Wobbegong ou requin-tapis barbu. (Raja Ampat, Papouasie, Indonésie. Mars 2012)
Wobbegong ou requin-tapis barbu. (Raja Ampat, Papouasie, Indonésie. Mars 2012)

Je n’en ai pas fini avec Raja Ampat ! Laissez-moi vous présenter un monstre bizarre, très répandu dans ces eaux : le requin-tapis barbu ou « wobbegong ».

Wow… encore un monstre !

Il y a vraiment de drôles de trucs, sous l’eau… La nature semble capable d’inventer des formes de vie à l’infini, en particulier sous la mer. Plus je plonge, plus ça me stupéfie.

😲 😮

Ma collection de monstres sous-marins – rappelez-vous les abominables petites créatures de Lembeh – s’enrichit. Voici le requin-tapis barbu, que les anglophones appellent wobbegong.

Wobbegong ou requin-tapis barbu. (Raja Ampat, Papouasie, Indonésie. Mars 2012)

Wobbegong ou requin-tapis barbu. (Raja Ampat, Papouasie, Indonésie. Mars 2012)

C’est une bête plutôt rare. Je ne l’avais encore jamais rencontrée en plongée, avant ce séjour de mars 2012 à Raja Ampat, en Papouasie indonésienne.

Presque invisible sur le fond

C’est un requin, donc. Ça ne se voit pas forcément au premier coup d’œil. D’abord parce que le plus souvent, on ne le remarque même pas. Sa robe brun-gris tachetée est une super tenue de camouflage sur le fond.

Ensuite parce qu’il reste vautré dans les débris de corail, blotti sur le sable, ou planqué dans l’ombre, sans trop bouger, comme un tapis… (D’où le nom !)

Wobbegong ou requin-tapis barbu. Raja Ampat, Papouasie, Indonésie. Mars 2012.

Wobbegong ou requin-tapis barbu. Raja Ampat, Papouasie, Indonésie. Mars 2012.

En plus, il a de la barbe, ce requin. Enfin, des sortes d’excroissances autour de la gueule, un peu comme les poissons-scorpions. Leur forme rappelle les pointes de corail. Il achève ainsi de se confondre dans son environnement. Chaque fois qu’on en a rencontré un, lors de ces plongées à Raja Ampat, je n’avais rien vu. Sans l’œil exercé de mes guides sous l’eau, je serais passée à côté.

Il paraît qu’il a des dents quand même

C’est le genre de requin qu’on peut facilement approcher en plongée. Il ne bouge pas. Ou très peu. On peut venir tout près, lui coller flash et dôme de l’appareil-photo devant le museau, il ne bronche pas. Je vous livre ci-dessous une courte vidéo d’une minute où on aperçoit quelques-uns des wobbegongs que j’ai croisés à Raja Ampat.

→ Lien direct vers la vidéo : Wobbegongs – Raja Ampat sur Vimeo.

Gaffe quand même à ne pas venir trop près. Il a beau jouer les carpettes, avec sa bouche arrondie qui semble inoffensive, il paraît qu’il a de petites dents, ce requin. Mieux vaut éviter de l’effrayer ou de le déranger. On ne sait jamais…

→ Pour voir tous les articles sur mes plongées à Raja Ampat : un clic ici !

  Indonésie : Raja Ampat + Bali - mars 2012

47 Partages
Partagez28
Tweetez13
Enregistrer6
Partagez