fbpx

Publié le 18 mars 2009 / Mis à jour le 9 septembre 2017

J’en ai un peu bavé, mais ça y est… Je suis Rescue Diver. Littéralement « plongeur sauveteur ». La formation est très physique. Épuisante, mais passionnante !

Ma mission : sauver des gens

J’ai passé quatre jours à sauver des tas de gens ! Enfin, des « cobayes » qui jouaient, au choix : les noyés, les plongeurs paniqués ou inconscients ou en panne d’air… Un jeu de rôle aquatique grandeur nature, qui permet d’acquérir les bons réflexes face aux accidents et à toutes les situations d’urgence en plongée.

J’ai suivi le cours avec un Finlandais, Christian. Plus costaud que moi, et nettement plus doué pour le lancer de bouée et le tractage en surface. Mais sous l’eau, malgré mon gabarit moins puissant, comme je plonge depuis plus longtemps que lui, j’étais la plus à l’aise.

Bref, on formait un binôme parfait, bien complémentaire.

Christian, mon binôme finlandais, et moi, au palier, après les exercices sous l'eau. (Koh Lipe, Thaïlande, mars 2009)

Christian, mon binôme finlandais, et moi, au palier, après les exercices sous l’eau. (Koh Lipe, Thaïlande, mars 2009)

Les futurs Rescue Divers gardent le sourire... (Koh Lipe, Thaïlande, mars 2009)

Les futurs Rescue Divers gardent le sourire… (Koh Lipe, Thaïlande, mars 2009)

Des exercices très (trop ?) réalistes

Nos exercices en surface étaient tellement réalistes, qu’à un moment, un gars sur son long-tail boat s’est précipité droit sur moi pour me venir en aide, alors que je m’efforçais tant bien que mal de remorquer vers la plate-forme du bateau mon instructeur, Adrian, qui avait commencé par faire le noyé, visage dans l’eau.

Forcément, il n’a pas vu arriver le long-tail. Et le Chao-Ley sur sa barque n’a pas compris, malgré mes signes, qu’il s’agissait d’un exercice de sauvetage. Le gars a empoigné Adrian par les cheveux pour le hisser sur son bateau… Je peux vous dire que le « noyé » est ressuscité d’un coup, d’un seul !

Comme d’hab, les vidéos et le manuel Padi qui accompagnent les exercices pratiques prêtent à sourire, avec leur mise en scène et leur pédagogie « amerloques ». Certains passages sont mêmes un peu ridicules dans la traduction française, souvent littérale et maladroite…

Mais la formation en elle-même est super exigeante, très intéressante. De tous les cours de plongées que j’ai suivis, c’est probablement celui que j’ai préféré. Malgré la fatigue physique.

Résultat, c’est la fin des vacances, et je suis crevée… Mais quelle satisfaction !

Retour à la surface, avec Adrian, mon instructeur. (Koh Lipe, Thaïlande, mars 2009)

Retour à la surface, avec Adrian, mon instructeur. (Koh Lipe, Thaïlande, mars 2009)

Mes devoirs de vacances... (Koh Lipe, Thaïlande, mars 2009)

Mes devoirs de vacances… (Koh Lipe, Thaïlande, mars 2009)

Thaïlande : îles - février 2009

22 commentaires

  1. laurence

    eh bien bravo!!:-) moi j’ai dit stop assez des formations écoeurée de la technique, je me contente de mon niveau 2. alors je suis admirative!
    déjà fini les vacances?:?

    Répondre
  2. Hélène

    Bravo!Bravo!Je suis fière de toi, et je crois que tu peux être fière de toi!!!!!
    Sur les photos tu as l’air ravie et tu es resplendissante!!
    J’ai hate que tu me racontes tout ça quand tu rentreras!!!!Je t’embrasse!!!

    Répondre
  3. Marie-Julie

    D’accord avec Hélène: tu es resplendissante (il resplendit pas mal aussi, celui de la dernière photo, je trouve!)! Tu as toute mon admiration, moi, je repasserai probablement le cours «open diver» un de ces quatre! lol

    Répondre
  4. Denis

    Felicitation, j’aurai dû le passer il y a longtemps et je n’ai pas eu le courage.
    Faut dire j’ai les deux qualifications, PADI et Fédé et en Fédé on pense tout de suite avec le niveau deux à remonter notre binôme.

    Répondre
  5. Nono

    Ben voilà! C’est excellent! Il est vraiment pas mal de mec sur la dernière photo. Tu l’as en photo en entier?
    Comme tout le monde, j’ai hâte de découvrir les photos.
    Je te signale quand même que pendant que toi tu sauves des faux noyés, il y a eu aujourd’hui une grande et forte mobilisation dans les rues en France. Au fait: le temps est enfin au beau, ce qui t’évitera de trop trembler au retour. Tu rentres dans combien de jours? Te presse surtout pas,si tu peux…

    Répondre
  6. Manta

    🙂 Un grand bravo!
    Tu sembles avoir eu une formation complète et sérieuse, un très bon point!
    Sans compter que tu n’as pas eu l’air de t’ennuyer, bel entourage masculin tout aussi heureux que toi!
    J’adore l’épisode du sauvetage par le long tail… ça c’est du réalisme! Bravo aux Thaï pour leur assistance!
    😈 Dommage que ce n’est pas Christian qui faisait le noyé… il aurait eu moins de problèmes de cheveux!

    Répondre
  7. funny World

    Comme tout le monde, je te félicite pour ton nouveau statut de rescue diver. Whaouh. Quant à ta photo, no comment! Elle a fait le tour de la redac et je te laisse imaginer les réactions… Comme une furieuse envie de tout plaquer et venir te rejoindre. Biz

    Répondre
  8. Corinne

    @Flo: Merci!!!
    😉

    @Laurence: Celle-là, de formation, vaut vraiment le coup. En plus de toutes les urgences liées à la plongée (Rescue Diver), tu passes un brevet de secourisme (Emergency First Response), où tu apprends la réanimation cardiaque et tout le reste, bref, les gestes qui peuvent sauver dans la vie de tous les jours…
    Eh oui, les vacances s’achèvent. Ce soir, je passe ma dernière nuit en Thaïlande. Comme je dois rester à Phuket pour prendre l’avion demain soir, j’arrête mes plans de backpackeuse et je me la pète dans un hôtel plus chic que mes guesthouses habituelles, avec jacuzzi et king-size bed plus large que long…
    🙂

    @Hélène: Merci, merci!!! Oui, je te raconterai tout ça de vive voix. C’était crevant, mais je suis contente de moi. A bientôt!
    😉

    @Marie-Julie: Merci! Je vois que madame a bon goût et repère au premier coup d’oeil les instructeurs de plongée « resplendissants »…
    😆

    @Denis: Merci! Oui, chez Padi aussi, on y pense, je ter rassure, et j’avais déjà appris la remontée du binôme. Mais là, ça va beaucoup plus loin. Tu apprends à gérer à peu près toutes les situations d’urgence qui peuvent arriver sous l’eau + exercices en surface pour ramener des gens en lieu sûr + formation EFR (secourisme). Crevant, mais gratifiant!
    😛

    @Myriam: Merci! Ma foi, si je dois passer le Dive Master, ce sera sur un éventuel séjour au long cours… Pour l’heure, ce qui m’intéresse, c’est de faire de la photo sous l’eau plus que de guider des gens.
    🙂

    @Nono: Merci aussi! Ah, ah, je vois que, comme Marie-Julie, tu as l’oeil!!! Il s’appelle Adrian, il est sud-africain et instructeur de plongée. Il devrait bientôt quitter l’Asie pour aller faire des bulles en Amérique du Sud… Je dois avoir une ou deux autres photos du monsieur, rien que pour toi. Quant à moi, je prends l’avion du retour demain soir, hélas.
    🙁

    @Manta: Mille mercis! Oui, la formation était ardue, complète et sérieuse. Ah là là, encore une qui est sensible au « bel entourage » masculin. Tss-tss, je sais que c’est le printemps, mais va falloir vous calmer, les filles!!! Pauvre Adrian, je lui ai fait boire quelques paquets d’eau de mer, à tenter de le « sauver » avec l’intervention du gars sur son long-tail…
    😡

    @PhilippeB: Merci beaucoup! Non, pas de stop à Bangkok, je passe ce soir une nuit à Phuket, et j’enquille les avions à l’aéroport de Bangkok demain soir…
    😳

    @FunnyWorld: Mille mercis, Sam! Vous êtes tous les bienvenus si vous voulez voir des plongeurs en vrai. Je vous sauverai tous (enfin peut-être pas tout le monde) si vous tombez en panne d’air sous l’eau ou si une méduse vous pique la jambe. Malheureusement, je dois rentrer demain. Faudra qu’on se prévoie en fonction du Poga un voyage organisé façon « la croisière s’amuse »…
    😆

    Répondre
  9. laurence

    salut
    et bien on va se croiser dans le ciel!!, je prends l’avion samedi midi à Roissy pour hong kong, puis un autre avion pour Manille. un après midi et une nuit de repos puis envol pour Busuanga!
    tu pourras si tu le souhaites me rendre visite sur mon blog de voyage, il y a un lien depuis mon site web.
    Bon retour , en ce moment il fait très beau sur la France, cela rend moins difficile le retour, et puis c’est le printemps!!8)

    Répondre
  10. Marie-net

    Félicitations !
    Moi aussi ce cours m’avait passionné ! Après tu vois les plongées autrement, tu fais beaucoup plus attention aux comportements des autres plongeurs, à la surface comme sous l’eau.
    Et puis après, le cours bullshit d’advanced, cela m’a réconcilié avec Padi !

    Répondre
  11. Corinne

    @Marie-net: Merci! Oui, quand je suivais le cours, je me suis rappelé le billet que tu avais publié quand tu avais fait ton Rescue. C’est exactement ça. Tu deviens beaucoup plus attentif qu’avant aux autres. Ça te rend aussi encore plus confiant sur et sous l’eau, car tu sais précisément quoi faire en cas de problème. Je suis vraiment contente d’avoir suivi cette formation. Un vrai plus dans ma pratique de la plongée. Pour ma part, mon Advanced OW n’avait pas été « bullshiteux », j’en garde un bon souvenir. Mais c’est vrai qu’avec Padi, la qualité des formations dépend beaucoup de la qualité de l’instructeur qui te fait faire les exercices…
    🙂

    Répondre
  12. Alimata

    Un seul mot : BRAVO
    En regardant la 1ère photo, j’ai remarqué que tu ne faisais pas trop PADI, à la différence de ton buddy qui a le tuba au masque 😉
    Au fait c’est qui la belle fille bronzée à coté de Christian sur la 2ème photo ❓

    Répondre
  13. Corinne

    Merci Alimata!!! 🙂

    Comment ça, je ne fais pas « Padi »? Mais si, regarde bien, j’ai une jolie bande jaune fluo sur la cuisse. Quant à mon tuba, il flotte quelque part entre deux eaux dans la baie de Pattaya… Lors des exercices en surface, j’avais négligé de le fixer à la sangle de mon masque à la mode Padi (normalement je garde mon tuba roulé au fond d’une poche de mon BCD) et fatalement, je l’ai perdu quand il a fallu ressusciter et tracter un noyé.

    La nana en question, je ne sais vraiment pas qui c’est, mais je trouve qu’elle se la pête carrément avec son bronzage, alors qu’elle n’est même pas encore Rescue Diver au moment où a été prise la photo…
    😆

    Répondre
  14. nadege

    bonjour,
    je suis tombée sur ton post en cherchant des renseignements sur la formation rescue.
    Je suis plongeuse Padi depuis 3 ans maintenant et certifiée AOWD depuis cet été, ma prochaine étape étant le Rescue pour pouvoir plonger en autonomie avec mon chouchou (N2).
    Comme je suis infirmière anesthésiste, j’ai le droit à l’équivalence diplôme/EFR, je n’aurai donc pas à le passer…
    Pour le Rescue lui-même, est-ce que tu pourrais me dire ce que tu as fait à peu près et en combien de temps, faut-il une bonne forme physique (genre je dois me remettre un peu plus fort au sport par exemple 😀 ) ?
    Je ne suis pas pressée, prends ton temps pour répondre, je ne ferai pas cette formation avant 2013 je pense.
    En tout cas, merci par avance pour les jolies photos et après pour tes réponses.
    Sportivement,
    Nadège

    Répondre
  15. Corinne

    @Nadège: Bonjour et bienvenue sur mes Petites Bulles d’Ailleurs. Le Rescue ne prend que quelques jours (EDIT —> Je parle de 4 jours, dans mon article ci-dessus). Tu trouveras un descriptif sur la page du site Padi :
    » Rescue Diver

    En gros, tu apprends à gérer les situations d’urgence, que ce soit depuis le bateau, en surface ou sous l’eau. L’exercice final consiste à remonter sous l’eau et ramener au bateau un plongeur inconscient (l’encadrant ou un autre plongeur joue les cobayes). La partie la plus physique, à mes yeux, est celle où tu nages tout en faisant la respiration artificielle à la victime, en décapelant son matos au fur et à mesure…

    Je ne vais évidemment pas tout te détailler ici, les exercices figurent dans le manuel Padi qui va bien. Alors, oui, mieux vaut être en forme, mais le but c’est d’être capable d’avoir les bons réflexes (par rapport à un plongeur paniqué par exemple) et les bons gestes, pas d’être un athlète. Donc je dirais qu’il n’y a pas spécialement besoin de se remettre au sport exprès. Mais quelques longueurs de piscine pour l’endurance et le palmage sont toujours recommandées…
    🙄

    Répondre
  16. NowMadNow

    Merci de m’avoir aiguillée vers cet article 🙂

    Ce n’est pas tant pour l’encadrement, mais bien pour continuer à me perfectionner en plongée que je compte passer le Dive Master. J’ai déjà potassé le manuel Padi (ah, sacré Padi, je suis bien d’accord avec toi!) et il y a des choses bien intéressantes, mais ce sont surtout les mises en situation poussées qui me donnent envie de passer ce niveau supplémentaire.

    Bonnes bulles plongeuse 🙂

    Aline

    Répondre
  17. Corinne

    @NowMadNow: Hello, Aline ! Je vois que nos bulles suivent le même sillage… 😉 Oui, j’en conviens : le DM m’intéresserait aussi, c’est certain, pour la mise en « sitations poussées ». Mais le passer demande un investissement en temps (et en argent) que je vais avoir peine à dégager sur mon temps de vacances… Peut-être plus tard, lors d’un hypothétique voyage au long cours ?

    Bonnes bulles aussi et à bientôt par blogs interposés !
    🙄

    Répondre
  18. nadege

    Bonsoir,
    merci bcp pour ta réponse, c’est sympa.
    De plus tu m’as bien donné envie de partir en Asie plonger (déjà fait Tulamben, Amed…).
    Bonnes bulles,
    à bientôt,
    Nadège

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error:
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez