Mes vieux guides de voyage. Tous abîmés, découpés, désossés, recomposés...
Mes vieux guides de voyage. Tous abîmés, découpés, désossés, recomposés...

Guide de voyage en morceaux

  Entre deux voyages

Souvent, je coupe mes guides de voyage au cutter, pour ne garder que les chapitres qui m’intéressent… J’ai trouvé une alternative au massacre : les télécharger en PDF, sur le site de Lonely Planet.

Massacre au cutter

Partagez-vous avec moi cette manie ? Souvent, au lieu d’embarquer un guide de voyage complet dans mes bagages, je massacre le bouquin au cutter, pour ne garder que le ou les chapitres qui m’intéressent. Gain de place et de poids !

Heureusement, j’ai trouvé une alternative numérique à ce massacre : télécharger les chapitres. Ça s’appelle Pick & Mix Chapters et ça se passe sur le site en anglais de Lonely Planet.

Pick & Mix Chapters

Ça marche en deux clics, on ne débourse que quelques euros pour avoir les pages voulues et on les enregistre sous forme de fichier PDF sur son ordi. On peut ensuite les imprimer.

Lonely Planet

Bon, bien sûr, il faut être anglophone, puisque ça n’existe pour l’instant que pour les éditions en anglais. Mais là, pour moi qui m’intéresse juste au Sud-Ouest thaïlandais, pour ma prochaine escapade côté mer d’Andaman, c’est idéal. Comme je ne tiens pas à racheter un n-ième guide sur la Thaïlande, j’ai sauté sur ce nouveau service !

Ils sont malins, chez Lonely Planet…

Dématérialisation

Je n’ai pas d’action chez eux, mais pour mes destinations favorites, en Asie du Sud-Est, j’ai toujours trouvé à l’usage les éditions du Lonely Planet mieux faites, plus complètes et moins fautives que celles du célèbre Routard. Lequel, par exemple, ne proposait plus de chapitre sur Sulawesi dans son guide Indonésie quand je préparais mon voyage en 2007.

Le hic, c’est que les guides Lonely Planet (LP) sont souvent très gros, très encombrants. Pour la Malaisie, en 2006, j’avais dans mon sac un bout de Routard juste pour la côte orientale de la péninsule, et des morceaux du LP correspondant à l’est de la péninsule et de Bornéo. Pour Sulawesi, en 2007, j’ai juste pris le petit tronçon correspondant dans le volumineux LP Indonésie. Voyez ce qu’il en reste…

Mes vieux guides de voyage. Tous abîmés, découpés, désossés, recomposés...
Mes vieux guides de voyage. Tous abîmés, découpés, désossés, recomposés…

Après, je bricole, à renfort de colle, de Scotch, voire de pinces à dessin, pour reconstituer une sorte de guide personnalisé. Souvent, en cours de route, les pages se défont et s’échappent, au gré des manipulations et nouvelles tortures que je leur fais subir…

J’ai dématérialisé mes photos, ma musique, mes vidéos, sans états d’âme. Vive le numérique ! Mais là, même si je suis très contente d’avoir mes deux chapitres en PDF, je ressens un petit pincement au cœur. Car ce n’est plus tout à fait pareil.

Acheter un guide de voyage, le feuilleter, l’annoter, et même le dépecer au cutter, c’était pour moi un rituel délicieux, plein de promesses, annonciateur d’un départ imminent. Un voyage avant le voyage, en somme.

Avec le téléchargement de chapitres à la carte, je perds un peu de ce plaisir. Et je pressens, à regret, le déclin prochain des guides de voyage sous forme de livres…

:oops :

  Entre deux voyages

  1. Oui, comme je disais, ils sont malins chez LP…

    Après, comme pour tant d’autres fichiers numériques disponibles en téléchargement, la copie autre que privée et la diffusion sont illégales. Il n’y a pas de DRM pour verrouiller ces fichiers PDF. Je ne sais pas comment ils intègrent la possibilité de piratage dans leurs calculs de rentabilité…

  2. Ouille! Quel carnage! lol Remarque que mes guides finissent dans un état similaire, mais parce que je les ai retournés dans tous les sens, que j’ai griffonné mille et une notes un peu partout… sans parler des miettes qui se retrouvent ici et là puisque je les feuillette souvent au resto! Cela dit, je trouve l’idée d’acheter seulement les fichiers numériques qui nous intéressent géniale. En même temps, j’aime bien voir s’aligner mes vieux LP dans ma bibliothèque, comme autant de témoins de ces petits bouts de planète que j’ai foulés… Il est vrai que certaines de leurs briques sont lourdes à trimballer, mais pour les destinations populaires, on trouve aussi des guides par région (j’avais par exemple acheté «Thailand – Islands and beaches» il y a quelques années). Bien d’accord: ce sont les meilleurs pour l’Asie. Quoique j’ai été très frustrée par le guide sur Taiwan quand je suis allée y vivre puisque l’auteur parlait parfaitement chinois et perdait parfois en cours de route les «simples billingues» comme moi. Mais bon, rien est parfait!

  3. Bonjour Corinne !
    Il y a longtemps que je n’étais pas passé : quel lifting ! Ton blog look vraiment « pro » maintenant. Il n’y a que la bannière qui me paraît améliorable, du point de vue typo. Je peux te faire des propositions (en tout bien tout honneur !) si tu veux… Je croyais que tu étais à l’île Maurice, entre « filles »…
    Alors, je me marre : je fais partie des serial cutter de guides et autres docs 😉 Excellente info. Ca ne m’empêchera pas de corner et surligner ces « extraits » dans tous les sens… Ce que j’aime, c’est l »état dans lsequelles les docs reviennent de voyage : l’eau, la boue, des écailles de poisson, du sang et de la sueur, les infos griffonnées partout… Je les garde : ce sont d’autres souvenirq de voyage…

  4. Aaaaaaargh !
    Quelle boucherie, j’ai cru m’évanouir en voyant ce pauvre guide tronçonné !

    Leur système existe depuis quelques années déjà mais ils en font de plus en plus la promotion. Je pense qu’un jour ou l’autre le Routard s’y collera, le petit Futé lui est déjà présent dans les recherches « à l’intérieur des livres » de Google.

    Bon, moi, en tant que libraire ça ne me travaille pas plus que ça, c’est un complément, au même titre que le GPS et la carte routière Papier. Les éditeurs trouvent toujours de bonnes idées pour relancer un guide, en créer un nouveau s’appuyant sur une « niche » telle que les voyages « nature », des voyages plus culturels, des guides de promenades…et puis comme l’écrit Marie-Julie, quel bonheur de voir s’empiler nos livres dans la bibliothèque !

    Ceci dit notre génération mélange encore le numérique et le papier (ou les CD pour la Musique, DVD pour la vidéo), la question que je me pose c’est : De quelle manière consommeront les plus jeunes ? Auront-ils eux le besoin de se rendre tout de même dans une librairie pour préparer leur voyage…ou bien tout se fera sur le net…

    Jusqu’ici tout va bien 🙄

    ps : Par contre plus d’image de boucherie de guides sur ce site, ça en deviendrait dégoûtant 😉

  5. Merci!Cette info va me servir pour la tournée en Australie où en fait, on ne va que à Perth; donc, effectivement, acheter tout un guide pour juste une semaine à Perth…..
    En même temps, j’adore les guides de voyage, il y a même des fois, où j’ai juste envie d’acheter le guide , même si je ne pars pas après….Mais, ça fait voyager et c’est moins cher qu’un billet d’avion!!!
    🙂

  6. @ Marie-Julie :
    Oui, c’est le carnage… Mais je garde précieusement les corps des victimes, même en plusieurs morceaux. Comme toi, j’aime avoir mes vieux guides dans ma bibliothèque, comme autant de souvenirs.
    Quant au fameux LP « Thailand : Islands & Beaches », j’en ai bien évidemment un exemplaire moi aussi… Un « must have » ou un « incontournable », comme dirait l’autre! Il est entier, celui-là, il a réchappé au cutter…
    😉

    @ Francis :
    Oui, bien vu pour le relookage: la bannière est le prochain chantier auquel je compte m’attaquer, justement! Elle ne me convient plus trop en l’état (visuel+typo). Et si tu te sens inspiré, je serais ravie de découvrir tes propositions…
    Pour Maurice, j’ai dû renoncer, hélas, à très grand regret, pour des raisons de budget, mais je me dis que ce n’est que partie remise: j’irai, un jour!!!!
    Enfin, je suis ravie de me découvrir un acolyte dans le club trash plein de sang et de sueur des « serial cutter »!!! Quelle que soit notre manière de traiter les guides et docs de voyage, je constate avec plaisir que nous aimons tous les garder après… C’est sentimental, tout ça!
    🙄

    @ Pac’ :
    Ah, j’attendais ton intervention de libraire éclairé sur la question! Très pertinent, ton analyse. C’est vrai, ces chapitres numériques sont un « complément ». Mais jusqu’à quand?
    En attendant, je ne te promets pas d’arrêter la boucherie… Mais promis, je ne publierai plus d’image choquante sans avertissement préalable pour les âmes sensibles!
    😆

    @ Hélène :
    Je me doutais bien que ce serait le genre de truc qui pourrait t’intéresser, avec toutes vos tournées… Et ce que tu dis sur les guides qu’on achète même sans partir dans le pays est très vrai: j’ai plusieurs bouquins comme ça, sur l’Inde, sur Madagascar, sur le Sri Lanka… Mais il n’est pas dit que ça ne finisse pas en voyages réels! Qui sait?
    :mrgreen:

  7. Coucou Corinne,

    Je suis tombée sur ton site par hasard en cherchant des renseignements sur dfgallery, dans les commentaires d’un autre article (comme quoi, on se retrouve sur des blogs par tout un tas de possibilités!)
    Et là, j’ai gardé l’onglet de ton site ouvert pour pouvoir m’y ballader un peu… j’avoue que j’adore ton site, la présentation, les images, etc.
    Je ne plonge pas mais l’Asie m’attire beaucoup, et j’ai trouvé pas mal de bonnes infos dans ton site, notamment celle ci sur les guides LP qui risque de me servir pour mon futur voyage en Chine.
    Et puis j’ai découvert WordPress vendredi donc j’espère un jour pouvoir faire un site aussi beau et bien construit que le tien!
    Bonne continuation,

    Adeline

  8. Bonjour Adeline,

    Et merci de tes compliments pour le site. J’ai la satisfaction de voir que tous mes efforts pour le peaufiner, de mois en mois, on porté leurs fruits!

    WordPress est vraiment un outil fantastique. Il faut prendre le temps de se familiariser, pas à pas. Je compte rédiger une page, prochainement (pour l’heure elle est toujours « en construction »), pour expliquer un peu comment j’ai apprivoisé la bête et donner quelques conseils sur son utilisation…

    Je ne suis jamais allée en Chine, mais je suis ravie que ma petite info sur les LP en téléchargement t’ait intéressée. Quand tu auras bâti ton blog, envoie-moi l’adresse que je puisse suivre ton futur périple!

    🙄

  9. Bjr corinne,

    J’en prends bonne note un peu tardivement (j’en ai commandé plusieurs). Toujours utile des pdf. Mais bon, un bouquin complet permet tout de même de changer de destination au dernier moment … 😉

  10. D’habitude je m’arrange pour partir avec des comparses qui ont toujours plein de guides, comme ça je voyage léger et je n’abime pas les miens 🙂
    Oui, car ma grand-mère m’a élevé dans le respect des livres, moi Madame, et quand je vois ce que tu fais subir aux tiens… 😡
    En tout cas merci pour la trouvaille 💡

  11. Ah… les livres!

    Je les aime tellement, mes bouquins, quels qu’ils soient! Même quand je leur fais subir les derniers outrages, c’est en fait une marque d’affection de ma part.

    😉

  12. Bonjour,
    découvert votre site par hasard, via Plongeur.com. Il est super.

    Pour les guides, il y a la solution de mettre les PDF mentionnés ci-dessus sur un iPod Touch ou un iPhone, et de lire avec un lecteur de PDF.
    Sinon, Lonely Planet a sorti une apli pour iPhone OS. On peut y acheter plusieurs guides qui sont adaptés à la lecture sur cet écran. Avec un iPad (pour remplacer le netbook) sera encore plus confortable.

    Olivier

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez