Manta Sandy est le site de plongée le plus fameux de Raja Ampat. Normal, c’est un vrai « spa » à raies mantas ! La preuve en photos et vidéo.

Manta addict

Je suis une plongeuse pourrie-gâtée. J’ai déjà rencontré les mantas de Koh Bon (Thaïlande), les mantas de Nusa Penida (Bali), les mantas de Sangalaki (Bornéo), les mantas de Komodo (Flores)… Progressive et inexorable montée en puissance.

Les mantas, c’est comme ça : plus on en voit, plus on en veut… Mieux vaut ne pas commencer. Après, impossible de décrocher ! Et en plus, on doit augmenter les doses.

Résultat, je suis maintenant complètement addict aux raies mantas de Raja Ampat !

 
Malgré le manque de lumière cet après-midi-là – ciel gris et fin de journée – mon 7D s’est à peu près bien débrouillé.

Heureusement qu’on a fait deux plongées sur le site… Ma batterie s’est mise en rade à la première ! J’ai été « obligée », pour une fois, de savourer pleinement le spectacle uniquement avec mes yeux, sans objectif devant.

😉

Station de nettoyage

Pourquoi une telle concentration de raies mantas à cet endroit ? En fait, les belles géantes des mers viennent ici se faire débarrasser de leurs parasites et saletés par des petits poissons nettoyeurs.

C’est un spa, je vous dis ! Terme bien plus élégant que « station de nettoyage »… Les raies mantas en profitent aussi pour engloutir du plancton, quand le courant est de la partie.

Raie manta. Manta Sandy, Raja Ampat. Papouasie occidentale, Indonésie. Mars 2012.

Raie manta. Manta Sandy, Raja Ampat. Papouasie occidentale, Indonésie. Mars 2012.Bref. Le site de Manta Sandy est un bonheur pour les plongeurs !

Il suffit de se poser tranquillement sur le fond sableux, entre 15 et 20 mètres de profondeur, et d’admirer le spectacle.

Au-dessus des patates de corail, des dizaines et des dizaines de mantas ne cessent de tournoyer…

Elles n’en finissent pas de débouler du bleu, de tourner au-dessus du corail, de disparaître, pour réapparaître sans prévenir, de tous côtés. Elles semblent toujours plus nombreuses. Elles passent et repassent, se frottent à nos bulles, pas du tout effarouchées.

Certaines, plus curieuses, viennent même me lorgner de très très près. Elles ralentissent, me frôlent, planent un instant au-dessus de ma tête, puis s’éloignent dans un gracieux battement de nageoire. C’est incroyable ! ! ! Le premier émoi passé, reste la fascination. On ne se lasse pas de contempler cet interminable et splendide carrousel subaquatique.

😲

Mais l’heure tourne, les bars filent, la déco approche…

Alors il faut bien se résigner à remonter. Doucement, tranquillement, en accomplissant à notre tour de lents cercles vers la surface, pour continuer de profiter, jusqu’au bout, de cette vue fabuleuse sur la spirale des mantas.

Évidemment, tout le monde sèche sa bouteille sur des plongées comme celles-là…

Raie manta. Manta Sandy, Raja Ampat. Papouasie occidentale, Indonésie. Mars 2012.

Raie manta. Manta Sandy, Raja Ampat. Papouasie occidentale, Indonésie. Mars 2012.

Manta Sandy, Raja Ampat. Papouasie occidentale, Indonésie. Mars 2012.

Manta Sandy, Raja Ampat. Papouasie occidentale, Indonésie. Mars 2012.

Manta Sandy, Raja Ampat. Papouasie occidentale, Indonésie. Mars 2012.

Manta Sandy, Raja Ampat. Papouasie occidentale, Indonésie. Mars 2012.

Manta Sandy, Raja Ampat. Papouasie occidentale, Indonésie. Mars 2012.À mes yeux de plongeuse, il n’y a pas plus beau spectacle qu’une raie manta qui nage… La manta surpasse toutes les autres créatures sous-marines en grâce. Ce mélange d’élégance et de puissance est irrésistible.

Je mesure ma chance, d’avoir pu, là encore, assister à pareil ballet. Et je ne suis pas la seule… Tout le monde a des étoiles pleins les yeux, en remontant sur bateau !

Manta Sandy est un site vraiment exceptionnel. Les mantas sont garanties à 95 %. Il a aussi l’avantage d’être plus facile à plonger que le site voisin, Manta Ridge, car un peu moins exposé au courant.

Mais ce qui est extraordinaire à Raja Ampat, c’est que même sur les sites qui ne sont pas des « manta points », il n’est pas rare de croiser un ou deux mantas, au hasard des plongées, notamment sur le bien nommé Blue Magic… Pensez à lever le nez, quand vous êtes scotchés à un nudibranche ou un hippocampe pygmée !

→ Pour voir tous les articles sur mes plongées à Raja Ampat : un clic ici !

  Indonésie : Raja Ampat + Bali - mars 2012

125 Partages
Partagez99
Tweetez25
Enregistrer1
Partagez