Vous avez aimé la fish pedicure ? Vous allez adorer la shrimp manucure ! Attention, ce privilège est réservé aux voyageuses plutôt aquatiques, qui n’ont pas peur de confier leurs ongles aux bons soins des délicates crevettes nettoyeuses.

Se faire faire les ongles… sous l’eau !

Je gardais cette photo pour plus tard. Pour la fin du récit de mon périple indonésien à Flores et Bali

Mais en solidarité avec les blogueuses « voyage », qui se lancent dans le défi Aventure, manucure et pédicure, à l’initiative d’Adeline, du blog Voyage etc., je me décide à la publier dès aujourd’hui !

Comment dire… On est pile dans le sujet ! ! ! Non ?

😂

Une "shrimp manucure", ça vous dit ?
Une « shrimp manucure », ça vous dit ?

Admirez cette mignonne crevette, qui me regarde bravement, droit dans les yeux, pour s’assurer qu’elle fait du bon boulot sur mes cuticules, ramollies par une longue immersion dans une eau salée tropicale à 28°C…

Je l’ai photographiée pendant une de mes plongées à Bali, près de Tulamben. Une plongée pour le « petit », à une station de nettoyage, comme on dit dans notre jargon de plongeurs.

Station de nettoyage

Les poissons – surtout des murènes et de gros mérous rouges, lors de cette plongée – viennent sur ce type de site se faire débarrasser de leurs parasites et saletés par les gentilles crevettes, dures à la tâche.

Ces courageux petits crustacés ne sont pas trop regardants sur les écailles qu’on leur présente. Les crevettes nettoyeuses viennent volontiers travailler sur les ongles des humains…

Il suffit de tendre la main, de poser les doigts sur le sable et de ne plus bouger. Hop, la danse des crevettes commence ! Elles font courir leurs pattes menues sur toute la surface de vos ongles, insistant dans les coins, repérant et gommant les plus minuscules imperfections. Du travail de haute précision…

Une "shrimp manucure", ça vous dit ?

Les plus motivés des plongeurs ôtent même quelques secondes leur détendeur (le truc qu’on met dans la bouche et qui sert à respirer) pour présenter leur bouche grand ouverte, comme les mérous, aux besogneuses crevettes. Il y en a souvent une ou deux, plus téméraires, qui se lancent alors dans un détartrage subaquatique, assez comique à observer… Et qui s’interrompt aussitôt le détendeur remis en place (il faut bien se remettre à respirer).

Mesdames les baroudeuses, je ne saurais trop vous recommander d’essayer la shrimp manucure lors de vos prochaines baignades en mer tropicale…

😎

  Indonésie : Flores + Komodo + Bali - juillet 2011

48 Partages
Partagez36
Tweetez12
Enregistrer
Partagez