Il fallait bien que je joue un peu avec le mode vidéo du Canon 7D sous l’eau.

La vidéo

J’ai fait ça à Batee Tokong, l’un des sites de plongée accessibles depuis Pulau Weh. Et la qualité d’image… wouhaou ! ! ! C’est autre chose que ce que je pouvais obtenir avec mon petit compact d’avant.

Plongez donc sans vous mouiller, avec ce mini-film subaquatique. En HD (haute définition), s’il vous plaît.

Sous l’eau

Bon, pour dire la vérité, j’ai un peu galéré. Sous l’eau, d’abord. Il y a cette fichue balance des blancs à faire.

Absorption des couleurs sous l'eau. (Source : Aqua-Photo.com)Mini-cours express : sous l’eau, on perd les couleurs. Elles sont absorbées une à une, à commencer par le rouge, dès 5 mètres, puis l’orange à 10 mètres, le jaune à 20 mètres, etc.

Plus on descend, plus tout vire au bleu…

(Le schéma ci-contre provient du site Aqua-photo.com.)

Petite parenthèse : je me souviendrai toujours de mon étonnement de novice, il y a quelques années, quand, m’étant écorché un doigt sur le corail, j’avais vu un liquide vert sombre sortir de la petite coupure sur ma peau… Très bizarre.

Je me suis dit, sur le moment, que j’avais dû me piquer à un truc pas net, qui m’avait laissé un venin ou un dépôt gluant sur la plaie. Ce n’était pas douloureux, donc je ne me suis pas inquiétée plus que ça. Ce n’est qu’une fois à la surface que j’ai compris.

Sous l’eau, le rouge vif du sang devient… vert !

😯

Donc, en photo sub, il faut indiquer à l’appareil numérique quelle nuance de « bleu » sous l’eau équivaut au blanc, pour qu’il réajuste tout en conséquence et restitue les couleurs disparues.

Lors de cette plongée à Batee Tokong, je fais donc une image du sable sur le fond. Voilà. Il a une nuance grise bleuâtre, mais c’est censé être ce qui correspond grosso-modo au blanc sous l’eau. Les images que je prendrai ensuite, ayant comme repère de blanc ce « bleu-gris », retrouveront ainsi leurs rouges et jaunes. Vive la magie du numérique !

Sauf que… Quand l’appareil se remet en veille, il faut que je retourne en arrière, dans les multiples photos prises entre-temps, pour lui indiquer à nouveau quelle est l’image choisie pour la balance des blancs lorsque je veux repasser en vidéo. (Amis non-plongeurs et non-photographes, vous suivez toujours ?)

Je ne me rends compte de tout ça qu’une fois sous l’eau, bien sûr. Je n’ai pas pris le temps de vérifier, au sec, comment enregistrer ce genre de réglage…

😀

C’est vous dire le nombre de scènes que je peux rater… Il faut réagir vite, déclencher tout de suite. J’enrage encore d’avoir laissé passer la nage ondoyante d’une jolie murène léopard, qui est passée juste sous mon nez. Le temps de réactiver mes réglages, elle avait filé !

À l’avenir, il faudra donc que je règle l’appareil pour qu’il mémorise systématiquement la balance des blancs pour la vidéo. Ou alors, j’opterai peut-être pour un filtre orange (bonne vieille technique d’avant le numérique), à placer vite fait devant l’objectif en cas de besoin. Que ceux qui ont déjà une expérience en vidéo sub n’hésitent pas à me donner leurs conseils.

À part ça, Batee Tokong, c’est un peu Murènes City… Il y en a partout. (Et pas une seule sur ma vidéo, grrr…) :-x

Une gentille murène, qui a accepté de me montrer ses dents pour la photo... (Pulau Weh, Gapang Beach).

Sur l’ordi

Bon, c’est pas le tout de faire de jolies images fluides en super définition. Après, il faut trouver les bons réglages sur l’ordi pour les encoder proprement, histoire d’avoir un rendu à peu près équivalent pour la diffusion sur internet.

J’ai choisi le mode HD 1280×720 sur le 7D. Une fois mes petites séquences stockées sur l’ordi, puis importées et montées sur Final Cut Express, vient le délicat moment de l’export. Tant que j’étais en basse définition avec les vidéos de mon petit compact, ça ne posait pas trop de souci. Dans la plupart des réglages à choisir, le rendu était conforme à l’original.

Là, pour la HD, c’est plus compliqué. J’ai fait pas mal de tests, ces derniers jours, pour trouver le bon compromis entre qualité de l’image et poids du fichier. À vue de nez, un export en MP4, avec le codec H264, débit réglé à 5120 Kbs ou  à 6144 Kbs, fréquence originale, taille originale, ça le fait à peu près… (Amis non-geeks et non-vidéastes, vous suivez toujours ?)

Après, il faut balancer tout ça sur le web. Pour me simplifier la vie, j’utilise la plateforme Vimeo, que je trouve bien supérieure à YouTube et DailyMotion, même si ces deux dernières offrent aussi la HD désormais.

Seulement, Vimeo encode et compresse à nouveau mon fichier, déjà encodé et compressé par mes petites mains. Résultat : on commence à distinguer les pixels dans les passages où domine le bleu et on perd en fluidité. Bref, pas facile de restituer, en ligne, la belle image d’origine.

Bon. C’est pas trop grave non plus, hein. C’est juste pour une diffusion web, histoire de partager mes bulles avec vous… (Mais quel boulot !)

:roll :

  Indonésie : Pulau Weh [Sumatra] - mars 2010

  1. tout simplement super tes videos …, je vais bien finir par m’y mettre aussi 😉

    Pour ta balance des blancs, tu ne peux pas opter pour une temperature de couleur et la figer lors de ta plongee ?

  2. Je suis ton blog depuis quelques semaines et je suis tombé sous le charme immédiatement…

    Pour la balance des blanc, même si ça ne vaut pas un réglage enregistré, j’ai vu des plongeurs avec au poignet une plaque de plastique blanc. Comme ça tu as toujours une surface blanche pour faire ta balance…

  3. Superbe cette vidéo ! Franchement ça rend hyper bien. Et merci pour toutes ces explications techniques, très très utiles pour moi qui découvre ce monde de la photo sous l’eau… j’avais réalisé que sous l’eau tout devenait bleu, mais je n’avais pas poussé la réflexion beaucoup plus loin 😉

    Si tu shootes en raw, tu pourrais t’affranchir de la balance des blancs pour la photo ? Je ne l’ai jamais fait jusqu’à présent, mais je me dis que ça peut être utile dans ce cas. Ou sinon fixer la température manuellement, comme le suggère un lecteur plus haut.

    Ce qui est finalement étrange, c’est que les photos/vidéo ne représentent pas vraiment ce que tu as vu, mais plutôt les couleurs « réelles » ?

  4. Une abondance de poissons et des couleurs qui explosent avec cette myriade de poissons rouges… 💡 de quoi donner l’envie d’aller tremper ses palmes et buller dans les eaux indonésiennes !! On en redemande !!! 8)

  5. Salut,
    c’est bien les vidéos, mais ça donne encore plus envie d’aller plonger! Bravo pour les images, pour le montage… et comme dans une pub pour Fingers, juste une petite remarque, on ne pourrait pas en avoir un petit peu plus long ? 😈
    Et merci pour les explications techniques, je vais retourner examiner mon propre petit APN et voir si, moi aussi, juste en photo, je peux régler la balance des blancs. 😕

  6. @PhilippeB: Oui, tu devrais t’y mettre. Mais c’est comme la photo, une fois qu’on commence, on se laisse très vite happer!
    Certes,je pourrais tenter de jouer sur le réglage de la température de couleur, mais le problème, c’est que sur une même plongée, on ne reste pas tout le temps à la même profondeur, et donc, la lumière varie: on n’a pas la même absorption de couleurs à 5 m ou à 20 m… La balance des blancs, on peut la réajuster en la refaisant chaque fois qu’on change de profondeur. En revanche, ça n’est évident de zapper sur la bonne température de couleur, je pense, chaque fois qu’on remonte de quelques mètres. Et puis, le rendu n’est pas aussi juste qu’avec une balance des blancs.
    🙄

    @Mariedu13: Merciiii !
    😀

    @Fabien: Oui, tout à fait : le bout de plastique blanc qu’on garde avec soi (tablette ou autre) est très pratique pour refaire sa balance des blancs au cours de la plongée (car on change régulièrement de profondeur, et donc d’absorption de couleurs, bref, voir mon mot à PhilippeB ci-dessus). Sinon, le gris des bouteilles qu’on a sur le dos marche bien aussi. Là, je n’avais rien sous la main (mais j’aurais ce qu’il faut pour les prochains ploufs). Le sable de couleur claire, ça marche bien aussi, à question de rester ensuite à peu près à la même profondeur.
    🙂

    @Richard: Merki, merki !
    😀

    @Laurent: Réessaye… Parfois Vimeo est en rade, mais en général ça ne dure pas longtemps.
    😯

    @Thib: Oh, là là, non, pour les photos, je ne shoote pas (encore) en Raw… Jamais je n’aurais le temps de m’occuper du post-traitement. Trop de boulot… Pour ma pratique de la photographie, les JPEG suffisent bien pour l’instant.
    Pareil, pour la vidéo, j’aime autant m’épargner le post-traitement, donc la balance des blancs ou le filtre orange au moment de l’enregistrement sont bien pour avoir des couleurs à peu près correctes dès le départ.
    Enfin, oui, les couleurs de ma vidéo sont « mieux » que ce qu’on voit réellement sous l’eau : pour l’œil, les rouges sont plutôt bruns-verts dans les 20 mètres, mais redeviennent plus chauds, plus orangés vers 5-8 mètres… Ceci dit, pour peu que la visi soit bonne et que la lumière du soleil donne bien, on a quasi des couleurs vives dans les petites profondeurs près de la surface.
    Enfin, je n’utilise la balance des blancs que pour la vidéo, mais je devrais le faire aussi pour les photos d’ambiance sans flash. En revanche, dès qu’on utilise le flash, ça restitue les couleurs.
    Puisque tu débutes en plongée, je te conseille vivement d’acheter une petite lampe étanche. Tu verras, c’est fascinant de découvrir la richesse des couleurs dans le faisceau de lumière que tu promènes sur les parties un peu sombres du récif.
    😉

    @Laurence: Merci !!! Non, j’ai été étonnée, très peu de limaces, et rien d’inédit, en tout cas pour moi, autour de Pulau Weh. Surprenant.
    😕

    @auxBulles: Oh, là là, oui… Les eaux indonésiennes, il n’y a rien de mieux ! Moi aussi, j’en redemande (mais il va encore falloir attendre un peu, jusqu’aux prochaines vacances).
    8)

    @Malene: Merci, merci ! Je fais volontairement court, pas plus d’une minute ou deux, en général, car au-delà, ça risque de gaver les non-plongeurs. Et puis, sur internet, les gens restent rarement scotchés sur des vidéos qui dépassent 1 minute 30…
    Sur mon APN compact d’avant, y’avait la balance des blancs, que j’ai très peu utilisée, en fait, car j’étais souvent déçue : le rendu était souvent un peu moche, avec des couleurs bizarres. Mais je me dis que j’aurais dû prendre le temps de la faire plus souvent pour mes vidéos sub à l’époque. C’est juste que c’est casse-pied à faire et à refaire au cours d’une plongée. Et quand surgit la tortue et le requin, tu n’as pas toujours le temps… alors tu filmes sans l’avoir fait, et puis voilà, ça fait plaisir quand même à regarder ensuite, même si c’est très bleu.
    🙂

  7. Waouh,la classe! Le rêve d’avoir un appareil comme le tien 😉 En tout cas ça donne vraiment envie de buller. J’adore et j’adhère… On en veut d’autres. Replonge vite !

  8. @Charly: J’adore mon 7D. Je l’aime, je le chéris. Je veux retourner sous l’eau avec lui… Oh, là là, moi aussi j’en veux d’autres !!! Vivement les vacances…
    🙄
    @PBGalerie: Mille mercis !
    🙂

  9. Salut,

    Superbe Blog !

    Je cherchais des informations sur Koh-Lipe et je suis tombé au hasard de mes recherches sur le net … sur ton article qui en parle (http://petitesbullesdailleurs.fr/2009/03/12/koh-lipe-sur-terre-et-sous-leau/) ! 😉

    Bon … my 2 cent comme on dit : http://www.focus-numerique.com/news_id-1627.html, ce nouveau Firmware permet de régler un problème de balance des blancs en mode rafale. Malheureusement, je pense que cela ne résoudra en rien ton problème en mode vidéo. 😕

    Gôm 🙂

  10. Aaaah focus-numerique.com n’est pas à jour ! 😮 😀

    Un autre Firmware est sortie depuis, le 1.2.1 : http://web.canon.jp/imaging/eosd/firm-e/eos7d/firmware.html … mais il n’est toujours pas question de la balance des blancs en mode vidéo ! A croire que ce n’est pas un bug … it’s a feature! 😛

    Ce Firmware corrigera une erreur de traduction dans le menu en version française … c’est toujours ça ! 😆

    Gôm

  11. @Gôm: Merci! Tu trouveras plusieurs autres articles sur Koh-Lipe dans la section consacrée à ce voyage en Thaïlande de février 2009:
    http://petitesbullesdailleurs.fr/category/2009-02-thailande/

    En fait, je n’ai pas vraiment de « problème de balance des blancs » en vidéo, elle se fait bien, la balance des blancs. C’est juste que je dois trouver le moyen de la garder active ou de la récupérer rapidement sans devoir replonger dans les menus. Faut que j’étudie ça de plus près, il doit y avoir moyen de mémoriser le réglage, quand même… Et je vais regarder si je dois mettre à jour ou pas mon firmware (pour les non-initiés: le « firmware », c’est le logiciel à l’intérieur du boîtier numérique, qui affiche les menus, ajuste les réglages et tout et tout). Merci pour le lien !
    🙂

  12. @V : Oui, je connaissais déjà ce « gadget », qui avait fait pas mal gloser sur les sites de plongée, comme Plongeur.com… C’est sûrement très bien pour s’amuser en snorkeling (palmes-masque-tuba), faire des images sympas en famille, mais pas vraiment pour faire de la vidéo de qualité sous l’eau. Ce masque-caméra n’est étanche que jusqu’à 5 mètres.
    🙄

  13. @Gôm: Je me suis finalement débrouillée en préenregistrant des réglages, dont la balance des blancs pour la vidéo, dont dans l’un des trois raccourcis possibles sur la molette. Mais quand je veux rechanger la balance des blancs, ça redevient fastidieux…
    Ceci dit, oui, il faudrait que je fasse la mise à jour du firmware de toute manière. Merci pour le lien !
    🙄

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

13 Partages
Partagez13
Tweetez
Enregistrer
Partagez