Me voici rentrée en Bretagne, après ces trois semaines thaïlandaises. Dimanche soir, j’ai enfin poussé la porte de chez moi, et je me suis écroulée direct. Quatorze heures de dodo d’affilée, pour récupérer de ce long long voyage depuis Phuket…

Je n’ai pas réussi à fermer l’œil dans les avions (Air Asia + Emirates) ni dans le TGV.

Au comptoir d'Air Asia, à l'aéroport de Phuket.
Au comptoir d’Air Asia, à l’aéroport de Phuket.

Ça peut surprendre : pour mon ultime nuit à Phuket, j’ai choisi de me poser à Patong Beach.

Patong est laide, avec ses transats en plastique et ses jet-skis bruyants, ses Mac Do et ses Burger King, ses boutiques de souvenirs et ses bars à filles. Et puis l’endroit est gavé d’un genre de touristes qui n’inspire guère la sympathie.

Bref, pas du tout le style de plage ni d’ambiance que j’aime en Thaïlande…

Ciel gris raccord avec mon humeur, ce samedi, sur Patong Beach.
Ciel gris raccord avec mon humeur, ce samedi, sur Patong Beach.
Patong Beach, Thaïlande. Les tabourets des bars à filles, sans les filles...
Patong Beach, Thaïlande. Les tabourets des bars à filles, sans les filles…
Boutique de souvenirs à Patong.
Boutique de souvenirs à Patong.

Mais voilà, j’ai opté pour la facilité : liaisons des minibus, taxis pour l’aéroport, magasins pour le shopping, connexions wifi partout, choix d’hébergements et restos…

Je me suis dégotté une adresse qui change de mes plans rustiques de routarde : l’hôtel Baipho-Baithong. Recommandé à la fois par le Lonely Planet et par Mark, un Australien qui se trouvait avec moi sur le bateau d’Eden Divers pour la croisière-plongée aux Similan.

Très bon choix. À deux pas de tout, déco raffinée, propreté irréprochable, accueil chaleureux et gai. Les chambres les moins chères sont à partir de 1800 bahts (environ 40€), petit-déj compris. Une excellente affaire. Pour 2600 bahts (moins de 60€), je me suis offert le luxe d’une quasi-suite avec méga king-size bed plus large que long et jacuzzi… Argh.

Mon king-size bed à l'hôtel Baipho-Baithong (Patong beach, Thaïlande).
Mon king-size bed à l’hôtel Baipho-Baithong (Patong beach, Thaïlande).

Inutile de vous dire que j’ai savouré comme il se doit ce confort suprême, après ma longue remontée depuis Koh Lipe.

Deux heures et demie de traversée en ferry jusqu’à Hat Yao Pier, l’embarcadère de Trang, puis près de cinq heures de route en minibus… Je suis arrivée claquée.

Enfin, et surtout, cette halte à Phuket m’a permis de rencontrer, en vrai, Valérie et Olivier, avec qui je n’avais jusqu’alors échangé que des e-mails et coups de fil. C’est grâce à leur site Asiaqua.com et à leurs conseils que j’ai opté pour le bateau d’Eden Divers, l’un des rares à proposer des cabines single pour les Similan. C’était le critère essentiel pour moi, mais tout le reste était à la hauteur : le confort, l’équipage, l’encadrement, l’ambiance, la bouffe. Et le nitrox était gratuit… Vraiment un très bon choix, là encore.

J’ai eu raison de faire confiance à Valérie et Olivier sur ce coup-là. Tous deux plongeurs, ils sont sur place depuis longtemps, connaissent chacun des bateaux de croisière qu’ils proposent sur leur site et jouent efficacement les intermédiaires quand il s’agit de régler divers détails pratiques.

Nous sommes restés en contact après la croisière, et ils sont passés me voir samedi à l’hôtel, avant mon départ, pour papoter et boire un coup.

Avec Valérie et Olivier d'Asiaqua.com.
Avec Valérie et Olivier d’Asiaqua.com.

C’est toujours un grand plaisir, en voyage, de concrétiser des échanges virtuels par une rencontre réelle. Sympathique épilogue à mon séjour thaïlandais !

😎

  Thaïlande : îles - février 2009

  1. Bon retour, bon repos, bon tri de photos, bonne reprise de taf, et tout et tout !

    Idem pour moi, Patong ne m’a pas laissé un souvenir impérissable 🙂

    Thib.

  2. Comme le monde est petit 😳
    Je connais également Olivier qui était tour-leader sur un bateau lors d’une croisière dans le Sud en 2007. A l’époque il était en train de monter son site Internet. Je papote avec lui de temps en temps sur Plongeur.com 😀

  3. Zut j’ai oublié le principal 🙂
    Pour le titre tu avais aussi :
    – Dans le vent aux Similan
    – Je flippe à Koh Lipe
    – En tong à Patong
    et puis bien sûr le fameux :
    – Je ban.. en Thaïlande
    mais évidemment…
    8)
    Ok je ➡

  4. @Marie-net: Ah là là, oui. Et puis, après comment j’en ai bavé pour le Rescue, j’avais bien mérité ce petit luxe…
    😉

    @Thib: Merci Thib! La reprise est un peu rude, retour à la grise réalité de mon petit quotidien rennais…
    C’est la deuxième fois que je dors à Patong. La première fois, c’était six mois après le tsunami. Traîner dans le secteur n’a pas grand intérêt, en effet.
    😕

    @Alimata: Olivier est toujours tour-leader et aussi vidéaste sous-marin. C’est en effet sur Plongeur.com que j’ai pris contact avec lui… Le monde de la plongée, et de la plongée en Asie en particulier est effectivement tout petit! Sinon, je vote pour « Patong en tong ». Manquerait plus qu’un troll velu pollue mes posts avec des rimes salaces!!!
    😆

    @Wet&Sea: Oui, c’est sûr, je devrais écrire « Lipé » et aussi « Poukète » et « Kopipi » tant qu’on y est… Mais je n’étais pas flippée du tout à Lipé, donc j’écarte ce titre-là.
    Oui, Olivier c’est Martinoo… Va falloir que j’ouvre un post sur Plongeur.com intitulé : « Découvrez la vraie trombine de Martinoo »… Puis vous viendrez discuter ici à la place.
    😀

  5. Alimata : l’internet, on a pas le son donc on n’est jamais sur, on dit que c’est du multimedia mais macache, c’est muet cette bestiole! 😕

    Donc je révise ton titre qui devrait être « flippée à Koh Lipe »… qui s’écrit ausi Ko Leepae… 😉

  6. Olivier, c’est martinoo???? 😀 Ha ba, je l’aurais pas reconnu comme ça, pas la même tête que sur son avatar… je l’ai jamais vu mais sur p.com on discute (-ait) souvent aussi.

  7. On a besoin de faire des coupures,n’est ce pas? Et des draps propres,qui sentent le propre ont une saveur inouïe!Et aussi après un long voyage,quand on n’a pas pu étendre ses jambes, s’étirer, se lever sans déranger les voisins-voyageurs, on adore s’allonger, ne pas compter le temps, dormir tout son saoul! Avant d’être à nouveau happé par le boulot et tout le reste.

  8. @Nono: Oui, c’est bon de se la jouer un peu plus « luxe » en fin de séjour.
    Là où j’étais avant c’était propre aussi (c’est le minimum que j’exige, même dans les endroits très simples), mais un vrai lit immense, avec des vrais draps blancs, et une vraie mini-couette toute fraîche, et une vraie déco un peu soignée, et un minibar, et un jacuzzi, et une douche puissante et chaude, c’est trèèèèèès agréable quand on a passé trois semaines à la routarde…
    Le voyage retour est toujours un cauchemar, tu ne rêves que d’une chose: t’allonger… Pour le reste, le boulot m’a déjà happée.
    😡

    @Marie-Julie: Comme je l’expliquais, il y avait un autre plongeur, Régis, qui possédait un A95. Mais son écran à lui, était mort, avec une énorme tache de pixels noirs au milieu. On l’a démonté et remplacé par l’écran de mon propre appareil. La greffe a parfaitement fonctionné! Avec deux appareils défaillants, on en a ainsi reconstitué un qui marche, et on se l’est prêté d’un jour sur l’autre! Pour finir, je lui ai racheté son boîtier, pour une somme modique (l’équivalent d’une réparation pour le mien ici, j’imagine)… Je me suis bien débrouillée, sur ce coup-là!!!
    🙄

  9. Quand tu dis que tu as payé ton boîtier l’équivalent d’une réparation « ici », c’est où ici? C’est là-bas ou en France?

  10. Wow !

    t’as l’air d’avoir bien profité de ton escapade Thaï 😀

    Bon retour à toi dans la grisaille française, au moins tu as la tête pleine de souvenirs… 😡

  11. @Akway: Eh oui! À chaque escapade, je reviens avec l’envie de repartir. Tous ces souvenirs de voyages alimentent constamment mon désir d’évasion, d’autres horizons. Partir, revenir. C’est un cycle sans fin, un mouvement de balancier qui me semble inaltérable. Pour moi, le retour est aussi synonyme de nouveau départ. Je m’y projette déjà…
    🙄

  12. bonjour corinne
    comme toi je suis rentrée depuis hier, 10 jours sur place c’est court pour les philippines, mais c’était sympa, belles plongées sur les épaves malgré une visi limitée à 10-12m.
    En plus j’ai vu de nouvelles limaces, de quoi completer mon album spécial limace! 😀

  13. @Laurence: Bonjour Laurence, je te souhaite un bon retour alors… C’est vrai que 10 jours, ça file à toute vitesse! Bon, ben je vais aller jeter un œil sur ton album à nudibranches, j’adore ces petites bêtes, comme tu sais. Et aux Philippines, c’est un vrai festival. Moi aussi, j’avais découvert un paquet de nouvelles espèces, là-bas, que je n’avais encore jamais vues.
    😉

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez