fbpx

Publié le 17 février 2013 / Mis à jour le 3 octobre 2017

En Polynésie, il n’y a pas que les lagons, les cocotiers et les yukulélés. Il y a aussi l’océan et les baleines !

Un baleineau pas farouche

À part à la télé, je n’avais encore jamais vu de baleine, avant ce voyage en Polynésie, en octobre 2012.

C’est arrivé dans l’archipel de la Société, près de l’île de Maupiti, côté océan, bien sûr.

C’était lors d’une sortie plongée, avec l’adorable Lionel Clin, moniteur de Maupiti Nautique [EDIT : le centre de plongée de Maupiti porte désormais le nom de Maupiti Diving et il est tenu par Yannick et Nelly]. C’est la seule structure de l’île pour faire de la plongée sous-marine en bouteille (enfin, « structure » est un bien grand mot, disons que c’est la maison de Lionel qui fait office de centre, et, pour plonger, il suffit de le contacter : il organise tout pour vous, il vient vous chercher et vous conduit à son bateau).

Ce jour-là, nous sommes quatre sur le bateau : un couple de plongeurs français, Emmanuelle et Bruno, Lionel et moi-même. Nous venons de terminer notre plongée.

Encore trempés, on se prépare à retourner à l’île quand Lionel repère le dos gris d’une baleine, entre deux vagues.

Maupiti. Rencontre avec une baleine. Polynésie, octobre 2012.

Maupiti. Rencontre avec une baleine. Polynésie, octobre 2012.

Vite, je reprends mon gros caisson étanche contenant l’appareil-photo, avec lequel je viens de faire des images sous l’eau.

Je n’ai pas le temps d’essuyer le dôme, sur lequel ruissellent encore les gouttes. Avec le poids du caisson, la houle et les gouttes d’eau, les photos seront pourries, mais tant pis.

Nous scrutons les vagues, quand tout à coup, tout près de nous, à bâbord, il y a ce drôle de bruit : « Pfffff… pschiiit… » À 2 mètres de la coque du bateau à peine, on voit surgir une baleine !

Ou plutôt, un baleineau. Oui, il est plus petit que la baleine aperçue plus loin (la mère, vraisemblablement), mais de belle taille quand même ! Sûrement plus gros que notre bateau.

Maupiti. Rencontre avec une baleine. Polynésie, octobre 2012.

Pas farouche du tout, il est venu nous voir de près, de vraiment très près – on s’en rend bien compte sur l’une des pauvres photos que j’ai réussi à prendre, puisqu’il y a même dans le cadre, dans le coin gauche, les cheveux blonds d’Emmanuelle…

Maupiti. Rencontre avec une baleine. Polynésie, octobre 2012.

On a juste le temps d’apercevoir son petit œil curieux, un bref instant, et le voilà qui plonge ! Il sonde sous le bateau, disparaît, et ressort de l’autre côté, à tribord ! Il reste un peu en surface, prenant ses distances, cette fois-ci, puis disparaît à nouveau sous l’eau.

Incroyable ! ! !

Maupiti. Rencontre avec une baleine. Polynésie, octobre 2012.

On hésite un instant à se mettre à l’eau, en palmes-masque-tuba seulement, pour tenter de revoir les baleines, mais les vagues et le courant nous en dissuadent.

On rentre, surexcités, émerveillés… N’en revenant pas de notre chance.

Le souffle de la baleine

Depuis que je fais de la plongée sous-marine (mes premières bulles remontent à 1999), j’ai eu la chance de croiser la route (sur un bateau ou sous l’eau) de quelques grosses bêtes qui vivent dans la mer : des dauphins, des requins, des poissons-lunes, des raies-mantas et même des requins-baleines (enfin, UN requin-baleine, à Richelieu Rock, en Thaïlande, en 2006)…

Mais jamais encore, je n’avais rencontré de baleine.

Alors, forcément, ça fait quelque chose de voir surgir de l’eau, tout près du bateau, l’énorme dos gris et ruisselant d’une grosse bête qui fait « Pffff… » Avant même d’être impressionnée par le spectacle, par la taille de l’animal, je suis touchée, bouleversée, par son souffle.

Il n’y a pas plus émouvant que ce chuintement, cette expiration, qui veut dire : cette bête n’est pas un poisson, cette bête est comme moi, elle respire de l’air, tout pareil que moi…

Bref. J’ai rencontré ma première baleine à Maupiti, en Polynésie. Et je ne m’en remets toujours pas.

😲

Voyage en Polynésie - octobre 2012

Polynésie : Maupiti + Rangiroa + Moorea - oct 2012

28 commentaires

  1. Jeremy Janin

    Arf, j’en ai des frissons pour toi 🙂
    J’en ai vu de très très (trop?)loin en Australie, je rêve d’en revoir un jour, ça doit être magique de les voir d’aussi près.

    Répondre
    • Corinne

      @Jérémy Janin : oui, c’est vraiment magique !!! Le dire c’est une chose, le vivre c’en est une autre… Nous étions encore à la bonne saison. Elles peuvent être très nombreuses dans les parages.

      Répondre
    • Corinne

      @Manta: oui, c’est beau, incroyable, émouvant… Tu n’imagines pas comme je suis heureuse d’avoir eu la chance de vivre un moment pareil !!!

      Si je dois retourner en Polynésie un jour, je me renseignerai d’abord sur la saison des baleines pour mettre toutes les chances de mon côté et avoir l’occasion de revivre ça… (soupir)
      🙄

      Répondre
  2. Julien

    Nous avons également eu la chance de nager avec elles à Moorea, et de toutes les rencontres faites en Polynésie celle ci reste la plus belle (à égalité avec mes mantas 😛 )
    Elles étaient coté lagon nous avons donc pu nager avec et entendre le Male chanter !! Un concentré de bonheur cette journée !
    Je pense t’envoyer un mail rapidement, nous préparons un voyage en Thaïlande et je risque d’avoir besoin de tes lumières pour les plongées

    Julien

    Répondre
    • Corinne

      @Julien : côté lagon !!! Wahou… Et vous avez même entendu le fameux chant des baleines… Fantastique !!! Ça devait être vraiment extraordinaire… Va falloir que j’y retourne, moi aussi je veux vivre ça !!!

      Pour la Thaïlande, n’hésite pas à m’envoyer un petit mot en privé… 🙂

      Répondre
  3. Nono

    Moi j’en ai vu pas mal mais toujours mortes… Elles étaient venues agoniser sur la côte… Ce doit être merveilleux de les voir nager !

    Répondre
    • Corinne

      @Nono: Merveilleux, oui, c’est le mot… 🙂
      Je n’avais jamais vu de baleine ni morte ni vivante avant ce jour d’octobre 2012. J’espère bien en voir d’autres, et bien vivantes !!!

      Répondre
  4. Denis

    Cela me fait penser à mon séjour « cachalot » à l’île Maurice. J’ai eu la chance de nager au milieu d’un banc de cachalots et c’est une expérience incroyable.
    Dommage que tu n’aies pas pu nager avec.

    Répondre
    • Corinne

      @Denis: arf, ça devait être quelque chose, dis…

      Pour ma part, c’était déjà une sacrée première, cette rencontre ! Se mettre à l’eau, vu les conditions de mer ce jour-là, eût été un peu hasardeux. Mais j’espère bien avoir la chance de revoir des baleines, et de pouvoir nager non loin d’elles, un jour…
      😉

      Répondre
    • Corinne

      @Laurence: rencontre carrément géniale, oui !!! Je n’ai qu’une envie, revivre ça, mais en nageant avec les baleines, la prochaine fois…
      🙄

      Répondre
  5. Piotr

    Mais… mais… comment est-ce possible, j’ai vu une baleine avant toi 🙂
    Bon, ok, pas du tout d’aussi prés…

    Pour moi, ce fut dans les nord de l’Islande… mais je ne serai pas contre le fait de les croiser dans une mer plus chaude 🙂

    Répondre
    • Corinne

      @Piotr: heureusement que je n’ai pas l’exclusivité sur les baleines du monde entier… 😀
      Maintenant, je rêve de pouvoir nager avec elles !!!!

      Répondre
    • Corinne

      @Curieuse Voyageuse : exceptionnel, c’est certain !!! 🙂 Ravie d’avoir partagé ce moment avec toi via mes Petites Bulles d’Ailleurs !

      Répondre
  6. Stéphane

    Étonné de voir qu’après tout ces voyages, tu n’as vu une baleine en oct 2012! Moi la première que j’ai vue c’était à Sydney pendant la saison en octobre. Un souvenir exceptionnel, j’ai été étonné de voir ce monstre!

    Répondre
  7. Ludovic/Wet&Sea

    Cool les baleines 🙂 toujours un super souvenir, moi c’était il y a 3 ans un beau jour d’octobre aussi, au sortir du port de Saint Gilles à la Réunion, en face du spot de surf des Roches Noires.
    Elle était tellement près du rivage que les surfers accouraient en paddlant sur leur planche, se mêlant aux plongeurs et comme la journée n’était pas assez belle, soudain un banc de daiuphins est apparu et s’est glissé parmi les surfers, les plongeurs et la baleine. 😮

    Mais va donc faire un tour sur l’Ile de la Réunion en Septembre/Octobre, je suis sur que des connaissances communes se feront un plaisir de t’emmener plonger avec des baleines et même quelquefois leur baleineau. 8)

    Répondre
  8. Mélissa

    Waaaah… quelle chance, Corinne!
    J’imagine le corps malgré tout massif du baleineau onduler et voir cet oeil que tu décris surgir de l’eau pour vous regarder… quel moment ça a du être!

    Répondre
    • Corinne

      @OlympiaOnBoard : merci pour le lien ! Je suis déjà allée moi aussi dans la baie de Samana, en République dominicaine, il y a longtemps, deux fois, mais hors saison des baleines, hélas… Ce que tu as vu est bien plus spectaculaire encore !!! Que d’émotion…
      🙄

      Répondre
  9. Manon

    Le rêve! Je n’ai pas eu la chance d’en voir encore, ça doit être un moment exceptionnel! Merci pour ce récit et ces photos…

    Répondre
  10. TIHOTI DE MAUPITI

    bonjour Corinne , J’habite a Maupiti depuis 14 ans et , bien sur connait Lionel car je plonge reguleirement avec lui quad il n’a pas trop de monde ….En ce moment , les baleines sont bien là , a Maupiti , et que même hier , deux de ces mamiferes sont entrées dans le la gon ce qui a mobilisé une partie desbateaux de Maupiti pour les guider vers la sortie car le lagon est peu profond a certains endroits et elles risquaient de se blesser sur les coraux , ou pire , s’echouer …Opération menée a bien et avec la participation de Lionel ( la video devrait etre bientôt sur la toile ) Les baleines sont coutumiere du fait et c’est , pour moi , la quatrieme fois que ca arrive et il y a de plus en plus de baleines autour de Maupiti , en moyenne 10 a 15 avec leurs petits , donc si tu reviens un jour a Maupiti , la saison des baleines est de juillet a novembre , periode où elles viennent mettre bas dans nos eaux ….C’est magique de pouvoir les approcher de la sorte et je ne m’en lasse pas , ‘est sur ! il y a ausi les raies mantas dans le lagon , là aussi c’est un des deux seuls sites en polynesie ou l’on peux approcher de tres près des raies mantas…Un vrai paradis ce Maupiti !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error:
109 Partages
Partagez92
Tweetez15
Enregistrer2
Partagez