Lovina : sable noir, méditation, eau souffrée

Article mis à jour le 23 avril 2013

Lovina Beach… Le nom est joli, mais je suis un peu mitigee sur l’endroit. Ici, la pression touristique est certes moindre qu’a Kuta-Legian-Seminyak. Pourtant j’ai l’impression d’y avoir ete plus sollicitee qu’ailleurs par les infatiguables vendeuses de sarongs et autres babioles !

Lovina Beach : plages de sable noir

Les sollicitations des vendeurs de babioles n’ont rien de bien mechant, ceci dit. Il suffit, la encore, de s’eloigner un peu du coeur de Lovina, a savoir le bout de plage et les deux rues de restos et hotels reparties autour du monument aux dauphins (le village de Kalibukbuk), pour etre peinard. Bref, il faut aller carrement a l’est ou carrement a l’ouest…

Sinon, la plage de sable noir est plutot belle, et les couleurs des prahus, les bateaux traditionnels a balancier, alignes sur la greve, sont du plus bel effet. La cote, protegee par le recif, est bien mieux pour la baignade que les dangereux rouleaux de Kuta.

Méditation au monastère Brahma Vihara Arama

N’etant pas une adepte des plaisirs plagesques, je suis allee me promener sur ma moto, a nouveau. Balade sympathique de quelques kilometres, jusqu’a un curieux mosnastere bouddhiste, le Brahma Vihara Arama, dont la deco mele monstres balinais et « bouddhasseries » bien kitsches.

C’est un lieu de retraite, ou les gens viennent mediter. Le silence est de rigueur, et on croise les « meditants », beaucoup d’Asiatiques, quelques Occidentaux, marchant a pas infiniment lents, autour des jolis bassins a nenuphars et des differents batiments de priere. D’autres sont assis, en tailleur, dans de petites huttes a rideau transparent, plonges dans leurs silencieuses meditations… Halte a la fois apaisante et amusante.

Banjar, les sources d’eau chaude et souffrée

A quelques minutes de la, il y a les air panas Banjar, des sources d’eau chaude. C’est un lieu de detente populaire. On y vient en famille, patauger dans les bassins d’eau souffree. Couleur jaune-marron-verte pas tres engageante, et il en emane une vague odeur qui rappelle les cours de chimie…

Je n’ai pas tellement eu envie de faire trempette, mais l’ambiance est marrante comme tout.

Et en chemin, on traverse quelques villages nonchalants, ou les hommes papotent sur le pas des portes et saluent l’etrangere qui passe a moto, tandis que les femmes trimballent d’enormes fagots de bois sur leur tete…

Dolphin Safaris

Enfin, la grosse attraction de Lovina, ce sont les sorties en mer pour aller voir les dauphins, a l’aube. J’hesite depuis hier, mais ce soir, ma decision est prise : je n’irai pas voir les dauphins.

D’abord, j’en ai deja vu. Mais surtout, aller courser ces pauvres betes en bateaux a moteur ne me dit rien… J’ai fremi au commentaire d’un jeune et gentil couple qui etait avec moi dans le bus et que j’ai croise a nouveau ce soir : « It was fun chasing them ! »

Certes, les dolphin safaris, ca fait tourner l’economie locale et le cartel des capitaines de bateaux qui se disputent cette precieuse denree qu’est le touriste. Mais je ne suis pas sure que ca soit tellement benefique aux dauphins, toute cette frenesie autour d’eux.

Les villages traverses dans l’arriere-pays et les endroits plus paisibles de la plage m’ont donne une idee de ce que devait etre Lovina, autrefois. Un coin tranquille et surement plus sympa qu’il ne l’est aujourd’hui. Il y a un bon choix d’hotels et guesthouses, de bons restos, mais je ne vais pas m’eterniser ici. Lovina manque singulierement d’atmosphere.

Demain, je vais jeter un oeil sous la surface pour voir l’etat du recif ici, puis je file apres-demain a Pemuteran, pour plonger autour de l’ile de Menjangan, tout au bout de la peninsule ouest de Bali.

 ;-)

Indonésie : Bali - juillet 2008

4 commentaires

  1. Lydie

    Bon, j’ai un petit peu de retard, je viens de lire les trois dernières livraisons, et tout le temps de la lecture, je me suis imaginée derrière toi, sur la moto…. un peu effrayée sans doute, par manque d’habitude… Lydie. 😕 😕

    Répondre
  2. Hélène

    Merci encore pour ce nouveau commentaire,j’adore!!!Ca va me manquer en Grèce de pouvoir te suivre……..Bisous! 😥

    Répondre
  3. Pierre

    Sage décision que celle de ne pas aller voir les dauphins, c’est n’importe quoi ces rodéos sur mer ! Es-tu passée voir mon ami Arno au Spice Dive ?
    Selamat jalan 8)

    Répondre
  4. Corinne

    @ Lydie:
    Ne t’effraie pas de mes balades a moto! Moto est d’ailleurs un bien grand mot pour les becanes que je loue. Ce sont plutot des scooters… Je roule tout doux, pour des trajets souvent courts, et en general, les routes que j’emprunte sont de petites routes secondaires assez paisibles.
    J’ai l’habitude des « imprevus » sur les routes asiatiques (nids de poules et poules, chiens et enfants, conduite a gauche et manoeuvres aleatoires des autres conducteurs…) et je suis d’une prudence extreme, qui frise le ridicule, peut-etre, mais au moins, a tres petite vitesse, j’ai le temps d’anticiper. Je fais vraiment tres attention!!!
    😉

    @ Helene:
    Bisous aussi! Tu decouvriras tout ca a ton retour. Amuse-toi bien en Grece!!!
    😎

    @ Pierre:
    Ah, les dauphins… J’ai pour ma part fait le choix de ne pas aller les voir. Choix sage et raisonne pour la plongeuse que je suis, sensibilisee a la fragilite de l’ecosysteme sous-marin. Mais je peux comprendre que les gens qui n’en ont jamais vu, ou qui ont envie de faire plaisir a leurs enfants, cedent a la tentation de ces « dolphin safaris ». Idealement, il faudrait soit interdire les « rodeos », soit organiser les sorties mieux, autrement, en faisant en sorte de les deranger le moins possible. Mais je reve… Et je ne te parle pas du cirque des dauphins dans un bassin du Melka Excelsior Hotel, ou ils ont quelques betes en captivite…
    👿
    Sinon, j’ai effectivement croise Arno ce matin, chez Spice Divers, et je lui ai transmis tes amities! Le monde est tout petit, puisque Sylvie d’Island Resort doit venir des Togian dans quelques jours ici, voir Arno!!! Je vais la rater de peu…
    🙄

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez