine

    Tiens, tiens, tiens… comme ça tombe bien cette petite fenêtre du matin pleine de belles images… 🙂
    Nous avons justement un vol vers Jakarta avec Emirates en avril et sommes en train de nous demander Raja Ampat ou Sidapan… 🙄
    Comme on embarque notre petit gars de 10 ans avec nous qui ne rêve que d’une chose : être dans un avion pour faire le plus d’heures possible 😀 et plonger à nouveau… Ok, ça fait 2 😉 , c’est vrai que j’hésite toujours pour Sidapan – on en avait déjà parlé et on avait finalement choisi Koh Tao pour notre première immersion en octobre dernier, où nous avons d’ailleurs choppé le virus « bulles » en famille-
    Bref, merci pour ces belles images, merci pour ces bouts de rêve partagés…

    Et sinon, avec un pitchoun, Raja Ampat ou Sidapan (on pensait au seaventure dive resort?) ?

    Répondre
    • Corinne Bourbeillon

      @Catherine : Sipadan est plus facile à rallier que Raja Ampat, et moins compliqué en termes de logistique (hébergements, temps de transport, etc.) avec un petit voyageur, si intrépide soit-il (et moins cher aussi, pour un périple en famille). Mais Raja Ampat a un goût d’aventure, de paradis sauvage, de bout du monde vraiment exceptionnel…

      À Sipadan, je ne connais pas la plateforme Seaventure, seulement de l’extérieur. Mais j’en ai eu de bons échos. Ceci dit, avec un enfant, c’est peut-être mieux d’être logé à Mabul même, sur l’île, où il y a la plage, le village, d’autres enfants ?… Le beach resort de Scuba Junkie peut être une bonne option.

      Répondre
      • Catherine

        @ Corinne : merci pour ta réponse. Raja Ampat nous fait effectivement vraiment rêver pour tout un tas de bonnes raisons… reste maintenant à boucler le budget 😉 Pour l’instant on a le vol sec sur Jakarta…
        Vais me replonger – c’est le cas de le dire – sur les différents sites…
        Notre instructeur à Koh Tao, nous a parlé de Seaventure et nous en a dit beaucoup de bien en terme de plongées…
        bref… je cogite, je cogite… Ce qui fait partie du plaisir du voyage aussi 🙄

  8. Hélène

    no comment….je like……
    Comme la plupart ici, je crois que tout le monde ici apprécie ce post qui nous permet de nous évader en plein mois de Février!!
    Merci, merci, merci!!!On en redemande!!!

    Répondre
  9. Alimata

    Je n’en reviens pas, Corinne est à son 3ème séjour aux R4 alors que je n’en suis qu’à mon 2éme. Pourtant j’ai commencé à y aller bien avant elle ➡ la vie est vraiment trop injuste 😡
    Notre « backpakeuse de luxe » n’a pas usurpé son surnom quand je compare sa nuit douillette à Jakarta et son resort **** avec mon voyage non stop et ma paillote en palmes tressées sur pilotis ❗
    Je plussoie que les R4 ne sont pas faciles d’accès, mais c’est justement ce qui a permis jusqu’à présent de les préserver du tourisme de masse. Profitez-en car visiblement avec la rapidité avec laquelle se construisent les resorts et les aéroports, le charme de cette belle province risque d’en pâtir fortement et comme dit un copain « bientôt il y aura des hordes d’anglais abreuvés de bières en train de regarder les matchs de la premier league sur des écrans géants » 😥
    A propos du contexte politique de la Papouasie Occidentale ➡ JE SUIS PAPOU !!

    Répondre
    • Corinne Bourbeillon

      @Alimata : hé, hé… Fallait pas commencer par me donner l’idée d’y aller 😈 Pour le reste tu sais bien que ça fait un moment que je me la joue « baroudeuse douillette » et que je ne traîne plus de backpack !!! Faut croire que je suis moins Indiana Jones que princesse au petit pois… 😀
      Blague à part, la difficulté d’accès est sans doute la meilleure protection, pour l’instant, des Raja Ampat. Pas sûr que ça dure bien longtemps.

      Répondre
  10. loscarinho

    Comme tout le monde je vais vous remercier de nous faire toujours rêver !! Grâce à vous j’ai plongé à Sipadan qui est, pour l’instant et de loin mon plus beau séjour plongée !! 😉
    En mars, je pars aux Maldives faire une croisière plongée et je pense que Raja
    Ampat sera ma 1ère destination en 2016. va falloir commencer à préparer ce voyage !! 😀

    Répondre
    • Corinne Bourbeillon

      @Loscarinho : oui, Sipadan parvient à rester spectaculaire au fil des années. Bonnes plongées aux Maldives, alors. Quant à Raja Ampat… j’ai déjà dit beaucoup de choses dans l’article ci-dessus !!! 8)

      Répondre
  11. fabien

    Encore une magnifique invitation au voyage… Après avoir suivi vos « bulles » aux Perhentians et Sipadan, comment ne pas avoir envie de profiter de tous ces conseils en admirant ces images !

    Répondre
  12. Gisèle

    Bonjour Corinne

    Merci pour ce magnifique post …..j’y étais du 25 Janvier au 8 Février ou j’ai fait une croisière de 12 jours , je ne connaissais mais c’était un rêve de plongeuse et mon rêve c’est réalisé pour avoir bourlinguer dans pas mal de pays pour plonger je doit dire que ce voyage m’a pris aux tripes et a ce jour reste le plus beau voyage plongée de ma vie et aujourd’hui je n’ai qu’une envie c’est d’y retourner ! Qu’importe si c’est loin pour ralier les Raja Ampat ce qui compte c’est d’avoir conscience d’avoir admirer une nature encore intacte 🙂
    J’ai une question Corinne à tu plonger à Komodo ? avant de retourner aux Raja Ampat j’aimerai bien tenter une croisière à Komodo ! Merci

    Répondre
  13. nuse

    Salut

    Super tes comptes rendus ça donne envie.

    J’ai trois semaines fin avril début mai de vacances. Je me demande si c’est pas trop tard pour aller a raja ampat au point de vue météo au risque de me faire remuer pour les plongées … qu’en dis tu?

    Répondre
    • Corinne Bourbeillon

      @Nuse : je ne peux pas prévoir la météo !!! Donc je ne peux que te répondre que je n’en sais rien du tout… Tout dépend de l’endroit où tu te trouves. Si c’est proche des sites de plongée, ça ne fera pas grande différence en cas de vent ou de houle si c’est l’affaire de 5-10 mn de trajet. Pour ma part, j’ai déjà séjourné à Raja Ampat en juillet, où il pouvait y avoir des journées très venteuses, ça ne m’a pas empêchée de plonger.

      Répondre
  14. Céline Charbonneau

    On revient de 3 sem à RajaAmpat …on est demeuré à Yenkoranu resort à pulau Kri ….un régal ….les fonds marins sont magnifiques !

    Répondre
  15. Nicole

    J’ai rêvé avec  » petites bulles d’ailleurs  » plusieurs semaines avant de partir au Raja Ampat et voilà……..le retour s’est fait hier, déjà!
    Mais le rêve de plusieurs mois s’est changé en réalité…tout y était….les paysages, la diversité, la vie intense sous l’eau, mes premières tortues, mantas,….la couleur, les bancs de carrangues, de barracudas, ….aux proportions inimaginables, la rencontre avec un espadon! , et le surprenant Ghost Pipe Fish déjà croisé au Lembeh!
    Accueil souriant dans des villages malgré la barrière de la langue…
    C’était surprenant, magique, majestueux….à vivre!
    N’hésitez pas………merci à  » petites bulles d’ailleurs » pour les rêves futurs qui se transformeront j’espère en réalité.

    Répondre
    • Corinne Bourbeillon

      @Nicole : merci de ce petit message enthousiaste ! Ravie d’avoir contribué à transformer le rêve en réalité !!! Il faut reconnaître que Raja Ampat est un endroit à part… Je serais presque jalouse, je n’ai pas réussi à y croiser d’espadon, moi !!! 😀

      Répondre
  16. Yoann

    Bonjour Corinne,

    Tout d’abord merci pour ton site qui est vraiment génial et dépaysant !!
    Ca donne vraiment envie de faire un tour du monde spécial plongée 🙂

    Pour Raja Ampat, je voulais avoir si avec un Padi Open Water nous pouvions faire bcp de plongées compte tenu de notre « limite de profondeur » ?

    Merci encore 😉
    As tu fait des plongées supérieures à 18 metres à chaque fois ou non ?

    Répondre
    • Corinne Bourbeillon

      @Yoann : oui, vous pourrez plonger à Raja Ampat avec seulement l’Open Water. Les guides adaptent le profil des plongées en fonction du niveau des participants. Vous n’irez pas ou guère au-delà de vos prérogatives, tout simplement. Il y a même des débutants qui passent leur Open Water là-bas (sacré veinards, ils vont avoir du mal à trouver aussi bien comme sites de plongée, ensuite).

      Pour ma part, oui, je faisais des plongées supérieures à 18 mètres sur quasiment tous les sites, puisque j’ai l’expérience et le niveau pour le faire. Ce n’est pas parce que vous êtes limités à 18 mètres que cela vous interdit de plonger sur les sites où on peut aller plus profond. Vous resterez à la profondeur qui vous convient. La plupart des sites à Raja Ampat se prêtent à des plongées tout niveaux.

      Répondre
      • Yoann

        Merci bcp pour votre réponse.

        Je confirme, nous avons passé notre PADI au Mexique…(dur dur de trouver des plongées aussi belles après 🙂 )

        C’est une bonne nouvelle en tout cas si il y a tout de même des plongées à faire tout en restant sous 18 métres

  17. Muriel

    Bonjour Corinne,
    apparemment j’étais à Kri en même temps que toi, mais en homestay (à Yenkoranu). C’est mon deuxième séjour et c’est toi qui m’avait convaincu d’y aller l’année dernière, grâce à ton excellent post Raja Ampat pratique. Si j’avais su, ç’aurait été l’occasion de te payer un coup à boire pour te rencontrer et surtout te remercier (mais le Sorido est un peu loin de Yenkoranu et surtout, il y a une barrière sur la plage devant le Kri eco resort qui empêche de passer).
    Bon dans tous les cas, ce sont pour moi aussi les plus belles plongées que j’ai faites, même si je n’ai pas eu la chance de voir les mantas océaniques à Blue Magic alors qu’elles étaient dans le coin. Mais pour le reste, tout y était. Et simplement un petit coup de snorkeling sur le récif devant l’île vaut déjà mieux que les meilleurs plongées de certains endroits sur terre (ou en mer d’ailleurs).
    Encore merci de m’avoir fait découvrir ce paradis. Quelque chose me dit que j’y retournerai, en espérant que ça ne se développe pas trop vite (l’agrandissement de l’aéroport de Sorong me fait un peu peur) …
    Au plaisir de lire ton blog
    Muriel

    Répondre
  18. Thierry

    Hello Corrine,
    encore un voyage hallucinant de beauté. Tes photos sont absolument magnifiques et ta passion communicative. Je ne me lasse pas de consulter tes carnets de voyage.
    Encore bravo et merci. Thierry

    Répondre
  19. mohela

    Bonjour Corinne,

    Ca y est je suis décidée!! je suis convaincue que c’est bien à raja ampat que je dois aller. j’essaie de m’organiser, j’ai bien compris, tu n’es pas une agence de voyage mais je connais mal cette région, je dois partir en mai. question météo, qu’en penses-tu? le reste j’ai les infos, j’embêterai pas , promis!

    merci et belle journée

    Répondre
    • Corinne Bourbeillon

      @Mohela : je n’en sais rien du tout… Je ne suis jamais allée là-bas en mai. C’est la période entre deux saisons, semble-t-il, encore que les saisons ne soient pas très marquées à Raja Ampat. La météo sur cet archipel de Papouasie occidentale, comme je l’explique dans le post « Infos pratiques pour organiser son voyage à Raja Ampat » est chose bien difficile à prévoir pour moi qui vit à Rennes en Bretagne… Les infos dont je dispose sont compilées ici :
      http://petitesbullesdailleurs.fr/2013/03/03/voyage-raja-ampat-infos-pratiques/
      Le mieux c’est de poser la question plutôt à des gens qui vivent là-bas (les resorts ont tous une page « contact » ou un e-mail).

      Répondre
  20. laurence

    Rajat Ampat …..quelle destination de rêve ! Heureusement que tu es là pour donner un peu de consistance à mon rêve car je ne pense pas pouvoir y aller un jour (pas du tout dans mon budget 😥 )
    Au fait je suis ravie de t’avoir croisée sur le forum de la formation du photographe animalier ! 😉

    Répondre
  21. julie33

    Bonjour, votre voyage a l’air super j’envisage d’y aller cet hiver par contre l’hôtel que vous mentionnez « sorido bay resort » a l’air super par contre je trouve le prix abérant plus de 2000 euros par personne pour 7 jours Soit plus de 4000 à deux. est ce vraiment cela le prix ou y a t-il qq chose de moins chère a cet hôtel?
    Merci

    Répondre
    • Corinne Bourbeillon

      @julie33: il y a des options moins chères que le Sorido Bay Resort, à Raja Ampat. C’est effectivement l’endroit le plus « luxueux » possible à Raja Ampat. Le resort est idéalement situé dans le détroit de Dampier, à quelques minutes des sites de plongée les plus intéressants. Le même propriétaire (Papua Diving) a aussi le Kri Eco Resort, sur la même île (Kri Island), plus abordable. Sinon, pour des budgets plus serrés, il y a aussi d’autres hôtels et resorts dont je dresse la liste dans cet article, ainsi que des « homestays » gérés par les locaux, autour de 500.000Rp indonésiennes (parfois plus), incluant l’hébergement et 3 repas par jour :
      http://petitesbullesdailleurs.fr/2013/03/03/voyage-raja-ampat-infos-pratiques/
      Consultez le site StayRajaAmpat dont je donne le lien dans l’article pour les possibilités d’hébergements à pas cher. Bons préparatifs !
      🙄

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

413 Partages
Partagez370
Tweetez34
Enregistrer3
Partagez6