Femmes et enfants chao-ley. Koh Lipe. Thaïlande. Mars 2009.

Koh Lipe, côté pile et face

#Thaïlande

Adieu Koh Lipe ! J’ai quitté mon bungalow en bambou sur Sunrise Beach ce matin, à regret. Si j’ai trouvé les plongées un peu décevantes, cette île du sud de la Thaïlande est malgré tout vraiment jolie et mérite bien une halte pour un séjour farniente de quelques jours.

Koh Lipe : une île, trois plages

Koh Lipe a grosso modo la forme d’un triangle allongé. Les côtés sont formés par les trois plages principales.

Carte de Koh Lipe.

Pattaya Beach, la plus animée, au sud-ouest ; Sunrise Beach, la plus belle (à mes yeux) s’étire tout le long de la côte est ; Sunset Beach, la plus « isolée », forme le côté nord-ouest. On se rend à pied de l’une à l’autre en quelques minutes.

Sable blanc et eau turquoise

C’est tout petit et très mignon, Koh Lipe. La première impression est un émerveillement.

Le sable est blanc de chez blanc, l’eau turquoise et translucide.

😲

Une petite crique tout au sud de Sunrise Beach. Koh Lipe, Thaïlande, mars 2009.

La langue de sable au nord de Sunrise Beach. Koh Lipe, Thaïlande. Mars 2009.

Je me revois, le jour de mon arrivée, sur le ferry de Tiger Line Travel., écarquillant les yeux devant le spectacle incroyable de cette île comme sortie d’un rêve. Ceux qui, contrairement à moi, ont la chance d’avoir un appareil-photo en état de marche mitraillent à tout va depuis le large.

Pendant que le ferry s’amarre dans la baie de Pattaya, en attendant les long-tail boats taxis qui doivent nous transborder avec nos bagages sur le sable, je lorgne d’un œil envieux ma voisine, une mère de famille allemande, armée d’un reflex étincelant qu’elle utilise en mode… automatique. Quelle frustration !

Mais bon. Comme vous savez, je me suis rattrapée ensuite. 😉

Sur les plages de Koh Lipe, on se tape des suées hallucinantes en ce moment, tellement il fait moite et chaud, tellement le soleil cogne.

Le soleil cogne, sur Sunrise Beach. Koh Lipe, Thaïlande. Mars 2009.

Mais on survit. Il suffit d’un petit plouf dans l’eau à 29-30°C et/ou d’une pause mango-shake dès que l’insolation menace.

Le plus agréable, c’est d’arpenter le sable en fin de journée, ou mieux, à la nuit tombée, sous les milliards d’étoiles et la lumière argent de la lune qui était toute ronde il y a quelques jours. Ou encore très tôt le matin, dès 6h, à la fraîche, au lever du soleil.

À ce moment-là, point de pétarades de long-tails boats. Il n’y a que le doux clapot du ressac et le murmure du vent.

Lever du soleil sur Sunrise Beach. Koh Lipe, Thaïlande. Mars 2009.

Quand il n’y a pas de vent, il fait vraiment très très chaud… Mi-mars, on est déjà dans l’avant-saison des pluies. Parfois des orages éclatent en soirée. Mais toujours au loin, dans les nuages massés à l’horizon, jamais sur Koh Lipe même.

Tout au plus récolte-t-on quelques bourrasques rafraîchissantes à la tombée du jour et une courte averse le soir.

Le lendemain, la même chaleur moite et pesante se réinstalle. Heureusement que je suis dans l’eau presque tous les jours avec les plongées et les cours de Rescue.

Une île plus très authentique

Mais, je le disais dans mon précédent post : je suis un peu mitigée sur l’île.

Elle est très agréable pour un court séjour, mais plus très authentique. Tous ceux que j’ai croisés ici, en ce mois de février 2009 et qui connaissent Koh Lipe depuis plusieurs années m’ont dit la même chose : l’île s’est transformée à toute vitesse depuis deux-trois ans.

Des rangées de bungalows ont poussé comme des champignons le long des plages. Un chemin en dur relie désormais Sunrise, Pattaya et le village des Chao-Ley, les « gitans de la mer » établis ici.

La mafia locale des entrepreneurs immobiliers et des hôteliers a raflé tous les terrains. Les Thaïs et les Malais sont, paraît-il, plus nombreux que les Chao-Ley, désormais…

Varin Resort, Pattaya Beach. Koh Lipe, Thaïlande. Mars 2009.

Bungalows d'Andaman Resort, Sunrise Beach. Koh Lipe, Thaïlande. Mars 2009.

Koh Lipe, Thaïlande. Mars 2009.

Cette petite route sur la photo ci-dessus est toute récente, elle n’existait pas il y a encore quelques mois.

Le long de la route, il y a tout ce qu’il faut pour le confort du touriste : boutiques de fringues, supérettes, centres internet, agences de voyage, salons de massage et de tatouage, vendeurs de pancakes et de glaces, restos, bars…

On m’avait prévenue : Koh Lipe est en pleine “Koh-Phi-Phi-sation”.

Des tas de ferries et speed-boats débarquent chaque jour. Il y a désormais des antennes relais pour les téléphones mobiles, de l’internet “high-speed” et du wifi, ainsi que quelques resorts chics.

Pas encore d’ATM (distributeur automatique de billets) mais j’imagine que ça ne saurait tarder.

Sur la mini-route en dur, ne circulent pour l’instant, comme véhicules, que les motos des Chao-Ley.

Leur village est situé à l’est, à peu près au milieu de Sunrise Beach. Une poignée de bicoques pas reluisantes, en tôle ondulée, flanquées de poulaillers et de quelques paraboles-télé.

Au village des Chao-Ley. Koh Lipe, Thaïlande. Mars 2009.

Femmes et enfants chao-ley. Koh Lipe. Thaïlande. Mars 2009.

L’envers du décor

Passé l’émerveillement premier devant les eaux turquoises, on découvre l’envers du décor, au détour d’un chemin, d’un rocher, d’un arbre : de petits tas d’ordures, des déchets mal brûlés, des bouteilles plastiques abandonnées.

Bien sûr, il y a des endroits plus « propres » que d’autres, nettoyés régulièrement, avec mise à disposition de poubelles, devant les portions de plage de certains resorts et bungalows, ainsi que le long de la route en dur. Mais les ordures dispersées dans tous les coins cassent un peu le charme de l’île.

Quand on suit au hasard les quelques sentiers en terre qui traversent encore Koh Lipe, on tombe sur l’une des grosses décharges, entre deux générateurs bruyants planqués dans la jungle. Des chiens fourragent dans les sacs poubelles, des oiseaux s’envolent. Ça pue.

Deux grosses barges chargées de matériaux de construction ont accosté il y a quelques jours au beau milieu de Pattaya Beach. Un tractopelle va et vient entre l’eau bleue et le sable-farine si doux sous les pieds.

Deux grosses barges chargées de matériaux de construction ont accosté sur Pattaya Beach. Koh Lipe, Thaïlande, mars 2009.

Bref. Comment dire ?

Je n’étais pas en quête d’une île déserte, et j’apprécie beaucoup d’avoir des mango-shakes et du wifi, mais je n’aime pas trop ce que le business touristique est en train de faire de Koh Lipe.

Encore que. L’arrivée d’une clientèle plus huppée et plus exigeante contribuera peut-être à améliorer la propreté de l’île et le respect de l’environnement, dans quelques années. À suivre…

Forra Diving

Pour ma part, j’étais peinarde, logée dans un immense bungalow en bambou chez Forra Diving, à Sunrise Beach, loin du bruit, de l’agitation, sans vis à vis. Tout en étant à deux pas de tout.

Mon immense bungalow en bambou, chez Forra Diving. Sunrise beach, Koh Lipe, Thaïlande. Mars 2009.

Le confort est rustique : ventilo, lit à moustiquaire, douche dans une salle de bain à ciel ouvert où se balance une branche de bougainvillée, électricité de 7h30 à 1h du matin. Mais franchement, pour un séjour farniente et plongée, je n’ai pas besoin de grand-chose d’autre… Pour être prête le matin, je n’ai qu’à m’habiller d’un maillot et d’un paréo !

J’ai souvent passé des soirées tranquilles, loin des bars et fêtes de Pattaya, à rêvasser sur ma terrasse, bercée par le bruit des vagues et le grésillement des insectes dans la végétation alentour. J’ai tenté de pianoter sur l’ordi dans le hamac, et vite lâché l’affaire, ça n’est pas pratique du tout !

Plongées décevantes

J’ai passé de bons moments à Koh Lipe. Rencontré des gens adorables à Forra Diving.

Mais franchement, je ne recommanderais pas l’île comme destination plongée (je n’ai pas trouvé les fonds exceptionnels). Ni ce centre de plongée – que j’ai pourtant bien apprécié – à des plongeurs débutants (durant mon séjour, il y régnait une plus ou moins grande désorganisation, pour dire les choses gentiment).

Les spots de plongée autour de Lipe.

Alors oui, hormis une ou deux sorties, où j’ai rencontré des petites bêtes inédites, les plongées que j’ai faites m’ont plutôt déçues.

Visi pourrie, très souvent. Quant à la réputation d’un site comme 8 Mile, elle est complètement surfaite, à mon avis, si on n’a pas la chance d’y croiser un requin-baleine. Question « gros », on aperçoit l’ombre de trois malheureux barracudas dans la purée de pois et c’est tout. Bof.

Mon principal regret est de n’avoir pas eu le temps, avec ce très prenant cours de Rescue, de faire un petit tour sur les îles avoisinantes, Koh Adang et Koh Rawi, qui sont superbes vues du large, ni sur Tarutao, ni sur Bulone, plus loin… Ce sera pour une autre fois !

Voilà, Koh Lipe est loin, maintenant. Je me suis cogné deux heures et demie de bateau et près de cinq heures de route pour revenir jusqu’à Phuket. 😱

Le choc des cultures est un peu violent. Et la mélancolie habituelle, qui précède le vol retour, est en train de s’installer..

😔

  Thaïlande : îles - février 2009

  1. Quel dommage que n’ai pas été sur koh butang, l’eau y était encore trés claire la semaine derniére………………

  2. @FunnyWorld: Mais si, je vais continuer, entre deux voyages. Il me reste des photos et des anecdotes en stock…
    🙄

    @Alain Michelena: Si, si, on est allé plonger près de Butang (qui porte aussi un autre nom). Mais comme je l’expliquais plus haut, si l’eau est en effet très claire en surface, près du rivage et des rochers, voire translucide, elle ne l’est plus tellement quelques mètres plus bas. Il y a plein de bons spots pour les snorkelers (en palmes-masque-tuba), mais quand on descend, l’eau devient très verte, très chargée en particules et très trouble. Comme j’arrivais des Similan, où la visi était bien meilleure, ça m’a surprise.

    1. depuis quinze ans je passais cinq mois par an a lipe,j’ai vu l’invasion touristique defigurer l’ile et spolier les chao lae,la faune de lipe ,adang ,rawi et koh dong disparaitre,(aigles, varans,pythons,loutres,poissons et coraux),il ne reste que quelque chao lae sans ressources,seven eleven,resorts avec piscine et tas d’ordures monstrueux,plus de cinq tonnes par jour;c’est l’inevitable rançon du tourisme,c’est nous les farangs les responsables!

  3. Merci pour ton blog pleins de richesses et de belles images. Je me régale de lire tes billets… ça fait du bien un peu de soleil des tropiques même si le Bretagne est bien ensoleillée en ce moment.
    Continue à nous faire rêver. J’adore…

  4. Je viens d’écrire un billet sur l’excitation précédent un voyage… L’inverse est aussi vrai quand on sent le retour approcher. Heureusement, restent les écrits et les photos pour les coups de blues!

    Il y a toujours de bons et de mauvais côtés au fait qu’une destination deviennent de plus en plus en vogue. Je ne pense pas qu’il faille tout rejeter en bloc. Partout sur la planète, on entend le même discours. «C’était mieux avant, quand il n’y avait pas autant de touristes…» Je l’ai dit souvent moi aussi. En même temps, j’aime bien avoir wi-fi… Je pense que tu as eu le meilleur des deux mondes: le calme et le bons côtés du développement.

    En tout cas, tes photos font rêver. Merci pour l’évasion! 🙂

  5. Bon retour avec le printemps!
    🙄 Je serai à CDG demain, dimanche matin,… on va peut-être manquer de se croiser! si tu me vois… saute dans mon sac et viens… !

  6. @Cathy: Et merci de ton petit commentaire très sympa, que je découvre à la faveur de mon escale à Dubaï pour le vol retour. ça fait très plaisir!!! Bon, l’arrivée en Bretagne sera moins dure pour moi dans quelques heures s’il y a du soleil! Ouf!
    8)

    @Marie-Julie: Oh, ben je vais aller jeter un oeil sur Taxi-Brousse de ce pas… Je suis assez d’accord avec toi: je n’aime pas tenir les discours « c’était mieux avant » de façon systématique. Mais tout de même, il y a pas mal de coins où le business touristique a bien salopé le paysage. Un développement harmonieux et dans le respect de l’environnement est sans doute une utopie…
    🙄

    @Manta: Oh oui!!! Je veux bien sauter dans ta valise! Mais c’est mon chef de rédaction qui ne va pas être d’accord. Je suis censée reprendre le boulot cette semaine…
    😡

  7. Ah enfin, tu reviens, c’est pas trop tôt… 👿
    Moi ca fait déjà quelques jours que je suis de retour 😡
    Bon, je voulais aller faire un tour dans le sud de la Thaïlande d’ici quelques temps à la suite à ton « défrichage », mais je n’ai plus trop envie de me refaire un Koh Phi-Phi bis (touriste + plongée pas terrible)
    Pour l’authentique et les belles plongées, faut que tu ailles chez les Papous. Les Raja Ampat c’est sublime 😯
    Pour CDG, il faut te préparer au choc. Un conseil : Regarde dans l’avion un film d’horreur coréen, puis une série Z japonaise et termine par « Bienvenue chez les Ch’tis » en version chinoise avec sous-titre anglais 😀

  8. @Alimata: Eh oui, je suis rentrée ce dimanche à Rennes… Comment ça, c’est pas trop tôt??? 😈

    En effet, vu la qualité des plongées que tu as déjà faites dans ta vie de plongeur, je ne te conseillerais pas celles de Lipe. Les sites autour de Phi Phi sont meilleurs, à mon humble avis. Et ceux des Similan valent toujours le coup, surtout Richelieu Rock, vraiment top.

    Quant à l’atmosphère de Lipe, rien de bien authentique. L’île n’en est pas encore au stade de Phi Phi, mais ça en prend clairement le chemin.

    Je songe depuis plusieurs années aux Papous et Raja Ampat, je dois dire… Et mes « longs » voyages des vacances d’été poussent de plus en plus à l’est. Je vais donc fatalement arriver un jour prochain en PNG. Dès cet été, peut-être? Faut que je vérifie les saisons…

    Enfin, dans l’avion (brrr, il fait peur, ton programme ciné), je me suis préparée en m’offrant le film avec Angelina Jolie en mère éplorée (belle prestation de la jolie, mais ambiance trop larmoyante à mon goût), le dernier James Bond qui m’a profondément ennuyée, un revisionnage de « Working Girl » en VO (trop mignon, Indiana Jones tout jeunot) et un autre revisionnage de Mary Poppins en VO, film d’enfance vu et revu en VF quand j’étais gamine, et là, belle séquence nostalgie, je chantonnais toute seule devant mon écran coincée dans mon siège…
    Les classiques, y’a qu’ça de vrai!!! 🙂

    Comme d’hab, à CDG, il n’y avait que deux mecs pour expédier les passeports d’un avion entier. Heureusement, j’ai remonté en courant presque tout le couloir pour arriver en tête du troupeau, et j’ai moins attendu que beaucoup d’autres et ainsi réussi à choper mon train retour…

    Maintenant que je suis rentrée, je médite sur mon prochain départ… :mrgreen:

    @Nono: Oui, va y’avoir du boulot… Mais le pré-tri est déjà fait, grâce à mon petit ordi de technomade. J’y ai déchargé et classé mes photos au fur et à mesure.

    Il fait froid, mais beau. Ça me fait un peu bizarre d’être de retour à Rennes… Je reprends demain. Je pense que là, ça va vraiment me faire drôle. Je vais faire comme toi: m’occuper déjà de mon billet d’avion pour cet été. Pas encore décidé où…
    🙄

  9. Déjà le retour..Et tu vas t’offrir pas mal de nuits blanches avec toutes tes photos à classer, tes poissons à trier par taille et couleur.
    Bon courage. Il fait froid à nouveau. 🙁
    J’ai mon billet pour Pondy mais ce sera en août. 8)

  10. Bon retour de Lipe alors 😉 …

    Lipe… ben oui, il y a deux ans et demi, la baraque en tôle était située le long d’herbes hautes et d’un chemin de terre, il n’y avait pas beaucoup de lumière la nuit:
    http://www.trekearth.com/viewphotos.php?l=5&p=330895
    Le seul moine bouddhiste de l’île faisait encore son aumône matinale:
    http://www.trekearth.com/viewphotos.php?l=5&p=338152
    Pas grand-chose à faire mais surtout les plus belles plages de Thaïlande et toujours un regret à quitter l’île. Mais tout ça c’est un peu fini… comme un goût de lendemain de fête 😡

    Je suis déçu que tu n’aies pas apprécié les plongées à Lipe, qui sans être du niveau des Similans, est à mon goût plaisante pour la variété de petite faune et ses alcyonnaires… à condition que le centre choisisse ses endroits au bon moment. Pour une raison qui m’échappe, certains centres s’obstinent sur la passe d’Adang en particulier, alors que Ko Yang par exemple est une magnifique plongée peu profonde.
    8 mile c’est quitte ou double: j’ai dû déjà te décrire la plongée d’un membre apnéiste de p.com qui s’est fait peur avec un mini banc d’espadons voiliers et quelques requins bouledogues qui rodaient.

    Maintenant que j’ai absorbé tout mon retard de lecture sur ton périple thaï, c’est vrai : je partage l’idée qu’il va falloir que tu te délocalises encore plus vers le Sud-Est.
    …de mon côté, j’ai aussi un Lonely Planet Papua New Guinea – Solomon islands que je potasse depuis un mois 😀 , il faut s’y prendre à l’avance pour août… 8)

  11. @Wet&Sea: J’aime beaucoup la photo du moine… 😉
    Oui, les plages sont magnifiques à Lipe, je suis bien d’accord. Les plongées peuvent être intéressantes pour le petit, en effet, mais ce n’est quand même pas les meilleures de Thaïlande, loin s’en faut. Je rejoins ta bonne appréciation sur Koh Yang, que j’ai bien aimée, en effet. Quant à la PNG… vu les tarifs pour aller là-bas et ploufer dans de bonnes conditions, ça va peut-être attendre que je trouve le moyen de réunir un budget plus conséquent. Ça me laisse de quoi rêver en attendant!
    🙂

  12. Oui, j’ai passé ma soirée d’hier à « lorgner » moi aussi… Madang? Je vais étudier ça. Sait-on jamais.

    Mais faudrait que je déniche aussi un joli parachute doré et un petit paquet de stock-options dont personne ne voudrait plus, pour investir dans un nouvel appareil photo, avec l’optique, les flashes et le caisson qui vont bien avec. Pas très « démocratique » non plus ce genre de joujou…
    😡

  13. PNG : j’ai l’impression que ça se « démocratise », enfin bon… pas vraiment le terme pour les 79.900 infortunés de ce mois-ci… 🙄

    Il faut d’abord se payer le voyage jusqu’en Australie mais ensuite les low cost australiennes (Pacific blue) assurent les liaisons sur Port Moresby à des tarifs plutot raisonnables… Je pense qu’à Madang on peut trouver des logements et de la plongée wordclass à prix correct (en fait je suis en train de lorgner sur ce coin 😛 ).

  14. Je viens de rentrer ce matin des Philippines… je rattrape mon retard sur ton site !
    Ah… malheureusement 😉 , je dois t’avouer que j’ai fait 3 tentatives pour aller nager avec les requins baleines… et cette année… ils ont été présents à chaque fois… j’en ai des photos et des vidéos à trier dans les mois à venir!
    Tu ne veux toujours pas venir à Raja Ampat? 🙄

  15. @Manta: Grrr… commence pas à me provoquer avec tes requins-baleines!!! D’abord, j’attends de voir les images, pour y croire, na!
    😛
    Ben si, je voudrais bien aller à Raja Ampat. Mais c’est le planning de ma rédac qui n’est pas d’accord. (Soupir…)
    😳
    Pour l’heure, je prépare juillet. J’ai déniché une super promo sur KLM, A/R Paris-Kuala Lumpur à… 540€!!! Du coup, je compte retourner à Sipadan, et peut-être coupler avec Derawan côté Indonésie, et peut-être même pousser jusqu’aux petites îles de la Sonde pour découvrir Alor… Faut que j’étudie ça de plus près. Mais je t’en dirai plus dans quelques jours. Tu fais quoi, en juillet?
    😉

  16. 😡 Je savais que tu allais me répondre « Grrrr »!
    ➡ Je vais commencer à trier photos et vidéos… je te transmettrai en primeur une petite photo!
    On finira par trouver un voyage commun…
    Fin Juin, ce sera pour moi l’Egypte comme chaque année… Comme en 2008, une semaine à Safaga et une semaine de croisière, sur un bateau qui me semble bien sympa, le Nautile (cf site Web de Anthias plongée).
    Ton futur voyage me semble bien sympa!

  17. @Manta: Grrr… et re-grrrr!!! 😆
    Je veux voir tes images!!!! J’attends la « petite photo » avec impatience.
    Allez, on finira bien par réussir à faire des bulles ensemble, un jour!
    🙄

  18. Salut Corinne,
    J’aurais dû tomber sur ton blog avant mon 2e séjour à Koh Lipe en mars 2010, car c’est pire NOW.
    La première fois que j’y suis allé, en mars 2007, il n’y avait rien.

    En tout cas, j’adore ton blog !

    Petite question : tu me conseilles les Sulawesi ou les Philippines ? Pour la plongée et les paysages ?
    Les Sulawesi, même sans les crémations, ça t’aurait plu ?

    Merci
    Aurélien, un fou de l’Asie.

  19. @PEPS: Bienvenue sur mes Petites Bulles d’Ailleurs!!! Ravie que tu t’y plaises.
    🙂

    Oui, Lipe a beaucoup changé et très vite. Pour ma part, je ne pense pas y retourner.

    Pour Sulawesi et les Philippines, super dur de te conseiller. J’ai beaucoup aimé les deux !!! Et les deux offrent une variété de paysages et de plongées intéressantes… Peut-être que question organisation et facilité à voyager, les Philippines, où tout le monde parle anglais, et où le tourisme est plus développé, c’est plus simple.

    Enfin, petite précision : à Sulawesi, les cérémonies funéraires ne donnent pas lieu à des crémations, mais à des enterrements (enfin, façon de parler, puisque les cercueils des morts sont « enterrés » dans des trous creusés dans les falaises et les rochers). Oui, j’aurais aimé le voyage, même sans ces cérémonies funéraires. Les gens te réservent un super accueil partout, les paysages sont à tomber, la plongée est top. Le truc, c’est qu’il faut avoir un peu de temps devant soi, car l’île est vraiment immense… En tout cas, c’est une destination que je recommande chaudement !!!

    8)

  20. Bonjour,
    Tes commentaires sont sympas, j’ai bien aimé… Je voudrais te demander quelques tuyaux, car nous allons en Malaisie et en Thaïlande en février, et nous passerons 3 jours à Koh Lipe.
    Sais-tu s’il y a des ferries qui relient Koh Lipe à Trang ?
    Ensuite, peux-tu me dire s’il est facile de débarquer sur cette île avec de gros bagages, car nous serons chargés et je crains d’avoir l’air con avec notre gos sac et valise roulante plantés dans le sable blanc… Y a-t-il des aides pour rejoindre l’hôtel ? J’hésite à laisser les bagages dans un hôtel à Langkawi ou à Sanun, mais ceci nous obligerait repasser par là…
    As-tu visité la région de Sanun, notamment le parc forestier ? Si oui, tu en penses quoi ???
    Merci, si tu as le temps, de me répondre.
    Bon prochain voyage !
    Patt

  21. @patt8484: Pour les liaisons par bateau Koh Lipe – Trang, je ne sais pas, mais je pense qu’elles existent, oui. Pas sûr que ce soit toute l’année, ceci dit, ça doit dépendre de la saison. Tu devrais pouvoir trouver ce genre d’infos, mise à jour, et peut-être même les horaires, sur les sites dédiés à Koh Lipe (en faisant un petite recherche sur Google ou autre).

    Pour désembarquer, c’est vrai que c’est plus commode avec un sac à dos… Mais j’ai vu des tas de gens lestés de grosses valises arriver à Koh Lipe ! En fait, le ferry ou gros bateau reste amarré à distance, et des longtails boats (bateaux longue-queue) plus petits viennent chercher les gens et leurs bagages, pour les débarquer sur la plage souhaitée. En général, si on prévient l’hôtel avant, ils envoient un gars pour aider à porter les bagages… Et au pire, s’il n’y a personne et que vous êtes deux, l’un reste avec les bagages sur la plage, pendant que l’autre se rend à l’hôtel pour aller demander l’aide de quelqu’un. Et au pire du pire, moyennant quelques bahts, il y aura bien un gars qui sera prêt à jouer les porteurs si besoin. Bref, ça n’est pas bien compliqué de trouver une solution !

    8)

  22. OK, merci Corinne… On va faire ça avec tous les bagages, lentement mais sûrement…
    Sais-tu si l’île voisine de Koh Lipe possède une belle forêt primaire, ou faut-il passer une nuit à Satun pour aller faire un tour dans le parc national forestier ?
    Merci.

  23. @patt8484: Désolée d’avoir tardé à répondre à nouveau. Je n’ai pas visité les îles voisines, j’ai manqué de temps, vu que je passais mon niveau Rescue pour la plongée. Je ne me suis pas du tout rencardée à l’époque sur les treks et balades en forêt… Je ne peux donc pas vraiment te conseiller là-dessus. Tu dénicheras peut-être plus d’infos en farfouillant sur internet. Il existe quelques sites spécifiquement consacrés à Koh Lipe et son archipel, je crois.
    Bons préparatifs !
    8)

  24. Je suis resté 8 jours à Koh Lipe en août dernier et je rejoins un peu ce que tu dis, quand on y débarque on est subjugué par la beauté de l’endroit: sable fin et blanc, eau plus turquoise que ça tu meurs!
    Et puis il y a aussi l’envers du décor, c’est-à-dire pas mal de chiens errants mais pas agressifs (contrairement à Bali), des morceaux de verres et des bouteilles en plastique çà et là sur Pattaya Beach mais on m’expliquait que c’était à cause du vent qui ramenait toujours les déchets au même endroit de l’île, et aussi qu’en basse saison le nettoyage n’était pas aussi régulier qu’en haute saison.
    J’ai trouvé les sites de plongée très beaux sans être non plus exceptionnels, désolé que tu aies été déçue par la plongée, ceci dit je suis moins spécialiste que toi en plongée donc mon avis n’est sans doute pas très objectif.
    Je voulais séjourner comme toi au Forra Diving mais il était fermé à cette époque de l’année, du coup je me suis rabattu sur un autre centre de plongée (pas sûr que j’ai le droit de faire de la pub ici, donc je ne donne pas le nom mais je peux le donner en PM) qui nous a emmenés sur des sites magnifiques au large de Lipe.
    Oui je confirme que ça se construit en permanence sur l’île, au moment de mon passage il y avait un chantier sur Pattaya Beach juste à côté de la base militaire, un autre sur les hauteurs de Sunrise Beach, mon instructrice de plongée m’expliquait qu’il y a encore 2 ou 3 ans il y avait seulement 2 navettes par semaine avec le continent en basse saison contre 4 par jour actuellement, c’est un signe.
    Au final, je dirais que c’est un destination idéale pour un séjour plage ou snorkeling de 3-4 jours maxi, au delà on finit par se faire ch..r!!

  25. @Eric B: Oui, Koh Lipe est un île très mignonne, mais en vérité je ne suis pas tombée sous le charme de l’endroit. Question d’ambiance, d’atmosphère, peut-être aussi. La construction galopante n’explique pas tout.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

29 Partages
Partagez19
Tweetez7
Enregistrer3
Partagez