Les acanthasters se roulent en boule au bout du crochet. (TIoman, Malaisie, juillet 2006)
Les acanthasters se roulent en boule au bout du crochet. (TIoman, Malaisie, juillet 2006)

La récolte des acanthasters

Dernier jour de plongée à Tioman, côté Malaisie péninsulaire. Une journée consacrée à la redoutable acanthaster, étoile de mer bouffeuse de corail…

Couronnes épineuses

Ce samedi est mon dernier jour de plongée à Tioman. Je m’accorde un jour sans bulles, demain, pour que ma combi ait le temps de sécher, vu qu’il va falloir refaire mon sac. Je dois en effet être à Johor Bahru lundi soir, pour prendre mon avion à destination de Sandakan (Bornéo) mardi matin.

Une vaste opération écologique a lieu ce week-end sur l’île, organisée chaque année à Tioman, à l’initiative du gouvernement et du bureau local du tourisme et de l’environnement : la récolte des « crowns of thorns », littéralement les « couronnes d’épines ». L’Acanthaster planci, de son nom scientifique, fait partie de la famille des étoiles de mer. Elle se nourrit de polypes de corail et est capable de détruire des pans entiers de récif quand sa population est trop dense.

C’est le cas à Tioman, où ces envahissantes étoiles de mer hérissées d’épines venimeuses menacent le fragile écosystème corallien. Démarrée hier, la récolte des acanthasters mobilise les 14 centres de plongée de l’île.

L'étoile de mer acanthaster est aussi appelée "couronne d'épines". (Tioman, Malaisie, juillet 2006)
L’étoile de mer acanthaster est aussi appelée « couronne d’épines ». (Tioman, Malaisie, juillet 2006)
Les piquants de l'acanthaster sont venimeux. (TIoman, Malaisie, juillet 2006)
Les piquants de l’acanthaster sont venimeux. (TIoman, Malaisie, juillet 2006)

Une récolte délicate

Aujourd’hui, c’est notre tour ! Après une première et remarquable plongée d’exploration sur le site de Labas, îlot rocheux entouré d’un très beau récif corallien au large de Tioman, on se répartit en groupes de trois pour la plongée suivante. Je suis avec mes amis Maz et Alex. On nous remet un sac-filet et un crochet pour ramasser les redoutables acanthasters.

Maz manie le crochet, Alex tient le filet, qui s’alourdit peu à peu. Il faut passer délicatement l’extrémité du crochet sous l’étoile de mer, qui se roule alors en boule, comme un hérisson. Il faut éviter de trop stresser l’animal et faire attention à ne pas se frotter aux épines urticantes. Mes amis s’appliquent. Je fais le repérage et leur désigne les acanthasters que je trouve. Puis j’admire le boulot en prenant des photos…

Il faut faire attention à ne pas toucher les épines venimeuses des acanthasters. (TIoman, Malaisie, juillet 2006)
Il faut faire attention à ne pas toucher les épines venimeuses des acanthasters. (TIoman, Malaisie, juillet 2006)
Les acanthasters se roulent en boule au bout du crochet. (TIoman, Malaisie, juillet 2006)
Les acanthasters se roulent en boule au bout du crochet. (TIoman, Malaisie, juillet 2006)
Le filet se remplit d'acanthasters. (TIoman, Malaisie, juillet 2006)
Le filet se remplit d’acanthasters. (TIoman, Malaisie, juillet 2006)

Emportés par notre élan, nous ferons une très longue plongée de plus d’une heure, pas trop profonde, dans la zone des 5-10 mètres et remonterons à la surface le sac plein, lourd de ces crowns of thorns gorgées d’eau.

Nous sommes tous les trois, de loin, ceux qui en avons déniché le plus… et pas peu fiers d’avoir mené à bien notre mission !

Voir tous les articles sur ce voyage → Malaisie : péninsule + Bornéo – juillet 2006

  Malaisie : péninsule et Bornéo - juil 2006

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez